gl29pa
Abonné·e de Mediapart

16 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 déc. 2019

Paramètres du système de Retraites: ATTENTION DANGER !

Paramètres du système de Retraites: A T T E N T I O N D A N G E R ! La réforme des retraites est à terme la mise en place d'au moins cinq paramètres ajustables par les politiques: Age pivot, Valeur de point acquis, Valeur d’achat du point (non encore acquis), Calcul de la carrière sur les 25 meilleures années, Part des retraites dans le PIB

gl29pa
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La réforme des retraites est à terme la mise en place d'au moins cinq paramètres ajustables par les politiques:

  • Age pivot: Actuellement agité comme un chiffon rouge avec la complicité de la CFDT, le point pivot permettra de repousser l'âge de départ à la retraite pour prétendre avoir une retraite à taux plein. Aujourd’hui à 62 ans, l’année prochaine à 64 ans … à 67 voir 69 ans comme en Allemagne dans les prochaines années. Le montant de la pension dépendra lui même des paramètres qui suivent.

  • Valeur de point acquis: Les points acquis n'auront pas la même valeur aujourd'hui que celle de demain. Leur valeur pourra augmenter, mais c'est peu probable. La valeur du point minimale sera inscrite dans une pseudo règle d'or et indexée sur la variation des salaires. Or les salaires des ouvriers n'augmentent pas, ils ont même tendance à légèrement baisser. Seuls les salaires des cadres et postés supérieurs augmentent. Enfin, l'inflation, même si elle est faible, sera toujours supérieure à la variation des salaires. Ce qui signifie au final que même une valeur du point minimale figée dans une règle d'or sera synonyme d'une baisse des pensions. Les pensions ne suivront pas l'évolution du coût de la vie.

  • Valeur d’achat du point (non encore acquis): Les politiques jouent sur les mots. Il faut toujours lire entre les lignes, et surtout penser à ce qui est volontairement omis. Quid de la valeur du point non acquis ? Rien n'empêche demain les politiques d'augmenter la valeur d'achat du point. Plus le point sera difficile à acquérir, plus les pensions seront basses.

  • Calcul de la carrière sur les 25 meilleures années: Le critère qui consiste à prendre les 25 meilleures années d'une carrière dans le calcul du nombre de points ne peut que tirer vers le bas la valeur des pensions. Plus on intègre des salaires de début de carrière qui sont en général inférieurs à ceux de fin de carrière (sans parler des accidents de la vie qui font baisser les revenus!), plus la moyenne baisse. C'est mathématique.

  • Part des retraites dans le PIB: La part des dépenses de retraite dans le PIB sera fixée à 14%, alors que le nombre de retraités ne va faire qu’augmenter dans les années à venir. Figer ce taux signifie que les parts individuelles seront proportionnellement plus petites, alors que le gâteau gardera la même taille. Les pensions seront donc potentiellement de plus en plus réduites au fil des années. Mais ce qui n’est pas dit, c’est que rien n’empêchera à l’avenir de diminuer ce paramètre, même s’il est figé par la loi. Car l’on sait qu’une loi peut facilement en annuler ou amender une autre. Personne n’est dupe.

Cette usine à gaz a pour finalité de livrer aux requins de la Finance le magot des retraites (plus de 300 milliards d’euros), et in fine de réduire les retraites d’Etat.

Partagez, sensibilisez votre entourage et rejoignez le groupe « Le Réveil Citoyen »

https://www.facebook.com/groups/332181484093471/

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — International
Pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG Memorial. Celle-ci se consacre à documenter les crimes de la période soviétique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud
Journal — France
Gauches : comment reprendre la main pour 2022 ?
Échaudées par les tentatives ratées de « triangulation » dans leurs propres rangs, et encouragées par l’actualité, les gauches recentrent leur discours sur le social. Mais se faire entendre reste une gageure dans un paysage médiatico-politique saturé par les thématiques identitaires.
par Mathilde Goanec et Pauline Graulle
Journal — France
Présidentielle : cette deuxième ligne qui prépare l’après
« Refondation », « Front populaire écologique », « Bloc arc-en-ciel »… Au sein des partis de gauche, des personnalités s’activent pour éviter les logiques de division présidentielle. Pour elles, la reconstruction de la gauche commence maintenant, pour ne pas disparaître. 
par Mathieu Dejean
Journal — Culture-Idées
David Wengrow : « On semble ne plus avoir d’imagination sur ce que pourraient être les alternatives »
Pendant des milliers d’années, les humains ont expérimenté avec d’infinies variations des formes du pouvoir. Parfois saisonnier, parfois matriarcal, parfois autoritaire et brutal. Mais parfois aussi égalitaire et relativement libre, y compris à grande échelle, décrivent David Graeber et David Wengrow, dans un livre qui fait l’effet d’une bombe. 
par Jade Lindgaard