Hélène de Troyes

Citoyen.ne démocrate républicain.e engagé.e pour le monde d'Après....

FRANCE - AUVERGNE

Sa biographie
Vif intérêt pour le monde d'après fonctionnant sur d'autres modalités que celui d'avant... mais qui reste à construire.... Jetons aux ornières ce monde absurde qui ne fait qu'exclure et sélectionner les "gagnants" pour mieux écraser les "perdants". Vu l'inertie et le déni de l'élite qui a tellement à perdre tant elle a cumulé à son seul profit tout ce qu'elle a pu, seul un choix citoyen massif peut rendre ce futur plus doux, plus acceptable.... je m'organise pour y pourvoir pas à pas, geste après geste.... Je sais regarder, discuter, questionner, jardiner, cuisiner, bricoler au masculin et au féminin. J'aime le collectif même si c'est compliqué de se mettre d'accord et que ça prend du temps. Donc dans le monde d'après, le temps ne doit plus être de l'argent, mais un investissement au profit de tous... L'efficience du court terme se fait trop souvent au détriment de tous et du long terme. Le monde d'Après sera inclusif et respectueux ou ne sera pas et le monde d'avant se noiera dans une tornade de violence.
Son blog
7 abonnés Le blog de Hélène de Troyes
Voir tous
  • Nos arbres se meurent...

    Par
    Nous assistons à une bataille siliencieuse où les uns après les autres, ils lâchent, ici une branche, là, la tête, là-bas, d'un coup il tombe... sur le champ de bataille que l'humanité mène contre le seul écosystème qui lui permette de vivre, les arbres par milliers déclarent forfait.
  • Qui ne dit mot, consent !

    Par
    Suite au visionnage des témoignages sur les agissements de PPDA, ce dicton me revient en flashback et je le relis ce célèbre dicton .... d'une autre façon ....
  • Le parler vrai de François Gemenne

    Par
    J'ai retranscrit le message de François Gemenne, tellement ça m'a fait du bien d'entendre son parler-vrai. On fait face à tant de blabla de pure com dont le seul objectif est d'endormir les foules en attendant l'inévitable catastrophe pendant que les rapaces continuent tant qu'ils le peuvent à s'engraisser sur le dos des peuples. Nos enfants nous maudiront.
  • Non, la classe écologique n'existe pas !

    Par
    Croire en une classe écologique est une utopie, car l'homme n'est que clan, lutte intestine.. sauf face à des enjeux vitaux et le moins qu'on puisse dire c'est que le coté vital de l'impasse environnementale n'est pas encore en place à tous les niveaux. Seule une minorité l'a vraiment actée, mais pas parmi les plus puissants.
  • DU voile aux voiles jusqu'aux poils : un féminisme à 360°

    Par
    Pourquoi le combat historique des femmes féministes voit ces voiles comme une régression? Quelle différence entre voile islamique et cheveux aux vents ? Quid du voile des religieuses? Le voile est-il un acte religieux ou politique? Lien entre voile et pilosité : femme "chair à sexe", homme "chair à canon".