Guillaume Delacroix
Journaliste
Pigiste Mediapart

90 Billets

0 Édition

Billet de blog 29 nov. 2014

Guillaume Delacroix
Journaliste
Pigiste Mediapart

Intouchable, toujours intouchable

Guillaume Delacroix
Journaliste
Pigiste Mediapart

Alors que la Constitution interdit toute discrimination de caste depuis 1950, bon nombre d’Indiens avouent encore aujourd’hui interdire l’accès de leur cuisine aux “Dalits”.

Les castes sont mortes, vive les castes ! Voilà ce qui ressort d’une enquête fort instructive publiée le 28 novembre par un “think tank” de Delhi, le National Council of Applied Economic Research (NCAER), conjointement avec l’Université américaine du Maryland. Réalisée en 2011 et 2012 auprès de 42.000 foyers, cette enquête montre combien le système des castes imprègne toujours l’inconscient collectif en Inde.

Entrée en vigueur en 1950, la Constitution du sous-continent a beau avoir aboli la notion d’intouchabilité (“L’intouchabilité est abolie et sa pratique dans toutes ses formes est interdite. L’application de toute incapacité trouvant sa source dans l’intouchabilité sera un délit punissable par la loi”, article 17), un Indien sur quatre avoue encore aujourd’hui s’interdire tout contact avec ceux que l’on appelle les “Dalits”, ces populations relevant du plus bas de l’échelle sociale.

Concrètement, quand on leur demande s’ils accepteraient de laisser un individu issu d’une caste “répertoriée” (c’est ainsi que la loi dénomme les Intouchables) accéder à leur cuisine et utiliser leurs ustensiles, les Brahmanes, situés au sommet de l’échelle, sont 35% à répondre par la négative. Le pire, c’est que ce ne sont pas les autres hautes castes qui se montrent les plus sectaires après les Brahmanes, mais les autres basses castes : au sein de ces dernières, 33% des gens refusent en effet ouvertement de laisser entrer un Intouchable dans leur cuisine.

Autre élément intéressant de l’enquête, le système des castes trouve certes ses fondements dans l’hindouisme... pour autant, les Hindous ne sont pas les seuls, loin s’en faut, à enfreindre la Constitution. Ainsi, si 35% des Hindous ne veulent pas avoir de contact physique avec les Intouchables, les Jains sont 30% à dire la même chose, les Sikhs 23%, les Musulmans 18% et les Chrétiens 5%. D’un point de vue géographique, les Etats les moins rétifs aux Intouchables sont le Bengale Occidental et le Kerala. A Calcutta et Cochin en effet, les Indiens, tous classes confondues, sont moins de 2% à interdire l’accès de leur cuisine à un Intouchable.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Europe
Poutine entérine l’annexion de quatre régions ukrainiennes
Après une allocution au Kremlin, le président russe a signé l’annexion des régions ukrainiennes de Kherson et de Zaporijjia, ainsi que des autoproclamées « Républiques » de Donetsk et de Louhansk. Et il a prévenu que la Russie protègerait ses terres « en utilisant toutes [ses] forces ».
par Laurent Geslin
Journal
Le renseignement de sources ouvertes, nouvel art de la guerre d’Ukraine
La collecte et l’analyse des traces numériques laissées par les combats qui font rage en Ukraine peuvent-elles avoir une incidence sur le déroulement du conflit ? La guerre du Golfe avait consacré la toute-puissance de la télévision, celle d’Ukraine confirme l’émergence de l’Open Source Intelligence (OSINT).
par Laurent Geslin
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol