Russie : Winter is coming...soon

Le plus grand pays du Monde a le PIB de l'Espagne ! 19 millions de russes vivent sous le seuil de pauvreté dans ce qui est le pays le plus richement pourvu en ressources naturelles. Malgré un bilan économique nul, presque uniquement tiré par la croissance du Prix des hydrocarbures. Les Russes ont réélu dans leurs grandes majorités celui qui les dirige depuis 18 ans pour 6 années supplémentaires.

Le plus grand pays du Monde a le PIB de l'Espagne ! 19 millions de russes vivent sous le seuil de pauvreté dans ce qui est le pays le plus richement pourvu en ressources naturelles. Malgré un bilan économique nul, presque uniquement tiré par la croissance du Prix des hydrocarbures. Les Russes ont réélu dans leurs grandes majorités celui qui les dirige depuis 18 ans pour 6 années supplémentaires.

Après avoir fait écarter l'un de ses derniers opposants, les autres étant soit mort mystérieusement soit en exil, Poutine s'est assuré d'avoir un score confortable dès le Premier tour. Alors, pourquoi ? pourquoi ce soutien à cet ex espion du KGB ? Surement parce que ses coups de menton assurés par le plus grand stock d'ogive nucléaire au monde, ont redonné un semblant de fierté à un peuple qui n'a jamais digéré une décennie de profonde humiliation. Les vaincus de la guerre froide avaient été relégué au rang de puissance mineure, dont l'économie n'était plus que pénurie et plan d'ajustement du FMI avec comme ultime affront, d'être dirigé par l'alcoolique : Eltsine. Alors qu’en parallèle les occidentaux s’égarèrent à manifester malgré la chute du mur de Berlin, des signes continus de défiance vis-à-vis de Moscou.

En faisant massacrer 10% de la population tchétchène dès sa première année de mandat, Poutine annonçait la couleur au monde. Seule la force brute possède une légitimité à ses yeux. Suivra l'agression de la Géorgie en 2008, l'annexion de la Crimée en 2014 et enfin l'intervention massive en Syrie afin de conserver les intérêts russes dans un Moyen-Orient en recomposition. La Russie et son président inamovible font figures de modèles pour un certains nombres d'autres Dirigeants, la popularité du maître du Kremlin dépasse la Volga, bons nombres d'Européens, de Londres à Paris en passant par Athènes ou Milan sont admiratifs de Poutine. Il faut y voir là un signe de plus de la crise de défiance envers les autorités politiques européennes. La démocratie n'aura pas su conquérir la Russie, bien au contraire la Bérézina qu'elle y a subi semble étendre ses glaces vers l'Europe de l'Ouest. Winter is coming.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.