Vous croyez qu’ils peuvent être de gauche ? Ils sont plutôt d’une pensée Capitaliste Nord Américaine

Un pays ne peut pas avoir que deux organisations représentatives qui se partagent le pouvoir en manipulant le peuple. Ce n’est plus la démocratie, surtout quand la moitié du pays, voire la majorité s’abstient de voter. Lorsque l’on entend parler ces Messieurs qui se disent de gauche, j’éprouve une profonde tristesse et une grande l’inquiétude de cette énorme ignorance.

7773929084-le-trombinoscope-du-gouvernement-valls-2 7773929084-le-trombinoscope-du-gouvernement-valls-2

Egalement de la méconnaissance de l’histoire des travailleurs. Jamais aucun peuple n’a appauvrit un pays, c’est toujours la bourgeoisie et les riches qui l’on fait. C’est toujours les banques, les industriels, et la bourgeoisie dans son ensemble qui vole les travailleurs et le pays.

Quand M. Moscovici et ses amis nous parlent d’une coalition de droite – gauche, l’ignorance est telle, qu’eux-mêmes ne peuvent pas s’imaginer la souffrance d’un peuple.  Les misérables salaires pour payer leur loyer, les études pour leurs enfants qui dans beaucoup de cas n’iront jamais à l’université.

 Moscovici et ses amis n’ont jamais connu le chômage, le manque d’argent pour acheter à manger, pour se vêtir ! Ils n’ont aucune idée de la peur d’être licencié de son travail, ils ne savent pas ce que c’est d’être expulsé de son appartement.

Quand M. Moscovici et ses amis parlent au nom de la gauche, ils croient que les travailleurs vivent comme eux ; avec de bons salaires, voiture de fonction avec chauffeur, leur enfants inscrits dans de très bonnes écoles, des carrières universitaires payées ou des grandes écoles, et la fin assurée d’une retraite dorée. Cette classe politique qui vit aux dépend de l’ensemble des travailleurs, s’octroyant d’énormes redevances, de très bons salaires et des garanties à vie, en font des princes d’une monarchie au lieu de tenir leur rang de Responsables  d’un État  Républicain. 

Comment peuvent-ils parler de la gauche s’ils sont complètement ignorants ?

Ils vivent aux dépends de la gauche.

n-economie-large570 n-economie-large570

Produisent des multitudes sans lendemain, engendrent une population qui ne croit plus aux promesses politiques portée par des « marchands de tapis du bonheur » ou des escrocs du social. Comme le dit le très contesté philosophe  Michel Onfray,  « Cette mafia qui se réclame de la gauche » (ou la droite soft). Oui !!! Comme il a raison ! 

Je m’inquiète encore plus d’une sorte de dérive populiste, électoraliste vers un virement sécuritaire. Nulle part un vrai dialogue politique, moins encore idéologique n’existe, qui font que les électeurs ne se retrouvent pas dans une telle organisation.

La manipulation d’aujourd’hui, c’est la dictature de demain. Si nous ne réagissons pas avec des argumentations valables, qui soient responsables aux niveaux politique et idéologique.

Un pays ne peut pas avoir que deux organisations représentatives qui se partagent le pouvoir en manipulant le peuple. Ce n’est plus la démocratie, surtout quand la moitié du pays, voire la majorité s’abstient de voter.

Guillermo Saavedra 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.