Mrs, les dirigeants de L’UE. et journalistes, Pourquoi le Venezuela? Alors que...?

Depuis 2006 il y a eu plus 170 000 assassinats et environ 28 000 disparitions à travers le Mexique, mais ces chiffres n'indiquent pas la proportion de victimes attribuables au crime organisé. L'État de Veracruz, l'un des plus violents du pays, est notamment marqué par la lutte sanglante entre deux cartels, les Zetas et Jalisco Nueva Generacion.

mexico

Lundi 15 mai 2017, le journaliste mexicain Javier Valdez a été tué par balle en plein jour, dans la ville de Culiacan, au nord-ouest du Mexique, dans l’Etat de Sinaloa, le fief du cartel de Joaquin «El Chapo» Guzman, actuellement incarcéré aux Etats-Unis. Javier Valdez était à proximité des locaux de la revue Riodoce qu'il avait fondée en 2003 avec deux collègues. Spécialiste reconnu du narcotrafic et pigiste pour l'AFP, il est le cinquième reporter assassiné dans le pays cette année. Le meurtre a soulevé une vague d'indignation et des manifestations sont prévues ce mardi 16 mai à Mexico, Chilpancingo dans l'Etat de Guerrero et Culiacan pour exiger des autorités la fin de l'impunité.

Au Mexique vient de dépasser les palmarès des pays en guerre avec 23.000 morts  Au cours de l’année 2017, il surpasse, par le nombre de personnes tuées, les guerres en Irak (17 000 morts) et en Afghanistan (16 000 victimes).
« Il y a aussi des fosses clandestines déjà recensées par des médecins légistes, mais qui n'ont pas fait l'objet d'enquête. Mais on a retrouvé plusieurs corps dans deux ou trois villages, sans organes. On leur a prélevé les organes » assure le prêtre.  En 2007, 218 cadavres avaient été découverts dans le comté,

sinistre record et, cette année, le bilan pourrait être encore plus lourd puisque les autorités en ont déjà trouvé 170. Au cours du seul mois de juillet, Les corps de trois prêtres ont été retrouvés en une semaine au Mexique. Au total, 15 ecclésiastiques ont été tués depuis 2012. La faute aux cartels, mais pas seulement. Selon les explications.

img-1246

Les ecclésiastiques sont plus que jamais ciblés au Mexique.

14 d’entre eux ont été assassinés depuis 2012. Un prêtre de l'État de Michoacan au Mexique a été retrouvé mort samedi. Une semaine plus tôt, c’est à Papantla, une petite localité de l’Etat de Veracruz, que les corps d’Alejo Nabor Jiménez Juárez et José Alfredo Suárez de la Cruz avaient été retrouvés. Les trois prêtres ont été tués par balles, pour un motif encore inconnu.

Le nombre de disparus au Mexique dépasse 30.000 personnes Publié le 14 Août 2017

Ville de México | Desinformémonos. Au Mexique, le chiffre des disparus a dépassé plus de 30 mille personnes dans les dernières années, “plus ceux qui ne sont pas comptés par les statistiques, nous parlons de beaucoup d'autres", a remarqué le représentant au Mexique du Bureau du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l'homme (ONU-DH), Jan Jarab.

pngbase64c8a58a42e5bcf102

Pendant sa participation au forum sur la disparition forcée dans le Guerrero, il a assuré que les sujets les “plus graves” sont la découverte récente de fosses clandestines, “pour lesquelles n'existent pas de registres sûrs”, et les conditions d'insécurité et d'impunité au Mexique.

Fosses clandestines

Au moins 242 cadavres ont été découverts dans des fosses clandestines dans l'État mexicain de Veracruz.

Durant les six derniers mois, dans le cadre des recherches menées par des mères pour leurs enfants disparus, ont annoncé les autorités mexicaines en 2017. Les premières de ces fosses avaient été découvertes en août par le collectif El Solecito, un regroupement de familles de disparus, dans le quartier du port de Veracruz. Depuis ce jour, 124 fosses clandestines ont été repérées au total, et suite aux fouilles menées dans 121 d'entre-elles, 242 crânes ont été ramenés à la surface, a précisé un haut fonctionnaire auprès du parquet général, sous le sceau de l'anonymat. 

Selon une autre source proche de l'enquête, également anonyme, « on a trouvé dans ces fosses de nombreux vêtements appartenant à des jeunes femmes, des papiers, des chaussures, des habits qui correspondent à des jeunes de quartier ».  D'après une source militaire impliquée dans ces importants travaux de recherche, toujours sous condition d'anonymat, les  « victimes ont probablement été enterrées par des délinquants, avec la complicité des autorités locales ».  Selon le Registre national des personnes disparues ou enlevées, 722 personnes ont disparu dans cet État depuis 2010. Mais selon El Solecito le nombre pourrait être beaucoup plus élevé, de nombreuses familles craignant de porter plainte. 

Source :

https://www.google.fr/search?q=fosses+clandestines+au+Mexico&oq=fosses+clandestines+au+Mexico&aqs=chrome..69i57.8503j0j8&sourceid=chrome&ie=UTF-8

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.