Le bouddhisme et le Kosen Rufu

Un grand salut pour les 90 ans de la Soka Gakkai et des pays qui adoptent le bouddhisme. Aujourd'hui marque le 90e anniversaire de l'organisation Soka Gakkai, où notre maître Daisaku Ikeda a quitté le Japon pour propager le Kosen Rufu.

Nous voyons avec joie que pratiquement dans tous les pays d'Amérique Latine la Soka Gakkai est présente. En Europe, nous voyons comment les sites Internet de la Soka Gakkai sont présents : Soka Gakkai Espagne, Soka Gakkai Portugal, Soka Gakkai Angleterre, Soka Gakkai Belgique, Soka Gakkai Allemagne, Soka Gakkai Italie ; Seulement la France, il ne naît pas encore du site de la Soka Gakkai. Pourquoi?

fidel-daisaku-ikeda

La Sagesse du Sûtra du Lotus

« Du point du vu de Bouddha - C'est-à-dire de ce lui qui perçoit « l’entité réel de tous les  phénomènes » - tous les phénomènes de l’univers ne constituent qu’une seule entité vivante. Le bonheur pour les êtres vivants est impossible s’ils sont coupés de leur environnement. Et inversement, une paix exclusivement dans l’environnement, sans tenir aucun compte des êtres vivants, est tout aussi inconcevable. Nous ne pourrons jamais être pleinement heureux tant que les autres restent misérables. Et le malheur d’un autre n’est pas non plus uniquement le sien. Plus nous apportons de bonheur aux autres, plus nous devenons heureux nous-même. Tant qu’il restera une seule personne malheureuse, notre bonheur ne sera pas complet. Telle est la perspective sur vie qui donne la compréhension de « l’entité réelle de tous les phénomènes ». Voilà pourquoi le défi de transformer la réalité est au cœur même du principe de la véritable entité de tous les phénomènes. Dans un texte expliquant les raisons qui l’ont poussé à écrire le « traité pour la pacification du pays par l’établissement de loi correcte » (Rissho Ankokou Ron), Nichiren Daishonin déclare : Je ne dis pas cela pour le bien du pays, pour le bien de la loi et pour le bien des autres, et non dans mon propre intérêt » (GZ. P 35 – L&T, vol 2 p 73)

SI TERRIBLE QUE PUISSE ÊTRE LA TEMPÊTE DES PERSÉCUTIONS, RIEN NE POUVAIT ÉTENDRE SA PASSION BRÛLANTE DE SAUVER LES AUTRES. Tsunesaburo Maquiguche, le premier président de la Soka Gakkai, hérita cet esprit, et, s’engageant profondément à créer une société en paix en répandant largement la loi correcte, connut la mort d’un martyr en prison. C’est encore le même esprit qui pousse M. Toda à se dresser seul, dans ce champ de ruines qu’étaient devenu le Japon après la défaite de la Seconde guerre mondiale. »  La Sagesse du Sûtra du Lotus, volume 1 - page 203.                 

daisaku-ikeda-kaneko-ikeda

En d'autres termes, si vous pratiquez un autre bouddhisme dans une autre organisations qui ne s'appelle pas "Soka Gakkai", ce n'est pas le bouddhisme du Sutra du Lotus. 

Le gohonzon et le lien avec les bodhisattvas nés sur terre. Expliquez exactement quelles sont ces possibilités et comment fonctionne le "Ichinen Sanzen". Ichinen signifie «une pensée» ou «un esprit», qui vient de la réalité suprême ou du véritable aspect de la vie qui existe à tout moment. Pensée: intuition, intelligence, mémoire, sagesse. Sanzen signifie «trois mille» et se réfère à la variété des expériences que la vie a par rapport à son environnement. Société et conscience. Notre conscience de soi forme une structure sur laquelle nous basons notre vision du monde. Les parties dans lesquelles nous percevons l'univers, le moi et l'autre, ou l'intérieur et l'extérieur, proviennent de notre conscience. Ce que nos arrière-grands-parents ont enseigné à nos grands-parents qui nous ont appris à nos parents et nos parents à notre naissance; Fierté, conservatisme, individualisme, personnalisme, croyances, doctrines, superstitions, dogmes, convictions, ce qui est bon ou ce qui est mauvais de leur point de vue. Cette conscience donne lieu à d'autres dualités: par exemple, la dualité de l'esprit et du corps dans laquelle nous voyons l'esprit comme faisant partie de notre être véritable, alors que le corps ne l'est pas. La dualité du matériel et du spirituel, ou la dualité de l'humanité et de la nature. Pensée dualiste. Telle qu'elle est définie par l'évolution de la civilisation moderne, elle est également à l'origine de nombreuses crises actuelles. Grâce au principe d'Ichinen Sanzen, chaque être humain a le potentiel d'être un Bouddha, éveillé à l'éternité et à l'infini de la vie. Cependant, ce que les gens vivent réellement est quelque chose de différent. Ainsi, ce principe peut être divisé en deux types: Ichinen Sanzen théorique et le vrai Ichinen Sanzen.

mandela-ikeda-19901

Dans les dix états de vie, lorsque nous exécutons Kosen Rufu, c'est-à-dire que nous nous propageons, c'est lorsque notre vie avance à l'étape supérieure. Nous pouvons pratiquer et pratiquer, mais, si notre décision n'est pas à la hauteur de notre Maître, nous resterons toujours dans le septième état, dans le bien-être Parfois, notre conservatisme ou notre individualisme nous oblige à nous arrêter au septième état de vie et on pratique égoïstement pour notre confort. 

Cette a dire nous avons choisi le petit Kosen Rufu par notre confort en convenance, aussi par la peur et le conditionnement a le quelle nous sommes adapté. Seuls ceux qui endurent des persécutions dues à leur pratique de la Loi, et qui persévèrent dans sa propagation, pratiquent véritablement la Loi merveilleuse. De ceux qui se contentent de réciter le Sûtra, en omettant de répandre son enseignement, et en fuyant les difficultés, on ne peut absolument pas dire qu’ils « gardent le Sûtra du Lotus ».

Par exemple, quand on est responsable comme c'est le cas avec les dirigeants de la Soka Gakkai, qui veulent développer et former des combattantes du Bouddhisme. Ils ne se sont jamais mis en premier lieu, quand il s'agit d'aller au Japon, ils nomment toujours des groupes de pratiquants pour venir trouver Daisaku Ikeda au Japon et les représenter.

Le terme Kosen-rufu signifie paix et propager la paix. C'est un concept de paix dans lequel prévalent les valeurs fondamentales de respect d'une vie digne, ainsi que de mener une vie engagée dans la société et dans le monde qui nous entoure. S'il n'y a pas de justice sociale, il ne peut y avoir de paix. En ce sens, «l'établissement» du «Kosen rufu» ne suggère pas la fin de l'histoire ni les inévitables conflits et contradictions qui l'accompagnent. Il s'agit plutôt de construire un monde où le respect authentique de la vie humaine est à la base d'une manière pacifique et créative de résoudre les problèmes. Sans cela, il ne peut y avoir de paix. Cependant, l'objectif de "Kosen rufu" ne sera jamais atteint si nous l'attendons passivement.  Le bouddhisme nous enseigne que nous pouvons commencer à mettre en œuvre Kosen rufu maintenant, où que nous soyons ... Joyeux anniversaire à Kosen Rufu !!!

Guillermo Saavedra

Joyeux anniversaire à Kosen Rufu !!!

Guillermo Saavedra

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.