Vers l'Orient simplifié

Le proche orient est la région la plus belligène du monde. Les trois grandes religions monothéistes y trouvent leurs origines. Et les plus extrémistes de leurs adeptes s’y affrontent idéologiquement mais aussi physiquement. Sous les mosquées, Synagogues et églises se trouvent un océan d’hydrocarbure que se disputent des peuples tous plus différents les uns que les autres

Le proche orient est la région la plus belligène du monde. Les trois grandes religions monothéistes y trouvent leurs origines. Et les plus extrémistes de leurs adeptes s’y affrontent idéologiquement mais aussi physiquement. Sous les mosquées, Synagogues et églises se trouvent un océan d’hydrocarbure que se disputent des peuples tous plus différents les uns que les autres et que lorgne avec envie de grandes puissances ultramarines.

C’est un patchwork de nations, voisines depuis toujours, et rivales depuis que l’histoire est écrite. Ce tableau brouillé et pourtant non exhaustif est aujourd’hui réduit à sa portion la plus congrue. Le proche Orient se diviserait désormais entre Terroristes et Alliés. Il y a d’abord les Etat terroristes et les Etats alliés, qui passent leurs temps à se traiter les uns et les autres de terroristes. Le Qatar serait un état terroriste selon l’Arabie Saoudite, elle-même soupçonnée d’armer les terroristes, ce qu’elle récuse tout en rejetant cette accusation sur son éternel rival perse ; l’Iran.

 Mais heureusement la France dispose d’alliés solides dans la région, et notamment dans son combat contre les terroristes de l’Etat islamique. Parmi ceux-ci les combattants Kurdes des YPG, mais depuis que la Turquie a décidé pour des raisons de politique interne de s’en prendre aux YPG nous avons dû nous aligner sur la position de notre encombrant voisin anatolien au sein de l’Otan. Qualifiant ainsi nos anciens meilleurs amis de terroristes à notre tour.

Le Général De Gaulle avait eu ces mots : ‘’ Vers l’Orient compliqué je volais avec des idées simples’’ cette simplification des idées est désormais poussée à l’extrême, au risque pourtant de ne plus rien comprendre, il serait cependant judicieux de se souvenir que l’homme du 18 juin avait ajouté ‘’ je savais qu’au milieu de facteurs enchevêtrés une partie essentiel s’y jouait’’ !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.