Pour les abstentionnistes du Gard

Presque 50 % d’abstentionnistes dimanche !

 Des petits étourdis qui ont oubliés d’aller voter pour le renouvèlement des petites baronnies locales.

Pourtant c’était important comme scrutin, faut pas croire, jusqu’à 5000 euros par moi pour le baron, jusqu’à 3000 pour son vice barons et une moyenne de 2000 par baronnets. Je ne parlerai pas du carrosse offert avec son cocher.

C'est pas le faste du Palais du Luxembourg, ces 10000 euro et la petite famille nourrie aux frais du royaume, mais quand même ...

 Dans le Gard, le baron rose sortant a giclé, battu dans sa baronnie même par des baronnets bruns.

 Des nostalgiques de la calotte ou du massacre des étrangers italiens des salins d’Aigues-Mortes ou de Pétain ou de l’Algérie française ou de la peine de mort ou de l’avortement ou… De tout ensemble ! Pour la préférence nationale.

 Il y avait bien quelques électeurs favorables au droit de vote des étrangers, contre les contrôles au faciès, contre l’évacuation des camps de Rom, contre les camps de rétentions, contre l’aéroport de NDDL et autres projets inutiles, contre le TAFTA et l’austérité en bref, tous ensemble pour l’émancipation des peuples malgré religions et culte de l’argent, mais ils étaient de gauche…

 Bref, notre baronnie ne sent plus la rose ! Déjà que notre Duché ne la fleurait plus guère.

 Mais, est-ce que tout cela a de l’importance face au réchauffement climatique ? Je vous pose la question. Non bien sûr !

 Dans quelques mois, aura lieu la conférence Paris Climat 2015 est là, fini les intrigants moisis de Pétain et les Barons roses pale, élus professionnels. Voici du lourd, du concret !

 Voici Maud Fontenoy ! celle qui a traversé l’Atlantique à la rame !

 Oui, mais qui rame aujourd’hui pour le GAZ de schiste, pour les OGM, pour le nucléaire et voici qu’elle se mobilise pour préparer le terrain de la conférence climat avec le ministère de l’Éducation qui incite fortement les écoles à utiliser les outils de la Maud Fontenoy Foundation avec pour administrateur fondateur le milliardaire François Henri Joseph Pinault ex-partisan , dans les années 80, du très néolibéral Duc Alain Madelin, pour enfin appeler à voter, en 2012, pour le roi Hollande.

 Leur slogan : Changement climatique :il est temps de se bouger

 Cette engeance ne donne pas vraiment envie !

Christian MARTIN

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.