Guillermo Saavedra
Abonné·e de Mediapart

285 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 mai 2015

Guillermo Saavedra
Abonné·e de Mediapart

"México es una nave sin capitán en medio de una terrible tormenta y sin tierra a la vista"

Guillermo Saavedra
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"México es una nave sin capitán en medio de una terrible tormenta y sin tierra a la vista"

Reuters/Carlos Jasso

El analista político Guillermo Fabela Quiñones ha comparado la situación actual que vive México bajo el gobierno del presidente, Enrique Peña Nieto, con una "nave sin capitán en medio de una terrible tormenta y sin tierra a la vista", refiriéndose a los escándalos de corrupción interminables y el clima criminal incontrolado que aterroriza a los ciudadanos del país.

En su nuevo artículo publicado en el portal Revolución Tres Punto Cero, Fabela sostiene que en medio del desorden político y judicial las palabras de Peña Nieto que llama a la población a "trabajar en unidad, con pensamiento optimista, positivo, para modelar el México que queremos" suenan como una burla. "No hay condiciones objetivas que nos permitan tener confianza en el futuro, pues el régimen sigue atascado en el lodazal de corrupción que no permite dar un paso en la dirección que reclama la sociedad", agrega Fabela.

SEPA MÁS: "Peña Nieto garantiza desarticular el cartel de Jalisco, ¿otra promesa incumplida?"

El analista señala que es impensable que las cosas en México puedan cambiar a mediano plazo debido a la ausencia de un Estado de derecho que lleva a la desesperación a la clase mayoritaria. "Esto es imposible porque el régimen sufre un cáncer incurable, tanto más pernicioso cuanto más se desentiende el gobierno de la realidad", dice Fabela.

LEA TAMBIÉN: "Ante los informes sobre derechos humanos el Gobierno de México se ofende y no actúa"

"Decidimos que ya era tiempo de dar un nuevo rostro al campo mexicano, un rostro de modernidad y progreso, un rostro de inclusión y justicia", dijo Peña Nieto al clausurar la 79 Convención Nacional Ganadera. No obstante, el analista asegura que es completamente todo lo contrario lo que se vive en las zonas rurales del país, "donde el abandono y la pobreza es lo que más sobresale" y la urbanización de las tierras de uso público promovida desde hace tres décadas está "aprovechada con una finalidad puramente mercantil".

Fabela afirma que el caos que vive México hace pensar que "Peña Nieto no tiene una idea elemental del país que le tocó ‘gobernar’". El experto destaca que el nivel de gobernabilidad requerido para evitar un colapso generalizado se le está saliendo de control al mandatario en tan solo dos años y pocos meses que lleva en el poder y a continuación la situación solo podría llevar a un régimen policiaco. "¿Será eso lo que están buscando los poderes fácticos?", se pregunta Fabela.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Ce slogan, c’est un projet politique »
Alors que des milliers de personnes bravent la répression et manifestent en Iran depuis une semaine, le régime des mollahs est-il menacé ? Nous analysons ce soulèvement exceptionnel impulsé par des femmes et qui transcende les classes sociales avec nos invité·es. 
par À l’air libre
Journal — Social
Mobilisation pour les salaires : pas de déferlante mais « un premier avertissement »
À l’appel de trois organisations syndicales, plusieurs manifestations ont été organisées jeudi, dans tout le pays, pour réclamer une hausse des salaires, des pensions de retraite et des minima sociaux, avec des airs de tour de chauffe avant une possible mobilisation contre la réforme des retraites.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Santé
La hausse du budget de la Sécu laisse un arrière-goût d’austérité aux hôpitaux et Ehpad publics
Pour 2023, le gouvernement propose un budget en très forte augmentation pour l’assurance-maladie. Mais les hôpitaux publics et les Ehpad ont fait leurs comptes. Et ils ont de quoi s’inquiéter, vu la hausse du point d’indice, la revalorisation des carrières et l’inflation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Au Royaume-Uni, la livre sterling tombe en ruine
En campagne, la première ministre Liz Truss avait promis le retour aux heures glorieuses du thatchérisme. Trois semaines après son accession au pouvoir, la livre s’effondre et la Banque d’Angleterre est obligée d’intervenir. Premier volet de notre série sur le chaos monétaire mondial.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Ceci n'est pas mon féminisme
Mardi 20 septembre, un article publié sur Mediapart intitulé « Face à l’immobilisme, les féministes se radicalisent » a attiré mon attention. Depuis quelque temps, je me questionne sur cette branche radicale du féminisme qu’on entend de plus en plus, surtout dans les médias.
par Agnès Druel
Billet de blog
Violences en politique : combats anciens et avancées récentes
Même si les cellules de signalement sont imparfaites, même si le fonctionnement de certaines d’entre elles semble problématique à certains égards, aujourd’hui, une organisation politique ou syndicale qui ne dispose pas a minima de ce mécanisme interne n’a plus aucune crédibilité sur le sujet des violences faites aux femmes. 
par eth-85
Billet de blog
Cher Jean-Luc
Tu as dit samedi soir sur France 2 qu’on pouvait ne pas être d’accord entre féministes. Je prends ça comme une invitation à une discussion politique. Je l'ouvre donc ici.
par carolinedehaas
Billet de blog
Il n’y a pas que la justice qui dit le juste
Dans les débats sur les violences sexistes et sexuelles, il y a un malentendu. Il n’y a pas que l’institution judiciaire qui dit le juste. La société civile peut se donner des règles qui peuvent être plus exigeantes que la loi. Ce sont alors d’autres instances que l’institution judiciaire qui disent le juste et sanctionnent son non respect, et ce n’est pas moins légitime.
par stephane@lavignotte.org