Dans quelle latitude se trouve la beauté

Elle s’appelle « Les Grandes Dalles », c’est un petit village tel un joyau, lové au creux d’une grande vallée, avec ses habitants au grand cœur. On dit que les Normands sont un peu difficiles à contacter, je pense que ceux qui arrivent du sud sont eux, plus difficiles à rencontrer que les Normands.

img-3357-1
Une partie de l'équipe de Dalton, préparant le prochain festival, comme chaque année. De gauche à droite, on voit Jean Pierre, François, Guillermo et Rémy.

Quant on parle des gens du Nord souvent se dit d’eux qu’ils sont peut accueillants, raison pour laquelle on se demande si l’endroit été bien choisi.Quand on commence à s'approcher de la côte des Grandes Dalles, on sent l'air marin qui pénètre dans les poumons, le corps tente de revivre, on a quitté Paris, avec ses problèmes de locomotion, dépollution, le métro et les grands centres commerciaux pleins de gens angoissés qui se précipitent pour aller à leur voiture.

Les Grandes Dalles, c'est vraiment étonnant, par ses paysages agréables.

img-3521

Une vue partielle des Grandes Dalles, comme vous pouvez le constater, il semblerait que la mer ne soit pas un lac. l'eau est belle et il est toujours à 19 et 20 degrés ou plus.

On ne s’imagine pas que l’on trouvera tant de beauté, cernée par des champs multicolores, avec les animaux dans les pâturages, qui ne prêtent aucune attention aux quelques touristes qui s’aventurent à la recherche de nouveaux sites touristiques. Michel Darves est un amoureux du village, il nous informe via son site Facebook, (Les Grandes Dalles) où chaque jour une nouvelle contribution des habitants des Grandes Dalles apparaît.

img-3657

La maison de Dominique, est l'une des meilleures vues pour apprécier le paysage, on voit Joelle et Véronique, peu avant la mise en place pour l'apero.

img-3457

Le Dalton en pleine fête accompagnant l'un des citadins qui participent à ces fêtes de famille.

«  Les Grandes Dalles Animations », pendant la période estivale avec les habitantes et les touristes de la ville organisent de véritables festivals. De la Musique de groupe, des chansons françaises comme sud américaine, de la danse comme Salsa et autres, des déguisements, enfin tout pour rendre les gens heureux ! Malheureusement, rien n’apparaît dans le journal de la Normandie. On se demande pourquoi?

img-3443

 La rencontre imparable entre touristes et citadins qui en profitent pour se rencontrer et profiter de la fête et de la bonne nourriture

Dans d'autres villages, ils organisent autant d'événements que ceux des Grandes Dalles. Et l’on en parle souvent dans les journaux normands. D’autres villages où le tourisme est l’élément principal de la vie économique de ces petites villes.

dsc-0142

 Ici, à l’ouverture de la "Moulzéria", où on mange les bonnes moules avec des frites et bien sûr avec de la bonne nourriture et aussi à un bon prix pour de bons vins.

dsc-0166
Les infaillibles musiciens des Grandes Dalles, accompagnés de Guillermo avec son Jembe, de Remy avec sa guitare allemande, voix basse, et de François, le ténor, animant la soirée d'ouverture de la "Moulzéria".

Il y a aussi l'incontestable famille Limares, Rémy et Arlette, qui, au sein de l’association. Il y a des lieux encore avec des maisons comme celles des Grandes Dalles, mais ce n’est plus le même regard où beaucoup de gens vivent plus que de simples apparences, démontrent leur importance plus économique. Sans doute, cela ne se produit pas aux Grandes Dalles, car elle se situe entre deux villages extrêmement amicaux comme « Sassetot le Mauconduit » et « Saint Pierre en port ».

Ce sont des villages où il fait bon vivre, où se mêlent pêcheurs et travailleurs de différentes professions. Il y a de vrais personnages extraordinaires qui vivent constamment à travers des associations, où des rencontres musicales sont organisées, des expositions de peintures, des promenades qui traverse la forêt à pied ou à cheval, Le plus important est que l’on se dit ; « bonjour ! »

dsc-0143

 Enfin nos amis les pêcheurs et habitants des Grandes Dalles, nous voyons Joelle, Catherine, Germain et amis

Profiter du paysage, des odeurs que nous offrent la nature, en regardant la couleur de la Manche qui combine constamment ses vrais tableaux. Et que nos peintres profitent très bien. Nous pouvons passer des heures à parcourir l'horizon et à aspirer à remplir nos poumons de la pureté de l'air.Quand l'appétit vient, nous avons à nos côtés "La Moulzéria" où vous pourrez déguster entre autre les moules frites.

La Mulzéria, en la plage Des Grandes Dalles, reservacion al numero 02 27 43 60 11.

 Notre prochain article au mois de mai : Sur les gîtes aux Grandes Dalles.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.