Apprentis despotes, mode d'emploi

La démocratie n'est pas un concept pur et parfait. Et surtout, il n'y a pas de formule magique qui mène à la démocratie. L'autoritarisme quant à lui dispose de marqueurs tout à fait caractéristiques. Pour ceux qui seraient tentés par l'aventure, voici notre livre de recette du parfait apprenti despote...

Règle n°1 : Ton look (de despote) tu soigneras

Despote look Despote look

Règle n°2 : le nationalisme tu attiseras (le retour à l'authenticité tu prôneras)

Des ennemis invisibles tu te trouveras, l’ancienne puissance coloniale tu vilipenderas (sans oublier quand même que tu lui dois tout, y compris ton accès au pouvoir, ta double nationalité et de t’avoir accueilli durant les années de vaches maigres).

mobutu-prenoms

Règle n°3 : Ta femme tu instrumentaliseras

Ouattara Ouattara

Règle n°4 : La foi tu trouveras

Mugabe foi Mugabe foi

Règle n°5 : Tes sponsors du nourriras (tu gaveras plus exactement)

On ne compte plus les despotes apprentis, plus ou moins installés, voire confirmés, qui chantent les louanges du capitalisme, de la libre entreprise et de l'économie de marché. Evidemment il s'agit d'un capitalisme surveillé destiné à alimenter les copains qui eux-mêmes renvoient l'ascenseur au chef de bande. La recette est simple : soit on leur vend les entreprises publiques pour une somme dérisoire, soit on leur octroie des contrats publics, soit on les exonère d'impôts pour tout un tas de raisons. Enfantin.

On tranfère la charge financière vers les comptes - chroniquement déficitaires - des entreprises parapubliques (compagnie des eaux ou d'éléctricité, compagnie aérienne, fourniture des armées, etc.) qui se font renflouer régulièrement par le contribuable, ou mieux, les bailleurs internationaux. 

Règle n°6 : Omniscient tu paraîtras

L'histoire récente de Madagascar permet d'invoquer la figure de Didier Ratsiraka, omniscient, philosophe, scientifique, géopoliticien à ses heures, économiste (quel succès !), mage, agronome (quel succès-bis), doctrinaire (le petit livre rouge, quel succès-ter).  

 

Règle n°7 : Les héros nationaux tu insulteras

Mengistu qui renverse l'empereur Haïlé Selassié - probablement le dirigeant le plus digne de l’histoire du continent africain - le laisse mourir en prison (Mengistu l'aurait peut-être assassiné de ses mains...) et fait enterrer ses restes sous son bureau de manière à humilier, rabaisser, profaner au quotidien la dépouille du Ras Tafari.

Mengistu Mengistu

Règle n°8 : Ta population, mourir de maladie ou de faim tu laisseras

Mengistu-bis (un homme talentueux...) avait laissé sa population mourir de faim dans les années 1980 ("USA for Africa", "Solidarité Ethiopie", etc.). La version 2021 c'est minimsier les conséuqnces du COVID et minorer le nombre de morts. 290.000 morts officiels au Brésil, alors que le  dont le chef de l'Etat continue à la miniser la gravité de la maladie et fait mettre en prison ceux qui dénoncent sa politique...

bolsonaro

PS : en l'espace d'un mandat, et par petites touches, le Bénin, modèle démocratie durant trente ans, est devenu une caricature de démocrature tropicale avec i) des élections sans opposition (l'opposition étant cooptée dans le cadre d'un système de parrainage destiné à écarter les importuns), ii) des opposants emprisonnés, iii) une presse muselée, iv) une liberté de manifestation limitée (COVID quand tu nous tiens...), v) une justice zélée lorsqu'il s'agit de mettre aux fers les figures de l'opposition qui représentent une once de danger...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.