Les marchands de canons défient la Covid à Abu Dhabi

IDEX 2021 à Abu Dhabi sera le premier salon international post-Covid.

Alors que depuis un an, les manifestations internationales sont reportées ou annulées, les Émirats Arabes Unis ont maintenu l’organisation du salon de l’armement IDEX qui ouvrira ses portes dimanche prochain. Tous les industriels fournisseurs de guerres terrestres et navales dans le monde vont se presser à Abu Dhabi au risque d’y récolter quelques mauvaises fièvres. On attend 70 000 visiteurs. 110 délégations étrangères, 900 exposants de 59 pays et 35 pavillons dont celui de la France qui regroupera les principaux industriels du secteur. Le commerce des armes est florissant au Moyen Orient où 160 milliards de dollars ont été dépensés en 2020 dont 19,8 milliards rien que pour les Émirats Arabes Unis.

Pour rassurer, les autorités n’ont pas ménagé leurs efforts: contrôles systématiques, isolation des contagieux, vaccination massive. Plus de la moitié des 9 millions d’habitants que recense la fédération des sept petits émirats ont été vaccinés. Las, les infections et la mortalité ne baissent pas: 3 000 contaminés et quinze morts chaque jour. Les visiteurs étrangers se rassurent en pensant que les victimes se comptent surtout parmi les immigrés indiens qui s’entassent dans les cités ouvrières. Des précautions draconiennes ont été prises. Dès leur arrivée à l’aéroport, les visiteurs seront testés-badgés et un laisser-passer sanitaire sera collé sur leur passeport. Une vingtaine d’hôtels de luxe ont été sélectionnés où les précautions sanitaires seront redoublées, y compris à la plage et à la piscine où les hôtes pourront profiter de la douceur du climat en cette saison.

Il est de tradition, pendant ce salon qui a lieu tous les deux ans, que les émiriens annoncent un achat spectaculaire. Lors du premier IDEX en 1993, le ministre de la Défense de l’époque Pierre Joxe, était revenu avec une commande inespérée de 436 chars Leclerc pour un montant de 21 milliards de francs. Cette habile politique de marketing attire tous les marchands de canons du monde qui espèrent conclure le deal du siècle. À qui reviendra le pompon de l’année 2021 ? Mystère. 

Les Israéliens devaient être à l’honneur et trôner au centre de la foire dans un pavillon abritant une quarantaine de ses entreprises les plus performantes. Il faut dire que depuis les accords Abraham, Abu Dhabi et Tel Aviv vivent une lune de miel. 130 000 touristes ont afflué ces derniers mois dans les gigantesques galeries commerciales et les parcs de loisirs de Dubaï et les hommes d’affaires multiplient les accords de coopération encouragés pas les autorités. Mais depuis le strict confinement décrété par l’État hébreu en janvier dernier et la fermeture de l’aéroport Ben Gourion, les échanges se sont compliqués et les industriels israéliens n’ont pas obtenu de dérogation de circulation pour aller célébrer l’alliance militaro-industrielle entre les deux pays. Les  Émirats ont adressé à Netanyahou une supplique émouvante: « nous comprenons la complexité des voyages de nos jours, mais nous pensons qu'il s'agit de circonstances spéciales et sollicitons votre aide pour permettre à la délégation israélienne de participer à l'exposition. comme prévu. » Les industriels hébreux ont pareillement multiplié les interventions. Insoutenable suspens. Espoir d’une mansuétude de dernière minute !…

En France, c’est la ruée. On se frotte les mains au gel hydroalcoolique. Il n’y a plus un seul jet privé à louer. Tous les grands patrons de l’armement tricolore seront présents. Il y aura aussi assurément la ministre Florence Parly et de nombreux généraux cela va de soi. Ils seront reçu par Cheikh Mohamed, Émir de Dubaï et ministre de la défense de la fédération depuis 1971 (accessoirement l’un des hommes les plus riches du monde et le père des princesse séquestrées Shamsa et Latifa). 

La présence dans la délégation française de la ministre de la Culture Roselyne Bachelot est elle aussi fortement espérée car au moment même où les marchands de canons feront leurs emplettes on inaugurera au Louvre d’Abu Dhabi une exposition, organisée en collaboration avec le Centre Pompidou qui rassemblera 80 oeuvres merveilleuses de Paul Klee, André Masson, Wassily Kandinsky, Cy Twombly, Lee Krasner et Jackson Pollock, Cy Twombly, Lee Ufan, Wassily Kandinsky, Henri Michaux, Juan Miró, Christian Dotremont, Jean Dubuffet, André Masson…

Ils ont bien de la chance les Émiriens et les Émiriennes de pouvoir se consoler de la vue de machines à tuer en allant caresser du regard tant de chefs d’oeuvres !

 

https://www.louvreabudhabi.ae/fr

https://idexuae.ae/

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.