« Rien ne légitime la violence ou l’intimidation » Mr Macron ?

« Rien ne légitime la violence ou l’intimidation à l’égard d’un élu de la République ». De la tentative d’incendie. Une grande partie de la classe politique a condamné l’acte. Heureusement qu’un acte comme cela est réparable. La violence contre les gilets jaunes, la brutale répression et 20 personnes mutilées à vie, est un acte irréparable. Qui a condamné cela, comment vont vivre ces personnes ?

Quand il n’y a pas de dialogue, c’est une autre forme de violence qui s’installe.

Depuis un certain temps, c’est-à-dire, les manifestations des gilets jaunes. Le gouvernement et tous leurs députés vocifèrent la violence. Certes, la violence est présente dans tous les domaines.

marteaux-police

La nouvelle arme des policiers, le marteau ? Comment est possible que la police du BAC, en dehors de leurs matraques porte des marteaux. Apparemment les journalistes Français, ils ne le voient pas.

Sur les négociations du Brexit, sur le départ de l’Angleterre de la communauté Européenne. Chaque jour le dialogue est de plus en plus virulent. La division de l'Europe par les positions politiques et idéologiques entre la Pologne, l'Italie et les différents pays qui suivent ces positions. Cela montre que le secteur bancaire européen qui a été à la base avec les gouvernements organisateurs qui ont créé cette possibilité n’est pas totalement unanime.

Aujourd’hui, la grave situation de la France avec l’Italie, nous laisse perplexes devant cette énorme stupidité politicienne et diplomatique telle à rappeler l’ambassadeur. Rien de moins que les pays créateurs d’Europe se disputent et appellent leurs ambassadeurs. Comment est-ce possible, eux qui veulent être les conseilleurs des peuples?

L'unité de l'Europe, pour la paix pour le développement et la coopération est complètement brisée.

D’autre part, la France avec une crise politique et idéologique profonde des partis politiques, qui sont incapables de développer une alternative à cette crise. Voyons le meilleur exemple en est l'actualité de la vie en France aujourd'hui, et les gilets jaunes.

Tentative d'incendie d'un bien du président du parti LREM, Richard Ferrand, condamnée brutalement par l'ensemble de la sphère politique, ce qui est normal. L'action est hautement condamnable, on peut dire aussi, que la maison est heureusement réparable.

richard-ferrand-promis-au-perchoir-de-l-assemblee-nationale-1

Après l’annonce de la tentative d’incendie « volontaire » au domicile privé du président LREM de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, une grande partie de la classe politique a condamné l’acte.

Le fait est que tous les partis politiques ont manifesté leur désaccord face à ce type de violence, le condamnant d'une manière presque aussi violente que le fait. La France vit chaque semaine les protestations des gilets jaunes, qui ont été fortement ou brutalement réprimés. Produit de cette répression i y a plus de 20 personnes mutilées à la vie. Voilà une situation intolérable parce que cela c’est irréparable ! Jamais un seule parti politique s’était élevé à condamner une telle attitude qui va à l’encontre des droits universels des êtres humains.

nouvel-arme

Pourquoi la police porte de marteau ? Es que cela est légitime, ou est illégal, de plus toutes les casseur portent des K-way, on peut dire le même uniforme.

Les médias dépendants du gouvernement n'ont jamais dénoncé cette situation grave, mais ont plutôt loué les propositions de la police d'être présente tous les samedis, bien qu'elle n'ait pas été payée en heures supplémentaires. C’est là que se pose le problème sous-jacent, les parties politiques n’ayant toujours pas la capacité d’analyser cette situation politique grave. Ils n'ont jamais condamné ce grave manque de gouvernance où la répression devient un élément quotidien, qui crée chaque jour plus de violence. Le gouvernement et ses parlementaires s'enferment ou plutôt créent une clôture autour d'eux. Ils se protègent par des communiqués de leur ministre de l'Intérieur chargé de la sécurité, de plus en plus violents.

Lorsqu'il n'y a pas de dialogue, c'est une autre forme de violence qui est créée.

Pour le ministre de l'Intérieur, il n'y a condamnation que lorsque ses partisans sont attaqués. Il est extrêmement grave qu’un ministre, au lieu de condamner toute la violence, d’assumer des responsabilités et de condamner des actes qui vont au sens de mutiler des êtres humains, a un autre discours. Sans aucun doute, ce qui se passe en France est une situation historique, de nombreux noms restent dans l’histoire, certains en tant que mineurs dictatoriaux, d’autres en tant que dirigeants extraordinaires. Certains passent à travers l'histoire en tant que députés irresponsables et opportunistes ou en tant que membres du gouvernement. D'autres restent dans l'histoire comme Charles de Gaulle.

8007246-0d73e28c-2b90-11e9-8fe8-6d1c30375965-1-1000x625

L’ambassade de France en Italie constitue une rupture sérieuse pour l’ensemble de l’unité européenne. Les pays fondateurs d’Europe se battent comme des vulgaires mariées. Peut-être qu’il y aura un divorce?

Aujourd'hui, lorsque la communauté européenne est de plus en plus divisée, cela montre que cette communauté n'est pas enracinée dans les bases sociales de la société humaine.

L’apparition de gilets jaunes montre plutôt une urgence et l’importance de l’Europe sociale.

Les divisions politiques et idéologiques de l’Europe, liées à la servilité des pouvoirs économiques par des opportunistes indélicats. Qui n'hésitent pas à emmener le peuple dangereusement en guerre. Le gilet jaune est le cri du manque de démocratie d'une Europe créée par les banquiers. Tous les partis politiques tentent de s'emparer des vestes jaunes, aucun pour le moment ne propose de véritables alternatives politiques à cette grave crise européenne et mondiale.

Guillermo Saavedra

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.