GoodMorningMada

Gros maux malgaches

Antananarivo - Madagascar

Sa biographie
Une démo des maux en mots, par des citoyen.ne.s cirsconspect.e.s et indépendant.e.s qui font le point : soixante ans après l'Indépendance, citoyen.ne.s, où en sommes-nous ?
Son blog
3 abonnés Gros maux malgaches
Voir tous
  • La culture du viol à la malgache

    Par
    Durant le dernier trimestre de 2020, les journaux et réseaux sociaux malgaches ont été inondés de faits divers macabres liés aux violences sexistes et sexuelles : pédocriminalité, incestes, violences conjugales,… C’en est presque devenu un concours du fait divers le plus gore, et des réactions les plus horrifiées.
  • Et si tout ceci n'était que du carton-pâte ?

    Par
    L’inauguration du Palais de Manjakamiadana et de Besakana en ce 6 novembre 2020, vingt-cinq ans jour pour jour après cet autodafé funeste devrait être un jour de réjouissance et de ferveur sans pareil. Ce jour devrait être le jour où le Rova renaît de ces cendres après de longues années d’errance.
  • Les coûteuses études d’Arena Rajoelina, fils aîné du président malgache.

    Par
    Confucius disait que c'était une honte d'être riche dans un pays pauvre, mais à Madagascar la honte est visiblement morte. Alors qu'à peine un tiers des enfants malgaches est scolarisé, Arena Rajoelina, fils aîné du président Andry Rajoelina, commence ses études dans un établissement prestigieux de Lausanne, en Suisse, aux frais de scolarité exorbitants.
  • Quand le CVO fait pschitt...

    Par
    Comme tout le monde nous voulions y croire. Mais comme tout le monde nous savions qu’il y avait quand même un problème. Et comme tout le monde, on voit que l’arsenal anti COVID du pays fait pschitt…
  • A une péripétie près

    Par
    Ambohimanga, au Nord d'Antananarivo. © Marcel Rabe Ambohimanga, au Nord d'Antananarivo. © Marcel Rabe
    A Madagascar, mieux vaut ne pas faire partie des 95% des ultras pauvres qui vivent avec moins de deux euros par jour.