Marine, j’adore !

Mon virage de cuti ...

Marine Le Pen © MASAVI Marine Le Pen © MASAVI

 

 

 

 Oui, elle crève l’écran quoi ?

Blonde, les yeux bleus, un visage encore fin. J’adore, vous dis-je.

Elle a tout pour elle avec sa peau blanche et ses dents aussi. Riche héritière d’un château très bientôt et pas marié. Le rêve !

 Pacsée ?

 Oui, peut-être, mais ce n’est pas de l’amour ça crève l’écran.

 Non, moi je saurai la rendre heureuse et lui faire l’amour comme il faut ! Comme il se doit de la part d’un français du terroir plein d’espérances.

 Parce qu’elle sera présidente ! Je vous le dis ! Ce n’est pas un parti pris ni une idolâtrie, j’aime Marine et ses idées. J’aime sa famille et son château, son père, sa nièce et ses cousines et tout ce qui naîtra ensuite de nos sangs de souche, mêlés.

 Car ça ne va pas s’arrêter là, diable ! Des idées comme elle a, c’est du béton, de l’universel, de l’indélébile, de l’imputrescible. Ça sent la naphtaline comme dans l’armoire de grand-mère, ses photos du grand-papi en soldat de la grande de guerre, celles du papé en officier de l’Algérie française et de papa en uniforme de CRS.

 J’aime la préférence nationale, c’est simple et réjouissant comme un coup de balai. Enfin au début, après faudra faire dans l’autorité contre les contrevenants, clandestins ou sans-papiers, musulmans étrangers. Faudra aussi frapper le solidaire et le désobéissant, cette faune diplômée mal peignée qui lève le poing gauche en disant des gros mots comme international ou métissage !

 Je n’ai pas l’ombre d’un doute, Marine, elle a l’autorité, une main de fer dans un gant de toilette parfumé à l’eau de Cologne, comme grand-mère. La vache, ses fessées faisaient mal mais c’était bon… Pour mon éducation.

 Les vieux aiment Marine, surtout ceux un pied dans la bouse et l’autre dans le bénitier. Les citadins ne sont que mécréants, athées, insoumis, désobéissants et capricieux parce qu’ils n’ont pas pris assez de beignes.

 Au début, il y aura bien des juges pour râler, mais les flics, ah les flics ! Ils aiment aussi Marine ! C’est a coup de matraque dans le cul qu’ils feront appliquer la loi.

 Hé, hé, la loi ! LOL, comme ils disent les jeunes, nul n’est censé l’ignorer, ignorer que les flics ont désormais la légitime défense facile et l’IGPN gracieuse. L’État, l’état d’urgence, les armes pour faire respecter son autorité, flashball, tazer, lacrymo, grenade de désencerclement, jet d’eau, les bottes et les poings de ses fonctionnaires cuirassés, assermentés !

 Non de dieu ! Que ce sera bon ça, quand Marine sera présidente.

 Je vois déjà les files d’étrangers penauds, rebeus et bamboulas, femmes et enfants, aux frontières fuyant vers des pays étrangers au bon sens, des pays malades de leurs droits de l’homme et autres inepties évolutionnistes ou climatiques.

 Des conneries tout ça ! Pour la morale, il y a la bible et le Nouveau Testament. Qu’a-t-on besoin de chartes, de manifestes et autres déclarations qu’il faut remettre à jour sans cesse ?

 Le droit des femmes, des PD, des enfants !

 Des enfants ! Incroyable ! Un enfant ça obéit à ses parents. C’est tout ! Des fessées et des beignes et la France sera peuplée de bons Français bien peignés, patriotes, de la graine de héros hétéros pour défendre nos frontières et celles de nos anciennes colonies.

 Homophobie, misogynie, vous dites ?

 Mais la morale s’applique à tout le monde, aux homo comme aux femmes. Les beignes et les fessées aussi. Un homme pour les donner, et une belle croupe de meuf pour les cueillir pendant l’amour, pour qu’elle jouisse plus fort. J’aime pas les muettes, j’aime celles qui gueulent comme Marine !

 Quelle femme ! Une diction parfaite, j’aime quand elle dit Isssslamissssme en faisant siffler le S perfide comme un serpent venimeux africain. Quand elle crie, Patriotes ! En faisant péter le P et les T comme des coups de canon. Quand elle chante laïque comme son père éructait sidaïque. Quand elle dit National ! National ! National ! Pour rien… ou pas grand-chose. Rien que pour le plaisir.

 

Quand, un programme est national, il est forcément bon, il est forcément beau comme un drapeau bleu blanc rouge qui flotte au vent, comme une Marseillaise, au garde à vous, le petit doigt sur la couture du pantalon, la larme à l’œil et l’arme au ceinturon.

 Liberté, Égalité, Fraternité c’est pas beau comme idée ?

 L’appliquer ?

 Je vois là votre mauvaise foi de juif-gaucho, de Strautsko – islamiste, de verts maçonnique ou d’hirsute cannabique.

 C’est écrit au fronton des mairies ? Et alors, c’est un but, un rêve, une chimère ! ça fait espérer les naïfs et avancer les malicieux qui pensent révolution nationale. Tout devient cohérent, simple et efficace avec Marine. Pff ! Le temps qu’on perd à expliquer ! Ça vous fait marcher sur une merde, et glisser sur une flaque de sang.

 Demain du sans noir sèchera dans la plaine, ami entends-tu ? Faut rester vigilant, les terroristes sont partout ! Les milices le seront bientôt. Si Marine gagne ce sera la guerre contre les ennemis de la Nation, la reconquête de l’autorité et de la grandeur de la France. La famille, la patrie, le travail ! Au fronton de nos écoles. Marine fera du neuf avec des vieux, fera du patriote avec des jeunes bien peignés, construira des camps secrets pour les droit-de-l’hommistes. Offrira, princesse, un mur des Lamentations pour la liberté d’expression.

 Ha ! j’en bande déjà ! Marine ! Marine ! Viens !

 Guy MASAVI

 Enregistrer

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.