Hélène de Troyes
Citoyen.ne démocrate républicain.e engagé.e pour le monde d'Après....
Abonné·e de Mediapart

8 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 déc. 2021

COVID : Que des faits choquants... qui ne choquent personne.....

On est en guerre contre le covid... pourtant on continue de fermer les lits d'hopitaux, on dispense big pharma des risques, on applique le secret défense à un problème sanitaire, on bafoue les principes démocratiques pour un petit risque sanitaire, on ne respecte pas les demandes de l'OMS.... Et tout ça ne choque personne...

Hélène de Troyes
Citoyen.ne démocrate républicain.e engagé.e pour le monde d'Après....
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je fais partie des non-vaccinés, premièrement parce que je suis juste septique face à l'emballement ambiant, la précipitation incantatoire. J'ai choisi de prendre du recul, d'attendre d'avoir des informations fiables, qu'une vraie expertise se développe sur le sujet. Mais elle peine à émerger. Et plus les incohérences se cumulent, moins je suis convaincue.

Je ne vaccine pas contre la grippe car c'est un risque modéré contre lequel je préfère lutter en travaillant ma propre immunité naturelle, j'ai une hygiène de vie rigoureuse et décontractée. Le premier mois, comme tout le monde j'ai eu très peur, ne sachant pas si un cataclysme de type ebola nous tombait dessus. Une fois que j'ai vu, sur Le Monde, que c'était 1,3x la grippe vs x50 pour ébola, j'ai repris ma vie tranquillement.

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/01/29/coronavirus-zika-ebola-quelles-maladies-sont-les-plus-contagieuses-ou-les-plus-mortelles_6027661_4355770.html

Je ne suis pas obèse-diabétique, je n'ai pas de cancer, ni maladie auto-immune, donc je fais comme pour la grippe : que de la prophylaxie, plus de sport, d'oxygénation, de vitamines et de sommeil. Donc je me lave les mains bien plus souvent, je ne fais plus la bise à personne. En tant que féministe, j'espère que cela perdurera : cela nous évitera bien des mains au cul, bas du dos, cou tenu de façon ostentatoire ou baisers volés et autres mots "doux" toxiques glissées dans l'oreille.

J'avoue que je n'ai pas plus peur du covid, que du cancer ou de la grippe. Cela ne voulant pas dire que j'en minore le risque. Je ne nie pas que le covid existe, que des gens en meurent, que des covids longs perturbent fortement la vie des gens. D'ailleurs, si vous voulez prendre du recul, demandez-vous combien vous connaissez, personnellement, de personne morte du covid, vs combien de personne morte du cancer?

La règle d'or, c'est : "quand on est en vie ; on est en danger de mort". C'est être dans le déni de la vie que de se croire immortel, et être hyperhygièniste pour se protéger de tout.

mortalité 2019 2020 2021 Le monde

Là, on va me traiter de rassuriste : On voit sur ce graphe issu du Monde, que le covid n'est pas la fin du monde, c'est juste une nouvelle crise sanitaire qui fait quelque morts de plus, par moment, ou à la place de... Par rapport aux ravages d'ébola, à la faim dans le monde, j'ai honte qu'on arrête la planète pour ça. Ah oui, mais les blancs, faut pas qu'ils meurent; les noirs, c'est normal, on a l'habitude, c'est ça votre logique?  

J'aurais été plus docile, si on avait levé les brevets, si les labos assumaient leurs risques, si on avait été empathique sur la pandémie MONDIALE, et non d'un égoisme insoutenable alimentant pour de nombreuses années, la haine de l'Occident. Les migrants ont une raison de plus de se ruer chez nous.

L'OMS nous a demandé de vacciner les personnes fragiles des pays pauvres avant les personnes en bonne santé des pays riches, que NENI : égoisme radical des pays riches, allant jusqu'à valider l'obligation vaccinale, imminent, sous le nez des pays pauvres.

On a laissé des gens fumer, se droguer, boire en toute impunité, totalement libre de leur choix toxique, empoisonnant les autres, générant des accidents pendant des dizaines d'années, ceci sur la solidarité nationale, tout comme moultes sports à risque, et moi on me harcèle, me ridiculise, m'insulte sous toute les formes possibles pour m'obliger à me vacciner?

On laisse des gens s'empiffrer de malbouffe, abonnés à MacDo, Nutella et CocaCola, finir obèse diabétique, blindés de maladies auto-immune mais vaccinés; comme une béatification de leurs péchés. Et moi, qui me régale de papates à l'eau et de soupe, on me houspille?

On a vu la corrélation des profils obèse diabétique, du à la malbouffe et aux sodas avec la mortalité covid. Pourquoi ces produits toxiques n'ont toujours pas été interdit dans les supermarchés, les fastfoods et les restaurants? Pour le bien de la population....que néni, vous étes sanctifié par le CAC40.

Moi qui ait mangé, danser dans la fumée des autres pendant des années? Eux qui ont un profil sanitaire dramatique, mais graal suprème, sponçorisés par le lobby du tabac et de l'alcool. Ah, c'est vrai, il n'y a pas de lobby des fruits et légumes boosté par le footing. Mais il y a de gros lobbys pharmaceutiques par contre, qui grouillent dans tous les couloirs de nos hôpitaux, de l'OMS, de l'Europe et de nos ministères. Et ça choque personne...

Le bilan de la dynamique actuelle sanctionne et excluent les personnes qui ont une bonne hygiène de vie intégrant une prophylaxie au quotidien et on met sur un piedestral, ceux qui consomment n'importe quoi au détriment de leur santé, du moment qu'ils soient vaccinés! C'est vrai que le but, c'est fermer les hôpitaux y compris psy, qui coutent un pognon de dingue, sans profiter au CAC40 pour acculer la population a être tous blindés de vaccins et de cachetons, si possible ad vitam eternam renouvelable : ça, c'est de la médecine ambulatoire enfin profitable au CAC40, non au NASDAQ. La preuve que c'est ça l'objectif, notre cher gouvernement a continué à fermer les lits d'hopitaux tout en nous disant qu'on était en guerre contre le virus! Je ne comprends pas la logique, on ne doit pas avoir le même cerveau, non on a pas les mêmes conflits d'intérêts. Et ça choque personne, ces fermetures qui continuent, quand tous les soirs, on essaye de nous faire croire que nos hôpitaux sont saturés!

Pour faire écho à l'article de Joseph Contafeux, je confirme que nous sommes traités pire que des pestiférés, car nous ne sommes même pas malades. Les pestiférés étaient vraiment malades et contagieux, pas nous! On ne met en danger personne surtout quand on voit les super résultats de speedy vacs développé en un temps record, testé à la va-vite et si peu efficace, en tout cas pas au niveau des promesses faites au départ... pour capter les deniers publics afin de financer ces recherches. Les autres sont "protégés" et se claquent la bise et on nous dit que nous mettons en danger les autres, alors que nous sommes reclus de presque tout? Face à cette intolérance digne des heures les plus sombres de notre démocratie, nous acceptons d'être privés de presque tout : rentrée sans piscine, sans ciné, sans resto, sans concert, sans badmington, sans musique ... mais ça ne suffit pas!

Si par malheur, la peste (mortalité x50 vs grippe) revenait frapper à nos portes, qu'est ce qu'on imposerait à la population? ça fait frémir d'horreur, rien que d'envisager cette perspective. Peut-être qu'on pourait brûler ces hérétiques, car le virus ne tient pas au dela de 60°? Ca n'a pas empèché l'Etat de fermer les saunas, moyen thérapeutique, si l'en est.

Heureusement que je vis dans le pays des droits humains sous un régime démocratique, sinon j'avoue que j'aurais un doute de l'endroit où j'habite? Avec tous ces contrôles tout azimut, sur tout et n'importe quoi, fait par tout un chacun, bien zélés, ça commence à ressembler à la Chine, vous ne trouvez pas?

Oui, mais la Chine c'est un super modèle, rendez-vous compte : une croissance à 2 chiffres depuis 30 ans! A ce prix-là, ça vaut le coup de foutre en l'air une démocratie.

J'entends qu'il faut pourrir la vie des anti-vacs, des non-vaccinés, on veut aller jusqu'où comme ça? On sert de bouc-émisaires pour canaliser la peur et la haine du peuple, au lieu qu'il regarde ce que fait ce gouvernement et les tâtonnements de nos institutions médicales?

Et bigpharma demande à être dispensé des effets secondaires (trop facile), fait des profits stratosphériques (tiens donc) et augmente les prix (ben, tant qu'on peut!) : on a affaire au très grand jeu : privatisation des profits et socialisation des pertes et c'est nous qu'on blâme?

Quand on se plaint d'avoir un régime qui frise avec le sort réservé aux juifs, on hurle au blasphème. Cependant c'est plus juste, les juifs n'avaient rien fait à personne, ils étaient comme ils étaient. Chez MacDo, on nous dit "venez comme vous étes",  en démocratie v2021, face à bigdata, big pharma, ce n'est plus possible. Et ça choque personne?

On a affaire à un totalitarisme de la peur boosté par le businessplan et les intox de bigpharma, donc on doit TOUS être vacciné : there is no alternative! Just do it! Don't think, don't analyse. Pour ton bien, il faut obéir à Macron, le grand chef en titre, quoiqu'il arrive....

Une gestion en mode confidentiel défense qui défie tous les principes démocratiques et cela pour un virus grippal un peu plus méchant que d'habitude, on est sérieux? Et ça choque personne! Si on raisonne comme des complotistes, le fait que cet évènement sanitaire soit géré en mode secret défense pourrait être la validation indirecte, que celui-ci n'est pas d'origine naturelle? ou que le dessein de cette gestion n'est pas très catholique? Ca se tient comme logique, non?

Et le pompom : toutes ces incohérences ne dérange que l'extrème-droite? Où est la République, l'assemblée nationale, le sénat, le conseil d'etat, le conseil constitutionnel, la démocratie, la gauche, les gauches, les écolos, les syndicats ? Tous vendus à la cause néolibérale : parce qu'on a peur d'une pathologie à 1,3% de mortalité? Ben, ça, c'est courageux comme posture démocratique! Je ne me suis jamais sentie aussi seule, abandonnée lors de manifestations : un scandale démocratique à 360°!

Comme pour toutes les innovations que j'ai, avec discernement boycotté, depuis 50 ans, j'applique le principe de précaution, moi-même, car on est jamais mieux servi que par soi-même. En général, 10 ans après, le fameux recul, les articles à charge tombent.

Que de progrès, nous faisons.

Le futur est plein d' à venir.

-----------------

Le revers positif, c'est que la vie de reclus du covid, peut être intéressante : cela te simplifie la vie, la ralentie, on peut hiberner tranquille. La société humaine t'est hostile et t'exclut : seule la nature t'est ouverte, accueillante et généreuse. Cela filtre les gens, tu ne vois plus que des gens qui prennent du recul sur l'hystérie ambiante. Tu changes complétement tes fréquentations et c'est apaisant. Car les non-vaccinés ne sont pas dans la spirale de la peur, prennent du recul et font attention avec discernement. C'est donc une expérience positive pour moi, malgré l'affront démocratique.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gouvernement
Covid : Blanquer a annoncé le nouveau protocole des écoles depuis Ibiza
Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique au « Parisien », qui a provoqué la colère des enseignants, a en réalité été réalisé depuis l’île des Baléares, a appris Mediapart. Ce qui avait été caché. 
par Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico
Journal
Avec Roberta Metsola à la tête du Parlement, la droite se rapproche du « Grand Chelem » à Bruxelles
Malgré ses positions anti-IVG, la conservatrice maltaise a été élue mardi avec une large majorité – et les voix des eurodéputés LREM - à la présidence du Parlement européen. La droite dirige désormais presque toutes les institutions de premier plan au sein de l’UE.
par Ludovic Lamant
Journal
Après un mois de débats, l’Autriche se dirige vers l’obligation vaccinale
Le Parlement, qui a reçu 110 000 contributions citoyennes, a commencé lundi l’examen du projet de loi introduisant la vaccination obligatoire générale. Le texte devrait être voté dans la semaine et entrer en vigueur en février, malgré les nombreuses réserves qu’il suscite. 
par Vianey Lorin

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte à Jean-Michel Blanquer en 31 points
Le vendredi 14 janvier 2022, vous avez déclaré « je ne suis pas parfait, je fais des erreurs… ». La liste des erreurs est longue. Une lettre d'une professeur de Lycée Pro, qui décline la longue liste des excuses qui serait nécessaire à Blanquer, bien plus que ce que le mouvement des derniers jours lui a arraché du bout des lèvres.
par Samy Johsua
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre
Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran