L'écureuil de François Pérol s'est échappé !

L'écureil de François Pérol s'est échappé des Caisses d'Epargne, et on le recherche activement chez Blanche Neige, dont il serait venu manger les pommes dans son entreprise financée par les Banques Populaires.

François Pérol dément formellement qu'à l'Elysée il avait pris une quelconque décision de fusion entre le dressage d'écureuil et la fabrication de jus de pommes. Il rappelle qu'il était à l'Elysée comme simple conseil de Nicolas Sarkozy, et qu'il ne s'est jamais intéressé aux pommes de Jacques Chirac.

Une prime d'un million d'actions Natexis est offerte pour l'écureuil par François Pérol qui veut récupérer son doudou. Vu le cours des actions de Natixis ceci ne veut pas dire que François Pérol n'aura plus suffisamment de rémunération pour payer les noisettes de l'écureuil, que les Caisses d'Epargne ne peuvent plus entretenir.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.