La chute du capitalisme, après la chute du mur?

Le capitalisme vit sans doute ses derniers temps. Les feux sont au vert pour une transition vers la pensée de Marx, qui ne croyait en rien au Marxisme. Idée nouvelle, le capitalisme va s'éteindre assez rapidement, soit par des révolutions, ou au contraire par la parole donnée.

Nous vivons les derniers moments du capitalisme classique et le pire de tous , c'est à dire monétaires. Tchatcher, Reagan, Bush père et fils se son trompés, et Marx ne croyait pas à ses théories, du moins, à la fin de son travail, il laisse la porte ouverte. 

Actuellement, un passage va apparaître, ici en Europe, mais aussi aux Etats-unis, en Chine, au Japon ou en Afrique. L'idée du monde dans lequel nous sommes est justement sans idées pour faire face aux défis de demain. Comment passer le cap des 7 milliards d'humains, comment les rendre heureux, comment respecter ces humains, et toutes les vies qui y sont liées, de la vie des abeilles, à celle du baobab ou des arbres d'Amazonie, ou bien du plancton qui nourrit le ventre des baleines. Une baleine est une machine fabuleuse, d'un plancton elle génère un être massif, adapté aux froids très intense, capable de parcourir seule des milliers de kilomètres sur Terre, cet être fascine, comme l'éléphant qui communique un arrêt de sa troupe sur des kilomètres de distance quand un enfant éléphant boite. Tous humains, on ne sait pas faire ça. 

La nature nous a donné le feu. Ici en Ardèche, nous disposons d'un trésor supérieur aux tonnes d'or qui dorment dans les banques de tous les pays. Les dessins de la Grotte Chauvet. Comme celle de la  Grotte Cosquer, ces dessins démontrent et mettent à mal et la thora , et le talmud, et les évangiles, et le coran. Comme Darwin a dû corriger certains de ses passages, comme Galilée a dû renoncer, Marx apparu plus tard ne renonce en rien, comme Van Gogh qui ne renonce à rien. Marx vit pauvrement, et c'est un de ses amis fils d'industriel qui l'aide pour exister. Marx aurait pu renoncer, devenir fou comme Nietzche, mais non il a échappé à la folie de son analyse. Quand on côtoie des vérités profondes , le risque de devenir fou est grand, on a connu ça quand Champollion a découvert la langage égyptien. Les soldats de Valmy eux non plus ne sont pas devenus fous, nous leur devons ce que nous sommes devenus. Ils étaient le peuple libres et égaux, et plein de noblesse. 

Le capitalisme est à sa fin, comme avant la révolution de 1789, nous allons assisté à la ruine de notre état, mais par un effet papillon, cet état français entraînera tous les autres états démocratiques, et en premier lieu des boites comme Black rock devront fermer leur ordinateur Aladin. 

L'enquête autour de google en dit long, car même aux états unis, le rêve de la richesse est en train de s'éteindre, et derrière la silicone Valley il y a l'armée américaine, et le cryptage des données est la chose la plus fragile qui soit, sauf que c'est ici que le net est né, pas aux états unis.

De même, le Président de Chine ne pourra plus faire ce qu'il tente de faire,  à savoir laisser faire la corruption au nom de sa foi en la puissance. La Chine n'est en rien plus puissante que l'Amérique, pas plus que la France ou l'Italie ou l'Allemagne. Tous ces états doivent comprendre qu'il est urgent de baisser la garde et montrer pavillon blanc. 

Marx en appelle en un surhomme, et non au transhumanisme le plus abject de certains. Marx fût philosophe, mais homme, avant tout homme. Il ne croit pas à ses textes, et c'est par là que le Marxisme est du domaine du génie. Il est tout simplement sociologue avant l'heure, analyste des données, quand par exemple il relit la venue des paysans anglais dans les villes à des marchands de tissus de Venise. Petite cause , grande conséquence, c'est ce qui a d'ailleurs manqué à des hommes comme Nicolas Sakosy, ou Hollande, et peut être l'actuel Président ou le prochain. La violence est inhérente , peut à à la vie, mais rien ne prouve cette thèse, au contraire, la vie n'a pas besoin de la violence, le capitalisme avait besoin de violence, l'exploitation des noirs avait besoin de violence, la vie n'a pas besoin de violence, la vie est équilibre et dynamisme, changement et acceptation, chute parfois irrémédiable, mais rien ne justifie d'être violent. Si tu es violent , tu es comme l'assassin tu tueras demain ton propre fils, c'est là le but du capitalisme ancien. 

L'image tue l'imaginaire, les curés le savaient. On ne joue pas avec les images quand on commande, on ne joue pas au poker quand on commande, on doit faire tout un chemin intérieur pour commander. C'est comme le marketing, c'est abjecte, issu de la pensée nazi, l'homme parfait donc, ainsi que les notations de google, comment juger l'autre, il est très difficile pour les juges de Sarkosy de prendre ces qualificatifs de bande organisée, leur courage est celui des résistant de 1939, il pause la pensée au delà du commun des mortels, et sont donc en danger permanent, comme wikileaks, et l'absence de courage de Hollande quand il demande son accueil, ce même Hollande qui est allé rencontré les américains quand Chirac et DDV avaient dit non à la guerre. La seule excuse de Sarkosy , sa seule défense est qu'il a été lui même le jouet de son époque, tout comme Hollande ou l'actuel Président, de ce qui brille, et tous les hommes politiques dans l'hémicycle de notre pays devrait pouvoir venir en bleu de travail, mais non ici encore on trouve les codes vestimentaires du capitalisme, et donc le contraire de la démocratie grecque. Ces hommes sont le produit de leur époque, et comme en 1939, il en reste qui diront non, embrasse les tous. 

Les salaires iront donc de  1 à 40, comme en 1970. La participation, voulue par De Gaulle, sera en action, les hommes travailleront moins et mieux, et le maçon pourra s'arrêter bien avant l'intellectuel, ou le médecin. On fermera un peu les frontières, pour être en paix, et régler nos comptes entre nous, car on va devoir remonter jusqu'à Balladur, et plutôt que Sarkosy, c'est Balladur le premier qui a fait assassiner nos amis français à Karachi. Donc faisons rentrer ce premier homme dans l'arène, avant la suite, s'il vous plait les gas!

Oui, des révolutions ou une transition, je ne vois que cette issue, les impôts étant si lourds pour ceux qui bossent, que c'est ce qui se passera. 

Sachant que 20 % du dollar est de la fausse monnaie, et que les prêts toxiques sont ici en Europe, ça va être les écuries d'Augias si on veut la paix. Si la pensée de l'occident veut s'en sortir, elle n'aura que ce choix. Trier le bon grain de l'ivraie, je vous avoue qu'on n'est pas sorti de l'auberge. 

Personne ne pourra régler la note des préteurs, et donc l'argent ne vaudra plus rien comme en 1929. 

Un autre monde est à faire, et Marx a raison, mais j'ai des doutes, comme lui. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.