Médias alarmistes, politiques dictatoriaux, scientifiques corrompus ou dogmatiques.

Je peux vous le dire, tous métiers confondus, jamais ils n'ont autant travaillé. Tous sommes tous bénévoles ! Ils ont épluché tous les articles de sciences, toutes les informations, lois, décrets, ordonnances. Nous avons tous lu toutes les informations, celles des médias mainstream comme celles des « complotistes ».

Nous avons appris à maîtriser internet, les réseaux sociaux, la communication, le graphisme, la communication non violente...

Nous avons écrit, filmé, publié, coordonné, dessiné, chanté, dansé, créé des œuvres d’art. Nous nous levons aux aurores et nous couchons lorsque nos yeux se ferment fatigués et pensent à la peur, qui véhiculent chaque instant. L’état veut nous appauvrir, par contre, vous nous avez tant enrichis : nos connaissances sont plus grandes, nous nous sommes découverts de nouveaux talents.

metro-paris

Tous les métros sont bondés de voyageurs pour aller au travail, ce qui ne font pas de télétravail, restent enfermés pour le patron en payant l'électricité. Les jours fériés restent encore enfermés suite à l'incohérence du gouvernement.

Nous avons repoussé nos limites : plus que jamais nous sommes emplis d’espoir, de courage et d’allégresse.

Vous vouliez notre mort mais nous nous sentons plus vivants et rayonnants que jamais.

Vous vouliez nous désespérer, nous n’avons plus besoin d’espoir pour entreprendre.

Grâce à vous, nous avons pu cerner ce que nous ne voulions pas.

Nous ne voulons pas vivre masqués.

Nous ne voulons pas vivre en nous méfiant les uns des autres.

Nous ne voulons pas vivre dans la culpabilité hypothétique de « donner la mort » à nos proches en transmettant un virus.

Nous ne voulons pas vivre vaccinés de force tous les mois pour tous les virus qui sont ou viendront.

Nous ne voulons pas de passeport sanitaire, de reconnaissance faciale, nous ne voulons pas vivre fichés.

Nous ne voulons pas être incarcérés dans nos domiciles.

Vous vouliez nous séparer. «Attention, distanciation sociale: 1m, puis 1m50, puis 2m avec les nouveaux variant ».

Vous vouliez nous abrutir devant la télévision, nous l’avons éteinte et demain nous jetterons devant nos seuils tous vos biens de consommation à l’obsolescence programmée.

couloir-du-metro

Les couloirs du métro véhiculent toutes sortes de virus, ils deviennent des machines a produit avec la peur que les médias font chaque instant en parlant que de  mourir. Il n'existe plus l'information de la vie quotidienne, du social, du politique ou politique, alors que nous sommes au portes d'une troisième guerre mondiale.

Vous vouliez nous imposer le passeport sanitaire, nous surveiller, nous reconnaître faciale ment, nous pucer peut-être ? Nous avons faim de liberté.

Vous vouliez nous vendre des médicaments coûteux à l’efficacité et à la sécurité douteuse ? Nous arpentons d’autres chemins de santé.

Vous vouliez nous imposer votre vision du monde, marchande et basée sur la dette éternelle, la dépossession intégrale, jusqu’à celle de nos propres vies ?

Nous posons les premières pierres d’un autre monde enthousiasmant basé sur la gratitude, la joie et la présence à l’autre.

Alors un immense merci à vous pour tous ces bienfaits. 

Guillermo Saavedra

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.