Le "scoop", c'est demain!

Deux articles à lire dans Délibéré dès demain matin

www.delibere.fr www.delibere.fr

Il est des lectures qui vous poursuivent, pour ne pas écrire qu'elles vous hantent et qui peuvent provoquer des rencontres sources d'un événement. En 2011 paraissait « L'homme qui aimait les chiens » de Leonardo Padura, l'histoire de l'exil de Trotsky, le récit de la vie de son assassin, Ramon Mercader et des promenades qu'il aurait faite avec un écrivain raté sur les plages de Cuba.

C'est un peu par hasard, mais y a-t-il un hasard ?, que j'appris le passage à Paris de Padura venu présenter Hérétiques, son dernier ouvrage, dans une librairie parisienne. C'était l'occasion de lui montrer une photographie inédite mais aussi de rencontrer un de ses traducteurs, René Solis.

Mardi 23 février 2016 paraitra ce qu'il est convenu de nommer un « scoop » sur le site de Délibéré, le magazine culturel dont René Solis est un des fondateurs.

Ainsi vous pourrez découvrir 18 photographies inédites de Trotsky et ses proches prises en 1939 au Mexique et lire le reportage exclusif de René Solis à Mexico où il a rencontré Seva, le petit fils de Trotsky, aujourd'hui âgé de 90 ans. J'y raconte l'histoire de ces dix-huit négatifs avant que leurs tirages ne rejoignent les archives du petit musée de Coyoacán, là où Trotsky fut assassiné.

Délibéré se présentait ainsi à son lancement en juin 2015 :

 délibéré est en train de voir le jour autour d’une idée simple : inventer une revue culturelle critique, qui s’intéresse à tous les champs de la création – cinéma, théâtre, danse, musiques, livres, BD, photo, architecture, arts plastiques, arts de la rue,  arts numériques, et toutes formes hybrides…-  et privilégie les choix, les points de vue, les polémiques et les chemins de traverse. À contre courant des flux dominants, délibéré entend s’adresser à des lecteurs. Sur notre site, pas de clics, pas de like, pas de textes au kilomètre, pas d’empilements paresseux.  Et pas non plus d’interactivité immédiate et navrante : si nos lecteurs souhaitent nous écrire, nous publierons volontiers les contributions qui nous sembleront pertinentes. Dans délibéré, on trouvera des critiques, des chroniques, des fictions, des rencontres, en lien direct avec l’actualité culturelle… ou pas, selon la volonté des auteurs.

Totalement indépendant, sans publicité ni sponsors, délibéré ne pourra exister que grâce à ses abonnés.

www.delibere.fr

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.