helene duffau
Autrice
Abonné·e de Mediapart

68 Billets

2 Éditions

Billet de blog 7 févr. 2015

helene duffau
Autrice
Abonné·e de Mediapart

Sivens : un témoignage qui pose question

helene duffau
Autrice
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À la lecture d’un article paru récemment dans la Dépêche du Midi, « Il dit avoir été agressé par des zadistes », nombre de questions surviennent à travers les propos de Cédric Baciecko, le plaignant.

Entrée en matière avec le Détarné, journal satirique local, qui apporte quelques précisions d'importance via le profil facebook d'un personnage très déterminé, au lendemain de la mort de Rémi Fraisse, à se faire justice contre les zadistes.

Pour mémoire, dimanche 1er février, les « miliciens » pro-barrage empêchent l’accès au site de Sivens. Les personnes qui avaient prévu de se réunir en assemblée générale se replient à Gaillac (à lire ici). Pendant leur réunion, des gendarmes demandent à entrer dans l’appartement : un zadiste armé d’un couteau est présent, affirment-ils. Sans la production d’un mandat, l’accès leur est refusé par les occupant-es. Un élu témoigne de la forte tension et des agressions de cette journée.

Quelques jours plus tard, jeudi 5 février, Cédric Baciecko rapporte, dans La Dépêche, son « agression » : « Selon lui, une trentaine de zadistes, qui n'avaient pu tenir leur réunion à Sivens, empêchés par les pro-barrage, se retrouvaient dans un appartement de la rue Saint-Pierre. » Alors que les zadistes sont bloqués dans la vallée, empêchés d’aller et venir par une escouade de miliciens soutenus par certains gendarmes, « l'agressé » affirme qu'ils sont à Gaillac. Comment ont-ils passé les barrages ? mystère de l'ubiquité... L'interviewé sait que la réunion rassemble une trentaine de personnes rue Saint-Pierre, mais, à ma connaissance, de telles données n’ont pas été rendues publiques. Cela questionne.

« Cédric Baciecko dit avoir été agressé ‘'par des Zadistes’’ vers 13 heures, rue Saint Pierre. […] Aujourd'hui il raconte : ''J'étais en habit de chasse, et je suis passé deux fois dans la rue pour aller faire des courses à l'épicerie Vival''. » Soit, le magasin ferme à 12 h 45. « Au niveau du milieu de la rue, je suis tombé sur trois zadistes. » L’homme dit qu'il était habillé en chasseur, mais y a-t-il une tenue spécifique, un signe particulier qui dit que l’on est zadiste ? 

« Deux m'ont pris à partie, pendant qu'un photographiait. […] Ils photographient toujours la scène pour se faire passer pour des victimes. » Comment les photos d’une scène où l’on est agresseur pourraient-elles être utilisées à des fins opposées consistant à se faire passer pour agressé ? À 3 contre 1, cela semble peu crédible, en images en tout cas.

« […] Ils m'ont pris pour un adversaire avec ma tenue de chasseur. » De quel type d’adversaire parle-t-on ici ? Les zadistes seraient de fervents défenseurs de la faune et ils se battraient dans la rue pour elle ? D’autres plaintes de chasseurs agressés sont-elles à déplorer ?

« Cédric Baciecko ajoute qu'on ne se sent plus en sécurité, que ce soit à Gaillac ou à Lisle où ‘'ils sont en permanence. On les savait prêts à en découdre sur le site de Sivens, mais ils sont aussi agressifs en ville''. » Rapporte-t-on des agressions dont des zadistes seraient les responsables ?

« Jusqu'à quand l'État va tolérer ça ? » Un éclair de lucidité, peut-être.

NB : Depuis le début des affrontements dans la vallée, pro-barrages et certains élus instillent une haine féroce à l'encontre les occupant-es de la ZAD du Testet. Ils usent de rumeur, de calomnie, de faux témoignages, mentent de façon éhontée et tentent, coûte que coûte, de persuader que les occupant-es sont violents, insultants, dangereux... Qu'il faut donc agir violemment contre eux, les déloger sans tarder, bref, faire sa loi. Une méthode de propagande plutôt redoutable. Pour le deuxième week-end consécutif, des miliciens pro-barrage bloquent la circulation dans la vallée, comme le rapporte Le Tarn libre : interdite d'accès, la ZAD est isolée.

  • Faut-il établir un lien entre le « zèle » déployé localement le 1er février et la présence de Jean-Marie Le Pen dans le Tarn ? 
  • Où l’on lira que les zadistes tendent une main pacifique aux énervés locaux. 
  • L'impunité des miliciens n'est pas une vue de l'esprit, témoignage d'un journaliste menacé chez Mediacit info. 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Comment le gouvernement veut rattraper le retard français
Dans un contexte de risque élevé de tension sur le réseau électrique cet hiver, l’Assemblée nationale examine, à partir du lundi 5 décembre, le projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France.
par Mickaël Correia
Journal — Santé
Dans les Cévennes, les femmes promises à la misère obstétricale
Le 20 décembre, la maternité de Ganges suspendra son activité jusqu’à nouvel ordre, faute de médecins en nombre suffisant. Une centaine de femmes enceintes, dont certaines résident à plus de deux heures de la prochaine maternité, se retrouvent sur le carreau.
par Prisca Borrel
Journal
Affaire Sarkozy-Bismuth : les enjeux d’un second procès à hauts risques
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert seront rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Journal — Corruption
Pourquoi les politiques échappent (presque toujours) à l’incarcération
Plusieurs facteurs expliquent la relative mansuétude dont bénéficient les politiques aux prises avec la justice, qui ne sont que très rarement incarcérés, malgré les fortes peines de prison encourues dans les affaires de corruption.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
L’électricité, un bien commun dans les mains du marché
Le 29 août dernier, le sénateur communiste Fabien Gay laisse exploser sa colère sur la libéralisation du marché de l’électricité : « Ce sont des requins et dès qu’ils peuvent se goinfrer, ils le font sur notre dos ! ». Cette scène témoigne d’une colère partagée par bon nombre de citoyens. Comment un bien commun se retrouve aux mains du marché ?
par maxime.tallant
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar