C’en est trop !

Les gilets jaunes seraient, selon E. Macron, complice du pire en se rendant aux manifestations. Mais le pire c’est lui ! Oui, M. Macron est l’instigateur du pire !

C’en est trop !

Les gilets jaunes seraient, selon E. Macron, complice du pire en se rendant aux manifestations. Mais le pire c’est lui !

Oui, M. Macron est l’instigateur du pire ! Il laisse notre industrie à l’abandon, Il brade les fleurons et les avoirs français, il liquide les entreprises  et les services  publics, il anéantit nos protections sociales et le droit du Travail, il met en danger les libertés publiques, il ordonne une  répression et une violence d’État inédites, il soumet notre pays aux funestes aventures impérialistes…  Il mène la politique la plus inégalitaire pour le seul bénéfice de l’accumulation capitaliste et des rentes des actionnaires, dans un mépris de classe cinglant pour la population laborieuse de notre pays.

C’en est trop ! Toute la politique de M. Macron conduit notre pays au désastre et condamne notre peuple à la régression sociale.

Serait-ce illégitime de demander la destitution de quelqu’un qui profite des pouvoirs que le peuple lui a donnés pour favoriser les 0,1% de la population la plus aisée, pour démanteler le bien public à leurs profits, pour défaire plus d’un siècle de droits et de protection sociale afin de satisfaire la boulimie de profits d’une infime minorité, et ne jamais entendre les corps intermédiaires ni le peuple qui souffre, éborgner et mutiler ceux qui manifestent, restreindre les libertés pour que passe mieux encore la loi des capitalistes ?

Pourquoi faudrait-il au nom d’un système électoral et d’une constitution largement discrédités, imposer trois ans de plus, un tel monarque à notre peuple?

  1. Macron est aujourd’hui le nom d’une politique et d’une morgue de classe que les gens ne supportent plus.

On reproche parfois aux gilets jaunes de s’en prendre au président de la République et pas au système qu’il défend. C’est quand même lui qui met en œuvre la politique dont souffrent  les populations  qui manifestent.  M. Macron n’est pas que l’homme de paille des milliardaires qui l’ont fait élire, « Macron, c’est le capitaliste en chef qui mène la guerre de classe » comme le disent les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot.

Déquiller Macron, ce ne serait certes pas gagner la guerre que livre à notre peuple la classe dirigeante mais ce serait à coup gagner enfin une bataille significative qui pourrait ouvrir à notre peuple la perspective d’un avenir meilleur.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.