gilles.sainati
juriste ayant pour devise Liberté, Egalité, Fraternité,
Abonné·e de Mediapart

129 Billets

1 Éditions

Billet de blog 24 janv. 2015

2015, vœux pour une autre militance

Nous, militants du quotidien, souhaitons tous nos vœux 2015 pour une autre militance.Nous faisons le constat lucide et sans aucune amertume que le parti politique conçu comme une armée de militants, la base, qui suit le chef n’est plus à la hauteur de la crise sociale, écologique et démocratique que nous traversons.

gilles.sainati
juriste ayant pour devise Liberté, Egalité, Fraternité,
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous, militants du quotidien, souhaitons tous nos vœux 2015 pour une autre militance.

Nous faisons le constat lucide et sans aucune amertume que le parti politique conçu comme une armée de militants, la base, qui suit le chef n’est plus à la hauteur de la crise sociale, écologique et démocratique que nous traversons. L’effet de structure hiérarchique sclérose l’énergie militante et l’organisation prend le pas sur les idées. Alors, le fond politique est banni et la bataille pour garder son pré carré interne devient l’obsession. Pire, cela se fait dans une apparente démocratie qui n’est qu’un leurre cachant le jeu bien rôdé d’apparatchiks tout puissants. Le militantisme du XXIème siècle ne peut plus composer avec organisations pyramidales où des petits groupes, par leur connaissance ancestrale des rouages de parti, verrouillent et tuent toute émergence d’un militantisme sincère.

Beaucoup analyseront ce fait par le prisme des institutions de la Vème République. Cette République du Président-Monarque ouvre effectivement l’appétit des Princes de parti. Et une reproduction systémique s’opère. 

Mais le problème est plus vaste. Car, un parti politique c’est une structure mais aussi des hommes et des femmes. Et ce sont bien ces dernier-e-s qui font la première. Tout est question de volonté politique ! L’organisation et les statuts ne vivent pas par et pour eux-mêmes mais sont réfléchis et ont un but. Le verrouillage en est un parmi tant d’autres.

Dans l’Hérault, il faut ajouter une particularité locale : la mise en place et l’enracinement d’un système clientéliste qui a irrigué toutes les institutions et instillé des pratiques douteuses jusqu’au plus profond des organisations. Cette logique se reproduit sans cesse où des « sans étiquette » autoproclamés remportent des élections atomisant ainsi des partis politiques qui ne tardent pas à devenir complaisants. Les forts taux d’abstentions des dernières élections marquent une fois encore le dégoût et l’éloignement du citoyen de la chose politique. C’est grâce à cette abstention massive que les barons règnent en maître. Puis, les ennemis d’hier deviennent les courtisans d’aujourd’hui. La boucle est bouclée. Et le fond politique est évacué. 

En ces temps troublés où les mots et les valeurs sont galvaudés, où les extrémismes et leurs idées nauséabondes font l’actualité, où l’émotion l’emporte souvent sur la réflexion, nous appelons de nos vœux à une autre militance ! Notre boussole garde le cap de la République et son universalisme. A nous, tous ensemble, de renouer avec un mode d’action où chacun-e trouve sa place, où l’horizontalité des prises de décision est effective, où les étiquettes laissent la place aux individus et au contenu pour un renouveau du collectif. 

Nous ne poserons ici aucun cadre précis car il n’y a pas de solution préconçue. Tout doit se construire en commun : transition écologique, partage des richesses, nouvelles institutions, démocratie participative, tout est politique ! Citoyens ne soyez plus spectateurs, devenez acteurs. Militants, trop d’énergie dépensée à batailler dans nos chapelles. C’est dans et pour la société qu’il faut agir !

Bonne année militante.

Signataires : Celine Assier, Michelle Aversa, Jérôme Audureau, Roland Bruno, Julien Chorto, Hugo Daillan, Sergio Diaz, Michelle Godard, Simone Lopez, Jerôme Medeville, Véronique Menguy, Patricia Piovi, Gérard Saez, Gilles Sainati, Nicolas Séné

Courriel : autremilitance@gmail.com

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’impunité et la lâcheté des puissants
Après la révélation des accusations contre l’ancien ministre, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire. Au-delà de son devenir judiciaire, cette affaire nous interpelle sur l’insuffisance de la lutte contre les violences sexuelles et sur l’impunité des sphères de pouvoir.
par Lénaïg Bredoux
Journal — International
Le variant Omicron, identifié en Afrique australe, déjà repéré en Europe
La communauté scientifique est en alerte depuis l’identification d’un nouveau variant au Botswana. Les premiers séquençages en Afrique du Sud font craindre une propagation à grande vitesse. L’Organisation mondiale de la santé vient de le classer parmi les variants préoccupants et l’a baptisé Omicron.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — International
Paris et Rome s’accordent à moindres frais pour tenter de peser dans l’après-Merkel
Emmanuel Macron et Mario Draghi ont conclu un traité pour tourner la page des années de tensions entre la France et l’Italie. Une façon aussi, pour le président de la République, de se rapprocher d’un homme bien plus influent que lui sur la scène européenne.
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi
Journal — France
Dans la Manche, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila

La sélection du Club

Billet de blog
À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage
Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires de la fondation MSF, dénonce les responsabilités de l'État français et du ministre de l'Intérieur.
par Médecins sans frontières
Billet de blog
Tragédie de Calais : retrouvons d’urgence notre humanité
Au moins 27 personnes sont mortes noyées au large de Calais ce mercredi 25 novembre. Ce nouveau drame vient alourdir le bilan des morts à cette frontière où, depuis une trentaine d’années, plus de 300 personnes ont perdu la vie, soit en essayant de la franchir soit en raison de leurs conditions de (sur)vie sur le littoral Nord.
par La Cimade
Billet de blog
Migrants : du naufrage aux larmes de crocodile
Qu’elles sèchent vite, les larmes de crocodile ! De plus en plus vite, car il y en a de moins en moins, de larmes. Même de crocodile. Et surtout pour les réfugiés. Vous vous rappelez la photo du petit corps d’Aylan, 3 ans, rejeté sur une plage de Bodrum en 2015 ? Nous oublierons tout aussi vite le naufrage qui a tué 27 migrants dans La Manche, mercredi. Place au Black Friday !
par Cuenod
Billet de blog
Ça suffit ! Pour un accueil inconditionnel des exilé.es
Allons-nous continuer à compter les morts innocents et à force de lâcheté, d’hypocrisie et de totale inhumanité, à nous faire contaminer par un imaginaire rance de repli sur soi qui finira par tout.es nous entraîner dans l’abîme ? Non, il faut commencer par rétablir les faits avant que de tout changer en matière de politique migratoire et de droit des étrangers.
par Benjamin Joyeux