Effondrement civilisationnel à venir ou déjà bien commencé?

Quelle date symbolique peut-on positionner pour marquer le début de l'effondrement civilisationnel, un jeu pour les historiens de demain :) Ou de la machine à vapeur au pic pétrolier..... car la suite est à écrire..

Cela fait quelques temps que je me construis cette idée que l’effondrement civilisationnel a surement déjà commencé pour certains...., il serait à venir pour les autres. En fait, tout dépend de comment cette société deséquilibrée t’accepte et te profite : du coup tu ne vois pas du tout les choses de la même façon. Depuis quand régresse-t-on en dehors des CSP+, les seuls à profiter encore de la dynamique actuelle ? Quand le progrès social s'est-il grippé? Que ce soit en Europe, aux EU ou au Japon?

Trouvons une date qui marque les esprits :

le choc pétrolier ? Peut-on démontrer que, pour les classes populaires, l’effondrement a démarré à ce moment là ? Je le crois, la fin du progrès social en occident démarré à ce moment-là grâce à la mondialisation et ses funestes délocalisations. C'est juste après qu'on a démarré ces grandes fermetures du textile, puis de la sidérurgie...

On peut résumer la mondialisation à la mise en concurrence des pauvres de pays riches contre les pauvres des pays pauvres pour le profit des riches du monde entier. La paupérisation des classes populaires a donné dans un premier temps un semblant de pouvoir d’achat aux classes moyennes avant de les engloutir à leur tour 20-30 ans après, pour le seul profit des classes supérieures totalement solidaires, elles! Une mondialisation vers le bas pour les uns, vers le haut pour les autres avec en trame de fond, la délocalisation des pollutions et des toxicités industrielles. Le droit à polluer a d’abord existé par ce biais et on commence juste, 50 ans après, à commencer à se dire que ce n’est pas bien… de polluer chez eux, sans agir vraiment. Qu’un effet boomerang est en train de se mettre en place, car il n’y qu’une planète, qu’une atmosphère, qu'il n'y a pas que sur le web que tout est connecté.

Le mur de Berlin ? Il donne un élan fantastique au néolibéralisme enfin libéré de toute concurrence idéologique, on va pouvoir profiter à fond du potentiel de richesse que cette planète nous met à disposition.... Une planète sans limite totalement offerte à toute personne motivée, audacieuse, en peu maligne et débrouillarde, pleine de connaissances utiles. On casse un mur pour mieux saccager un monde offert à la voracité.

La guerre du Golfe ?  la première guerre de pénurie… de pétrole? Sur fond de mensonges éhontés de l’occident doublé de la lâcheté des autres qui engendre le drame suivant ? Un monde qui part en fumée?

Les crashs du World Trade Center : un marqueur plus symbolique, mais qui fait sens quand on lit « la haine de l’occident » de Jean Siegler, occident qui a mis à sac la planète en exploitant avec duplicité tous les humains à porter de main, de flingue ? Un monde qui s'écroule sur lui-même?

Enfin la crise de 2008 ne fait que confirmer que ce monde est hors sol. Cette financiarisation faite de bulles spéculatives et fantasmées aspire tous les flux financiers du monde réel pour les vortexer dans le big data interconnecté du monde des affaires en un jeu de poker menteurs infernal. Elle ajoute un couplet au chant du cygne : L'argent en se mange pas, ne se boit, il est inutile à notre survie.

Les gaz de schiste sont aussi emblématiques de notre hérésie : on détruit le sol qui nous nourrit jusque dans les entrailles de la terre détruisant toute source d’eau potable : les US ont choisi de détruire intégralement 20% de leur territoire pour que la croissance continue coute que coute pour les 80% restant ? Un monde fondamentalement toxique?

Enfin le covid, un monde hostile biologiquement? Un préambule qui a tellement mis en évidence notre manque de résilience, la vanité, la vacuité de notre soi-disant supériorité technologique et organisationnelle. Fragilité suprême, mais aussi le ridicule de l'optimisation financière du libéralisme qui détruit toute résilience... parce que c'est un coût, une immobilisation financière insupportable! Le flux tendu ne marche que quand il n'y a aucun problème, aucun imprévu. C'est par définition subcritique.

Cette façon de voir le problème de l'effondrement le rend plus réel, plus actuel, plus concret mais aussi peut-être plus doux car ça a déjà commencé et c’est pas encore l’enfer. Comme ça a déjà a commencé, on a plus à attendre… que ça arrive....

Cela peut permettre de mieux mobiliser nos concitoyens, maintenant, tout de suite, cela peut permettre de favoriser la convergence des luttes ?

Puissent les médias ouvrir cette perspective que l’on agisse enfin vraiment pour  changer ce monde sans avenir et en inventer un autre de toute urgence. Bref changer de civilisation, car c'est de cet ordre; la révolution que nous avons à faire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.