Gérard Despretz
Abonné·e de Mediapart

68 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 janv. 2017

Une ZAD à Pantin en Seine-Saint-Denis

LES PANTINOIS DÉCLARENT LE BOUGNAT COMME ZONE À DÉFENDRE (ZAD)

Gérard Despretz
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 12 JANVIER 2017

LES PANTINOIS DÉCLARENT LE BOUGNAT COMME ZONE À DÉFENDRE (ZAD)

Le Bougnat, mercredi 11 janvier 2017, durant le Café Patrimoine sur le thème de l’avenir du patrimoine populaire de Pantin

Après sept mois de tentative de concertation avec la Mairie, d’interpellations d’élus locaux et nationaux et une pétition (http://sauvonslebougnatpantin.wesign.it/fr) de plus de 2000 signataires habitants et usagers de Pantin pour sauver le Bougnat(1) de la démolition, nous ne constatons, ce jeudi 12 janvier 2017 veille de la fermeture définitive de l’établissement, aucune possibilité d'échange avec la Mairie.

Pantin Patrimoine demande un moratoire et l’organisation d’une table ronde pour éviter la démolition de ce lieu emblématique de la ville afin d'envisager avec toutes les parties prenantes et les habitants des adaptations du projet de construction de logements sociaux permettant la conservation et l’intégration du Bougnat.

Dans ces conditions de blocage, nous déclarons ce jour le Bougnat comme zone à défendre (ZAD) et envisageons tous les moyens nécessaires pour obtenir une VRAIE concertation citoyenne en vue de sauvegarder ce lieu patrimonial de mémoire populaire et de lien social indispensable à la qualité du cadre de vie d'une ville en mutation comme Pantin.

Ainsi, Pantin Patrimoine vous invite à sa conférence de presse ce VENDREDI 13 JANVIER à 11h30 sous le marronnier jouxtant le Bougnat, Place Olympe de Gouges, pour déclarer le Bougnat première ZONE À DÉFENDRE (ZAD) de Seine-Saint-Denis et d'Île-de-France. Nous vous communiquerons plus de détails sur notre mobilisation autour d’une collation maison.

NOUS CROYONS QU’UNE CONCERTATION ENTRE LA VILLE ET LES PANTINOIS EST ENCORE POSSIBLE

(1) Le Bougnat, 39 rue Hoche à 93500 PANTIN

Pantin Patrimoine 

Paroles d'habitants de Pantin

"Cette destruction est un scandale pour le patrimoine (im)matériel de Pantin. C'est avant tout un lieu de convivialité"

"Ces constructions significatives de l'histoire, l'architecture et la mémoire ouvrière de Pantin doivent être préservées"
"Un petit endroit en dehors du temps qui avance un peu d'authenticité!"
"Non à la disparition de ce lieu de vie très sympathique"
" Sauvons ce patrimoine historique pour la mémoire de Pantin"
"Pour que le Bougnat vive"
"Gardons cette institution au patrimoine !"
"Le Bougnat est un lieu unique à Pantin aussi bien socialement qu'urbainement. Pour que la ville garde son âme et ne soit pas dominée par des macro-ilots et cafés aseptisés, je soutiens le Bougnat"
"Le Bougnat c'est un petit bout du Pantin populaire qu'il faut préserver, important socialement, historiquement et aussi sur le plan urbain. Si on ne garde rien, Pantin rejoindra les rangs de ces banlieues insipides et anonymes"
"il reste dans le quartier un lieu populaire et vivant, gardons le!"
Le Bougnat "c'est un lieu où l'on se parle et se sourit
Un lieu exceptionnel où l'on ne s'ignore pas les uns les autres"
"Ne détruisez pas un lieu chaleureux et présent depuis si longtemps où l'on aime se retrouver", "Le Bougnat c'est aussi notre maison" "Le Bougnat est un cœur qui bat, une vie, une histoire. Ceux qui veulent l'abattre n'ont même pas le courage de l'approcher"

Le Bougnat en quelques liens:

 Paris-bise-art : Le bougnat de Pantin - La fin

 A Pantin, une pétition tente de sauver Le Bougnat de la démolition ...

Sauvons le Bougnat de la démolition

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Financement de la vie politique

À la Une de Mediapart

Journal
La faim, seule certitude dans le chaos afghan
Alors que le pays vit un effondrement économique total, les talibans hésitent entre davantage de répression et une très relative modération. Sur la scène internationale, ils n’ont marqué aucun point. À l’intérieur, la famine menace toutes les provinces.
par Jean-Pierre Perrin
Journal
Au nom de l’union, Taubira ajoute sa candidature à gauche
L’ancienne ministre de la justice est désormais officiellement candidate à la présidentielle. À Lyon, elle a dévoilé plusieurs propositions programmatiques, et annoncé s’inscrire dans le processus de la Primaire populaire, dont elle espère sortir gagnante à la fin du mois.
par Fabien Escalona et Mathilde Goanec
Journal — France
Élèves handicapés : les vilénies de Zemmour, le tollé, et après ?
Les adversaires d’Éric Zemmour font part de leur indignation après ses propos sur « l’obsession de l'inclusion » scolaire, qui serait « une mauvaise manière faite aux autres enfants ». Une « obsession » qui manque pourtant cruellement de moyens. Et jusque-là, de propositions à la hauteur.
par Caroline Boudet
Journal — Enseignement supérieur
Universités : le renforcement « systémique » promis par Macron cache mal un projet de privatisation
Le quasi-candidat Macron a souhaité jeudi une réforme « systémique » des universités. Derrière la promesse de les rendre « plus fortes » et de casser la concurrence avec les « grandes écoles », il a posé, en creux, les jalons d’un projet de privatisation.
par Martin Clavey

La sélection du Club

Billet de blog
La petite musique de l'union pour l'union m’agace
Je n'ai pas signé la tribune de « l'Appel des Jeunes pour l'union de la Gauche en 2022 »¹ parue dans Le Monde le 8 janvier, et je veux expliquer pourquoi dans ce billet. Cette tribune ne propose pas de méthode, ne prend pas en compte les enjeux stratégiques de chaque candidature et fait semblant de ne pas voir des choses pourtant fondamentales. Par consensualisme ? Par naïveté ?
par Etienne COGNET
Billet de blog
La Primaire Populaire confirme l'échec : un autre Hamon est possible
Ce collectif, qui avait pour ambition originelle d'organiser une grande primaire de l'ensemble de la gauche, se retrouve après plusieurs déconvenues à muter vers une nouvelle formule s'apparentant désormais à un simple vote de consultation présentant une sélection discutable des candidats de "gauche" (dont certains qui refusent) et ce afin de simplement obtenir l'investiture de l'organisme.
par Eliot Thibault
Billet de blog
En état de mort cérébrale, que reste-t-il à attendre du Parti Socialiste ?
Incapable de produire la moindre idée, le PS ne peut que se reposer sur ses gloires passées et les petites manoeuvres de ses dirigeants pour conserver leur poste. Le parti ne suscite à gauche que mépris, ou pire, indifférence, et sa défaite annoncée pourrait être une nouvelle étape vers sa disparition. Mais serait-ce si grave ?
par Gauche Pinard
Billet de blog
Il faut considérer avec pragmatisme la candidature de Jean-Luc Mélenchon
Accepter que la candidature de Jean-Luc Mélenchon soit la mieux placée pour amener la gauche au second tour permettrait d'accélérer les funérailles du vieux monde. Les électeurs et les militants des partis de gauche peuvent aujourd'hui faire un choix pragmatique, que leurs représentants n'ont pas su (ou pas pu) faire, en vue de mieux se projeter collectivement dans l'avenir.
par Electeurdegauche