Réponse à un ami qui a été propalestinien

Pourquoi le conflit au M O suscite-t-il tant de réactions affectives qui dépassent la raison courante ? De quelles formes de discriminations est-il le nom ? Les " arabes", tout comme " les femmes" restent racisés dans notre culture " universaliste". De quelles oppressions le terme de " polygamie" est-il la traduction?

Cher M.

Permettez-moi de contribuer à une ébauche de débat sur ces sujets si complexes sur lesquels, toutefois, je tente de travailler et d'agir, modestement.

Ta présentation de la manifestation d'hier, que j'ai soutenue et co-organisée en tant que président du MRAP,

https://mrap-strasbourg.org/ 

est trop schématique.

- En quoi " les litanies islamiques" peuvent-elles faire fuir ton ami? Quel pouvoir concentrent-elles pour capter toute autre forme d'affirmation politique?

On a entendu " Israël assassin" mais il n' y a eu aucun dérapage antisémite hier et une foule de manifestants jeunes et en colère.

On objectera à juste titre qu' on attendrait les mêmes protester contre les exactions d' Erdogan contre les kurdes

https://mrap-strasbourg.org/Solidarite-femmes-Europe-Manifestation-a-Strasbourg-samedi-27-mars-a-13h-place

 ou d' El Assad contre son peuple ( depuis 10 ans sans discontinuer)

https://mrap-strasbourg.org/Resolution-du-Parlement-europeen-du-11-mars-2021-sur-le-conflit-syrien-dix-ans

 ou soutenir le Hirak algérien depuis 2 ans et j'en passe 

https://mrap-strasbourg.org/France-Algerie-quel-travail-de-reconnaissance-apres-le-rapport-Stora-2

Si j'avais eu à choisir les slogans j'aurais proposé " Netanyahou assassin ( et futur repris de justice)".

Il est clair que tous les israéliens ne sont pas à mettre dans le même sac mais le pays que je connais bien aussi est si divisé et dévasté politiquement que la seule ressource pour le présumé délinquant au pouvoir est de donner de plus en plus de poids aux religieux et à l' extrême droite .

La cause des derniers  affrontements est imputable à la COLONISATION ( qui se traduit à Jérusalem par la poursuite d'une judéïsation effrénée et même d'une purification ethnique qui me font honte.

L' extrémisme ISLAMISTE du Hamas qui se soucie peu de la sécurité des populations civiles et veut renforcer son pouvoir n'aide en rien.

De même que la faible et fantomatique Autorité palestinienne qui décide d'annuler les élections.

N'oublions pas que Gaza est le plus grand de concentration à ciel ouvert du monde.

https://www.lepoint.fr/politique/gaza-camp-de-concentration-a-ciel-ouvert-eva-joly-signe-des-propos-d-arthaud-09-04-2012-1449730_20.php

Et que c'est le noble Yeshayahou Leibowitz qui a parlé très tôt de judéonazisme imputable à la sacralisation de l' Etat 

https://www.anti-k.org/2018/05/14/yeshayahou-leibowitz-denoncait-une-politique-disrael-judeo-nazi-qui-salit-tout-le-peuple-juif-video/

N'oublions pas que la dérive idéologique israélienne est à l'oeuvre sans discontinuer et que depuis juillet 2018 , l'Etat est régi par la loi de " L'Etat-nation du peuple juif" 

Toutefois on ne peut pas parler d'équilibre des forces entre les 2 ( 3 camps en fait puisqu'il y a 2 palestines au moins )

D' un côté ,il y une des armées les plus redoutables du monde au niveau technique et industriel ( milliers de chars, centaines d'avions de chasse, bateaux , sous-marins,.. )avec un arsenal atomique préoccupant entre les mains de tels leaders et de l'autre 

des forces " résistantes" ou " terroristes" qui s'organisent comme elles peuvent

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hamas#Structure

Les responsabilités sont largement partagées mais on ne peut renvoyer les protagonistes dos à dos. Le rapport de force est disproportionné.

Le sionisme est-il, pour finir, un mouvement national destiné à protéger les Juifs d'un autre génocide ou une entreprise coloniale qui doit se réaliser aux dépens du peuple(s) arabe(s) ?

La disparition des Kibboutzim marquent aussi la fin de l'utopie de gauche qui entrevoyait la possibilité d' un état binational laïque.

 Certains aspects de la politique de l'État hébreu sont détestables, écris-tu, mon cher Michel. 

Tu es trop clément: je parlerais de criminels.

 

Les " arabes", tout comme " les femmes" restent racisés dans notre culture " universaliste".

J'en veux pour preuve le terme de " polygamie" qu'on oppose régulièrement à certains musulmans ( pour les non musulmans , il suffit d'entretenir une ou deux maîtresses pour passer pour un Don Juan) qui est devenu le générique de polygynie alors que le terme de polyandrie ne " s'entend" même pas.

 

De quelles oppressions le terme de " polygamie" est-il la traduction?

 

A poursuivre, cher M.

 

Merci pour ton courage civique et ta témérité féconde.

 

Fraternellement

 

Georges Yoram, membre du peuple considéré pendant trés longtemps comme déicide par les cathos

https://fr.wikipedia.org/wiki/Peuple_d%C3%A9icide#Le_Cat%C3%A9chisme_de_l'%C3%89glise_catholique


"Auschwitz ne s'explique pas par la conception vulgaire, archaïque, j'allais dire classique de l'antisémitisme- voilà ce que nous devons comprendre précisément. Il n'y a aucun lien organique. Notre époque n'est pas celle de l'antisémitisme, mais celle d' Auschwitz.L' antisémite de notre époque ne se défie pas des juifs, il veut Auschwitz" 

 

Kertész: L' Holocauste comme culture.

    

"2 rabbins sont à l' arrière d' un taxi à N York

L' un dit à l 'autre: " je suis petit et médiocre

Je suis inexistant"

L'autre renchérit:

" quant à. moi, je suis poussière de poussière, fumée inconsistante, informe et ridicule"

Le chauffeur se retourne vers eux et s'exclame

" Mais enfin, Messieurs les glands rabbins, si avec votre sagesse, vous êtes poussière et fumée, alors moi, je suis un néant de néant, un déchet minable, un résidu..."

Les 2 sages se tournent immédiatement l 'un vers l' autre et disent : " Non mais, pour qui se prend-il, celui-là? 

La lettre de mon ami M.

A quelques-uns.

 

Un vieil ami palestinien, laïque de gauche, militant pur jus, m'écrit qu'il a quitté la manifestation d'hier quand il a entendu monter, en arabe, les litanies islamiques. "Nous n'avons pas besoin du soutien de ces gens" me dit-il. Comme je le comprends et comme je trouve affligeante la collusion des gauchistes, écolos et autres, qui s'acoquine avec les islamistes dans une même détestation d'Israël. Certains aspects de la politique de l'État hébreu sont détestables. J'ai été sur place, sillonné le pays du nord au sud, Gaza compris, et j'ai vu pas mal de choses. Il y a trente ans j'ai été tellement "pro palestinien" que j'ai été menacé par le Bétar (un groupe ultra-sioniste) ce qui m'avait valu le soutien moral de Simone Veil en personne. Aujourd'hui, entre une démocratie et une menace totalitaire islamiste, mon choix est fait. Aujourd'hui, le premier malheur des Palestiniens ce n'est pas Israël, mais l'islamisme.

 

m.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.