PAN SUR LE MEC!

Il était là, chemise rose et veston chic, comme si de rien n'était. On eût dit ballade entre amis, le soleil étant de la partie, là-bas, loin d'ici. Si loin du pays qui retrouva un peu d'honneur en 1981 en abolissant la peine de mort. Oui, Jack Lang était là, accompagnant Manuel Valls, le petit mec qui venait de vendre pour vingt milliards d'armes, nous dit-on, à l'Arabie Saoudite.

Et quand un journaliste osa demander au petit mec s'il n'avait aucun malaise à parler avec ce pays qui applique une charia impitoyable, exécute à tour de bras, ce petit mec de répondre : « si nous devons ne plus traiter avec aucun pays qui applique la peine de mort, alors nous ne devrions plus traiter avec de nombreux états US ».

Que le petit mec dans le désert d'Arabie n'ait plus que sa honte à boire, nous le savions déjà.

Qu'un ancien ministre de la Culture soit aussi assoiffé d'honneurs et de présidences, en voilà un à qui on aimerait arracher sa chemise pour lui rappeler d'où il vient !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.