Qu'est-ce qu'on attend pour faire la fête ?

La cantine de la fourmi à Morlaix © gilles jouault

 

 

 

 

 

 

 

Filmé en novembre 2013.

J'étais moribond comme un français qu'a voté Hollande au deuxième tour.

Puis Nicolas Ulrich de Morlaix Communauté m'a appelé pour me commander la réalisation d'une vidéo pour rendre compte d'une animation créée à l'occasion de la Semaine européenne de réduction des déchets :  La cantine de la fourmi.

Une équipe de bénévoles était chargée de récupérer les invendus dans les supermachés, pendant qu'une autre préparait le repas dans la cuisine de l'auberge de jeunesse: à midi trente pétante un repas complet à 1euro était servi aux morlaisiens.

L'opération a duré une semaine. Une tonne de denrées a été récupéré et la cantine qui affichait complet tous les jours a fourni au total 2000 repas.

Depuis, les recettes concoctées par la chef fourmi Véronique Futtersack, de l'association Graines de vie, tournent ici sur le Net.

On s'était dit que la vidéo devait faire 5 minutes, elle en fait finalement quatre fois plus.

Hollande préfèrera sans-doute aller au cinéma, au théâtre ou à l'opéra, plutôt que de regarder ce petit document livré sur le Net, où s'affairent Georges, Madeleine, Marie-Pierre et la cinquantaine de fourmis bénévoles...

Après tout, elles s'affairent à quoi finalement ces fourmis, au lieu de faire la gentille cigale en achetant Tout bien calibré et Made in France avec augmentation de TVA au supermarché ?

J'ai cherché, un peu, avant de retrouver cette rengaine de 1936.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.