Après Bernard Tapie, un nouvel ami encombrant pour Claude Bartolone

Dans le programme de Claude Bartolone, apparait le soutien de son ami Alain Dinin, le sulfureux patron du promoteur immobilier Nexity. De quoi donner des sueurs froides aux écologistes ?

L'étude attentive du "programme" de Claude Bartolone révèle un soutien intéressant.

En effet, à partir de la page 32 consacrée au logement, on trouve un témoignage amical d'Alain Dinin, le patron de Nexity, promoteur immobilier bien connu.

Bien connu des journalistes d'investigation, car Alain Dinin est cité dans de nombreuses affaires d'influence. Dans l'Oligarchie des incompétents, enquête menée par les journalistes Sophie Coignard et Romain Gubert, Dinin est cité parmi les proches de Proglio et d'Alain Minc. Proche du pouvoir et des puissants, Le Monde nous indique qu'il appelle le patron de Free par son prénom...

Bien connu des écologistes, car c'est lui qui milite ardemment pour remettre plus de béton dans Paris, et qui promettait que l'on "reverrait des grues en 2016".

Bien connu des militants pour le logement, également, pour ses positions hostiles au blocage des loyers (de la "démagogie" selon lui).

Un beau palmarès pour celui que Le Monde surnomme "l'autre MInistre du logement".

Comment Claude Bartolone peut-il expliquer à ses alliés écologistes ou à ses amis du Front de gauche qu'ils doivent se rallier à lui au second tour, quand son programme donne la parole à l'un de ses mais dont les valeurs leur sont à ce point opposées ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.