Hebergement_Grenoble
Abonné·e de Mediapart

14 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 mars 2021

Fermeture du dernier centre d'hébergement grenoblois aux conditions de vie correctes

L'hébergement d'urgence est officiellement totalement catastrophique sur Grenoble. Les familles réclament un logement adapté à leurs problèmes de santé, l'Entraide Pierre Valdo les menace d'appeler la police.

Hebergement_Grenoble
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il y a quelques jours, les 7 familles qui sont hébergées au centre d’hébergement situé au 101 rue Mangin via le 115, ont appris que le centre allait fermer cette semaine. Il s’agissait du dernier centre situé à Grenoble, où les conditions d’hébergement étaient « acceptables » (studios équipés de cuisines, et sanitaires individuels). Lundi et mardi, les familles ont appris qu’elles seraient ré-orientées vers des lieux où les conditions d’hébergement sont manifestement indignes. De plus, ce sont des familles avec des problèmes médicaux (nombreuses attestations de médecins à l'appui), qui ont besoin, sur le plan médical, d'une cuisine pour pouvoir s'alimenter de façon saine. Cette situation est inadmissible (en plus d’être illégale), et ces familles entendent faire valoir leur droit à un hébergement digne. Il faut les soutenir.

Ce que nous reprochons à l'Entraide Pierre Valdo :

    - la tentative de dissuader les familles de réclamer ce dont elles ont droit : un logement digne et adapté : en prévenant au dernier moment les personnes hébergées, afin qu'elles n'aient pas le temps de s'organiser ensemble

    - le mensonge : la directrice de Pierre Valdo avait affirmé que seraient pris en compte les problèmes médicaux des personnes, ce qui est aujourd'hui manifestement faux

    - la volonté de casser la solidarité entre les familles : en les dispatchant aux 4 coins de l'agglo

    - les menaces d'expulsion par la police et les huissiers : évidemment uniquement adressées aux personnes qui ont l'air les plus vulnérables

    - les tentatives de faire signer un document pour se décharger : en demandant aux personnes qui ne savent pas lire le français de signer

    - le non-respect des personnes : je cite "elle [la directrice de Pierre Valdo] nous a parlé comme si on était des moins que rien"

    - l'incohérence : d'autres familles de ce même centre ont été placées en appartement, et nous savons que les logements vides à Grenoble sont nombreux ...

    - la non-prise en compte des problèmes de santé des personnes : occultation totale de toutes les pièces justificatives signées par des médecins

Les centres d'hébergement d'urgence concernent plus de personnes qu'on ne le croit. En effet, les situations des personnes concernées sont très variées, en situation régulière ou non, de nationalité française ou non, ou même des familles qui ont gagné le droit en justice d'accéder à un logement social.

Pour rappel, les structures qui hébergent ces familles, comme l'Entraide Pierre Valdo, gagnent des appels d'offre lancés par l'Etat. Comment peut-on accueillir correctement des familles vulnérables si nous sommes dans une logique du plus bas prix? 

Contre cette logique économique au mépris de l'humain,

Pour soutenir des familles qui ont le courage de réclamer leurs droits, malgré les menaces d'appeler la police,

Si les familles n'obtiennent pas de transfert dans un logement adapté à leurs problèmes de santé, venons nombreu.x.ses manifester ce vendredi 26 mars 2021 à 10h devant le 101 rue Général Mangin à Grenoble

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Le naufrage d’un ministre désinvolte
Le voyage de Jean-Michel Blanquer aux Baléares, à la veille d’une rentrée scolaire à haut risque, résume deux années de gestion de la pandémie de Covid-19 : par désintérêt manifeste, il n’a jamais répondu aux craintes et à l’épuisement des enseignants comme des familles. 
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Anne Hidalgo face à Mediapart
Ce soir, une invitée face à la rédaction de Mediapart : la maire de Paris et candidate socialiste à l’élection présidentielle.  
par à l’air libre
Journal — Industrie
Industrie française : l’attractivité de la rente
Accusé d’être le fossoyeur de l’industrie, Emmanuel Macron entend contre-attaquer : grâce à sa politique, la France aurait retrouvé son attrait pour les investisseurs étrangers. Mais il confond compétitivité-prix et attractivité, qui repose sur des écosystèmes détruits systématiquement par le gouvernement au profit d’un capitalisme de rente.
par Martine Orange
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico

La sélection du Club

Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre
Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin