guy catalo
En savoir plus sur : http://www.intemporaris.com/ Retraité enseignement, Habitant de petite commune rurale, associations, développement rural, art à la campagne...
Abonné·e de Mediapart

26 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 sept. 2015

L’art, la culture, un véritable service public et non une variable d’ajustement

guy catalo
En savoir plus sur : http://www.intemporaris.com/ Retraité enseignement, Habitant de petite commune rurale, associations, développement rural, art à la campagne...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’art, la culture, un véritable service public et non une variable d’ajustement.

Là on brule les livres, ailleurs on met en scène la barbarie et des  attaques d’œuvres anciennes au marteau piqueur tout en vendant sous le manteau à des collectionneurs, qui quand même achètent, et grâce à des intermédiaires qui quand même jouent les intermédiaires…Cette barbarie est surement loin de nous ? Si loin ? Mais comment ne pas penser que - ici et maintenant - on pourrait aussi brûler nos livres et casser nos statues, voler nos tableaux et les vendre…Ce temps est-t-il si loin ? Derrière nous ou devant nous ?
Ici, en France plus de 110 évènements, lieux artistiques ou culturels ferment leur porte cette  année, victimes de la crise ou des choix de dirigeants locaux ou nationaux…
Ici, localement, les associations diffuseurs de spectacles, d’évènements, d’artistes réduisent leur proposition de spectacles et s’épuisent à rechercher 4 sous auprès des collectivités qui invoquent la baisse de leur dotation pour taper en touche…
Bien sur nos communes voient leurs ressources diminuer et doivent gérer au mieux la pénurie…
Mais n’oublions pas que la culture et l’art font partie de notre patrimoine et de notre environnement au même titre que la gastronomie, le sport, l’œnologie, ou l’histoire.
Que serait notre histoire commune si des peintres, des sculpteurs, des écrivains, des chanteurs n’avaient pas décrit, interprété et immortalisé leurs époques…
Aujourd’hui encore des peintres, des sculpteurs, des musiciens, des danseurs, des écrivains, des photographes et des créateurs de tous poils témoignent de notre vécu local, de notre histoire, de notre époque.

La créativité est un facteur de développement économique et bien des œuvres devant lesquelles on passe souvent perplexe : « Boff…du Picasso ! », ont inspiré des développements locaux ou d’entreprises depuis les empreintes de Lascaux, les emballages de Christo jusqu’au tout dernier Musée Soulages de Rodez ou - espérons le - le futur ensemble culturel de Limoux présenté la semaine dernière.
Cette créativité, ce témoignage composent un vrai service public et doivent être considérés comme tel.
Comme pour d’autres services, veillons y donc également lorsque nous réfléchissons à « boucler » nos budgets communaux, intercommunaux, départementaux, régionaux y compris et d’autant plus dans nos territoires ruraux. L'art et la culture ne peuvent pas être des variables d'ajustement des budgets.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
Le double « je » de Macron au Parlement européen
Mercredi, à Strasbourg, Emmanuel Macron et ses adversaires politiques ont mené campagne pour la présidentielle française dans l’hémicycle du Parlement européen, sous l’œil médusé des eurodéputés étrangers. Le double discours du chef de l’État a éclipsé son discours sur l’Europe.
par Ellen Salvi
Journal — Migrations
Dans le sud de l’Espagne, ces Algériens qui risquent leur vie pour l’Europe
En 2021, les Algériens ont été nombreux à tenter la traversée pour rejoindre la péninsule Ibérique, parfois au péril de leur vie. Le CIPIMD, une ONG espagnole, aide à localiser les embarcations en mer en lien avec les sauveteurs et participe à l’identification des victimes de naufrages, pour « soulager les familles ».
par Nejma Brahim
Journal — Europe
Boris Johnson et le « partygate » : un scandale qui en cache de plus graves
Le chef du gouvernement britannique se démène pour éviter un vote de défiance contre lui. Au-delà de fêtes clandestines organisées en plein confinement, d’autres affaires ont terni sa réputation depuis deux ans, et montrent l’emprise du secteur privé sur sa politique.
par Ludovic Lamant
Journal — Médias
Bolloré : la commission d’enquête se mue en café du commerce
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches patriotiques ou nationalistes.
par Laurent Mauduit

La sélection du Club

Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report
Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche
Billet de blog
Présidentielles: penser législatives
La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
par Liliane Baie
Billet de blog
Quand l’archaïsme du système des parrainages s’ajoute à celui du présidentialisme
La question de la pertinence du système des 500 parrainages revient régulièrement au moment de l’élection présidentielle. Plutôt que de revenir au système de l’anonymat des signatures, il serait préférable d’élargir le champ de la responsabilité de la sélection aux citoyens.
par Martine Chantecaille