Georges Da Costa
Enseignant-chercheur en études lusophones
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 mars 2018

Cálice | Calice

Traduction de la chanson "Cálice" dont le nom, en portugais, peut s'entendre soit comme « calice » soit comme « tais-toi ». Chico Buarque et Gilberto Gil ont joué sur cette ambiguïté pour critiquer la dictature brésilienne en 1973. Un seul mot pour exprimer souffrance, répression et désir de liberté et de justice.

Georges Da Costa
Enseignant-chercheur en études lusophones
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En portugais, "Cálice" peut s'entendre soit comme un « calice » soit comme l'impératif « tais-toi » ("cale-se").

En 1973, Chico Buarque et Gilberto Gil ont joué sur cette ambiguïté pour critiquer la censure et la torture pratiquées sous la dictature brésilienne.

Un seul mot pour exprimer la souffrance et la répression qui n'ont jamais cessé d'être d'actualité au Brésil... Marielle presente !

Un hymne au désir irrépressible de liberté et de justice.

Lors de la première interprétation de la chanson, interdite, les deux chanteurs ne font que la fredonner. Malgré tout, le micro est coupé : https://youtu.be/6tfKKM4lLhw.

Elle ne sera finalement enregistrée qu'en 1978.

Version de Chico Buarque et Milton Nascimento

Version de Criolo

Version de Maria Bethânia

Refrain
Pai, afasta de mim esse cálice Père, éloigne de moi ce calice
Pai, afasta de mim esse cálice Père, éloigne de moi ce calice
Pai, afasta de mim esse cálice Père, éloigne de moi ce calice
De vinho tinto de sangue De vin rouge de sang

Como beber dessa bebida amarga Comment boire cette boisson amère
Tragar a dor, engolir a labuta Digérer la douleur, supporter le labeur
Mesmo calada a boca, resta o peito Si la bouche se tait, il reste le coeur
Silêncio na cidade não se escuta Le silence en ville ne s'entend pas
De que me vale ser filho da santa A quoi me sert d'être fils de sainte
Melhor seria ser filho da outra Mieux vaudrait être fils de l'autre
Outra realidade menos morta Une autre réalité moins morte
Tanta mentira, tanta força bruta Tant de mensonges, tant de force brute

Refrain

Como é difícil acordar calado Comme il est difficile de se réveiller muet
Se na calada da noite eu me dano Quand dans le silence de la nuit je m'abîme
Quero lançar um grito desumano Je veux pousser un cri inhumain
Que é uma maneira de ser escutado Pour pouvoir être entendu
Esse silêncio todo me atordoa Tout ce silence m’étourdit
Atordoado eu permaneço atento Etourdi, je demeure vigilant
Na arquibancada para a qualquer momento Dans la tribune pour à tout moment
Ver emergir o monstro da lagoa Voir émerger le monstre du lac

Refrain

De muito gorda a porca já não anda Trop grosse, la truie n’avance déjà plus
De muito usada a faca já não corta Trop usé, le couteau ne coupe déjà plus
Como é difícil, pai, abrir a porta Comme il est dur, père, d’ouvrir la porte
Essa palavra presa na garganta Ce mot emprisonné dans la gorge
Esse pileque homérico no mundo Cette ivresse homérique dans le monde
De que adianta ter boa vontade A quoi sert la bonne volonté
Mesmo calado o peito, resta a cuca Si le coeur se tait, il reste la tête
Dos bêbados do centro da cidade Des poivrots du centre-ville

Refrain

Talvez o mundo não seja pequeno Le monde n’est peut-être pas si petit
Nem seja a vida um fato consumado Ni la vie un fait accompli
Quero inventar o meu próprio pecado Je veux inventer mon propre péché
Quero morrer do meu próprio veneno Je veux mourir de mon propre venin
Quero perder de vez tua cabeça Je veux pour toujours perdre ta tête
Minha cabeça perder teu juízo Ma tête perdre ta raison
Quero cheirar fumaça de óleo diesel Je veux respirer la fumée du diesel
Me embreagar até que alguem me esqueça M’enivrer jusqu’à ce que quelqu’un m’oublie

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — International
Pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG Memorial. Celle-ci se consacre à documenter les crimes de la période soviétique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud
Journal — Culture-Idées
Autour des spectacles « Mère », « The Notebook » et « Istiqlal »
L’émission culturelle hebdomadaire de Mediapart est consacrée aujourd’hui aux mises en scène de Wajdi Mouawad (« Mère »), du collectif Forced Entertainment (« The Notebook ») et de Tamara al-Saadi (« Istiqlal »).
par Joseph Confavreux
Journal — France
Gauches : comment reprendre la main pour 2022 ?
Échaudées par les tentatives ratées de « triangulation » dans leurs propres rangs, et encouragées par l’actualité, les gauches recentrent leur discours sur le social. Mais se faire entendre reste une gageure dans un paysage médiatico-politique saturé par les thématiques identitaires.
par Mathilde Goanec et Pauline Graulle
Journal — France
Présidentielle : cette deuxième ligne qui prépare l’après
« Refondation », « Front populaire écologique », « Bloc arc-en-ciel »… Au sein des partis de gauche, des personnalités s’activent pour éviter les logiques de division présidentielle. Pour elles, la reconstruction de la gauche commence maintenant, pour ne pas disparaître. 
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
« L’Héroïque Lande - La Frontière brûle » : des vies électriques
[Archive] «L'Héroïque Lande. La Frontière brûle», réalisé par Elisabeth Perceval et Nicolas Klotz, renverse les attendus d'un film «sur» La Jungle de Calais, pour sonder les puissances politiques et sensibles du cinéma, avec des images qui s'imaginent depuis une Zone et avec ses fugitifs.
par Robert Bonamy
Billet de blog
Avec le poids des morts
« Chaque famille, en Côte d'Ivoire, par exemple, est touchée. Tu vois le désastre, dans la mienne ? On assiste à une tragédie impensable ». C. témoigne : après un frère perdu en Libye, un neveu disparu en mer, il est allé reconnaître le corps de sa belle-sœur, dont le bateau a fait naufrage le 17 juin 2021 aux abords de Lanzarote, à Orzola.
par marie cosnay
Billet de blog
« Atlantique », un film de Mati Diop
Des jeunes ouvriers au Sénégal ne sont pas payés depuis plusieurs mois rêvent de partir pour l’Europe au risque de leur vie. Ada, amoureuse de l’un de ces hommes, est promise à un riche mariage contre son gré. Les esprits auront-ils raison de ces injustices ?
par Cédric Lépine
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement