helene duffau
Autrice, chargée de mission
Abonné·e de Mediapart

66 Billets

2 Éditions

Billet de blog 23 mai 2017

Soigner l’esprit, guérir la Terre

La crise écologique est majeure. Quiconque cherche à comprendre ce qui dysfonctionne dans ce monde et pourquoi l’être humain a tant de peine à se réinventer peut tourner les pages de ce livre. Tant que nous serons malades de destruction comme de domination et déconnectés de la nature, peu de chance de guérison...

helene duffau
Autrice, chargée de mission
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Au sein d’un monde souffrant notamment de la destruction de la biodiversité, mais aussi du fait de la menace liée aux dégradations causées par des humains, comment ne pas envisager les errances existentielles au regard de ces douleurs « écologiques » ? Parties prenantes du mal-être, de la maladie, elles deviennent parties prenantes de l’accompagnement vers la guérison.

L’auteur, Michel Maxime Egger, pointe le dualisme homme femme. Pour lui, les dégâts causés à la planète sont liés à l’oppression faite aux femmes et au féminin. Un problème d’androcentrime face à ce qui est porteur de vie, de fertilité. Il rappelle combien il importe de dépasser la vision freudienne, devenue réductrice, pour inclure l'approche de Jung aux réflexions et aux savoirs, tout comme celle de ses adeptes qui théorisent et pratiquent une thérapeutique en phase avec son temps. 

« Les schémas développés par les cultures patriarcales pour posséder et maîtriser à la fois la terre et la femme n’ont rien perdu de leur prégnance jusqu’à aujourd’hui, malgré l’évolution indéniable des mentalités et l’émancipation des femmes. »

Nous sommes parties d’un tout. Faire abstraction, en thérapie comme ailleurs, des liens invisibles reliant humain et nature, omettre les névroses et autres maux qui émanent de ce lien souvent brisé, ce serait nier une part essentielle : celle qui relie chaque cellule, chaque fibre d’un être à sa nature première planétaire.

« Puisque la santé des être humains et des écosystèmes sont interdépendantes, les maladies des premiers peuvent devenir les signes des maladies des seconds, et inversement. […] Dans la mesure où il dégrade les capacités autorégénératrices de la nature dont il est inséparable, l’être humain agit sur elle comme une maladie auto-immune. […] Quand l’être humain met à l’épreuve le système immunitaire de la planète, celui-ci agresse en retour le système immunitaire de l’être humain et affecte sa santé physique mais aussi mentale. »

Par voie de conséquence, pour guérir la Terre, pour sortir de la crise écologique qui menace l’écosystème dans toutes ses composantes, il est indispensable de soigner son esprit, sa vision du monde, sa capacité à manquer de respect à la Terre comme à tout ce qui est porteur de vie. Sa capacité à outrager les femmes.

En somme, chacun-e détient une part de la solution : se défaire de son angoisse de vivre transformée en désir de domination, d’asservissement, de conquête et de destruction, pour devenir un-e humain-e responsable du respect dû à la planète, au vivant.

« Les publicitaires — aidés d’ailleurs par des psychologues — ont depuis lors affiné les techniques visant à instrumentaliser les ressorts intimes de la personne. Par exemple, stimuler l’angoisse du manque — inscrite dans la psyché humaine par des siècles de pénurie et sous-tendue par la peur de la mort — va servir à célébrer la croissance comme anesthésiant de nos angoisses ainsi qu’à promouvoir l’accumulation de biens comme formes d’assurance contre la fragilité de nos corps et psychés. »

Somme d’un travail de recherche en écopsychologie, Soigner l’esprit, guérir la Terre, introduction à l’écopsychologie apporte à la psychologie réflexions et outils pour concevoir le patient au sein du monde. À travers cinq parties divisées en chapitres, l'ouvrage est passionnant et riche d’enseignements. Il est publié aux éditions genevoises Labor et Fides.

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
Devant la Cour suprême, le désarroi des militantes pro-avortement américaines
Sept ans presque jour pour jour après la légalisation du mariage gay par la Cour suprême des États-Unis, celle-ci a décidé de revenir sur un autre droit : l’accès à l’avortement. Devant l’institution, à Washington, la tristesse des militants pro-IVG a côtoyé la joie des opposants.
par Alexis Buisson
Journal
IVG : le grand bond en arrière
L’arrêt « Roe v. Wade », qui a été abrogé par six voix pour et trois contre, avait fait, il y a 50 ans, de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. La décision de la Cour suprême n’est pas le fruit du hasard. Le mouvement anti-IVG tente depuis plusieurs décennies de verrouiller le système judiciaire.
par Patricia Neves
Journal — Parlement
Grossesse ou mandat : l’Assemblée ne laisse pas le choix aux femmes
Rien ou presque n’est prévu si une députée doit siéger enceinte à l’Assemblée nationale. Alors que la parité a fléchi au Palais-Bourbon, le voile pudique jeté sur l’arrivée d’un enfant pour une parlementaire interroge la place que l’on accorde aux femmes dans la vie politique.
par Mathilde Goanec
Journal
Personnes transgenres exclues de la PMA : le Conseil constitutionnel appelé à statuer
Si la loi de bioéthique a ouvert la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, elle a exclu les personnes transgenres. D’après nos informations, une association qui pointe une « atteinte à l’égalité » a obtenu que le Conseil constitutionnel examine le sujet mardi 28 juin.
par David Perrotin

La sélection du Club

Billet de blog
Le consentement (ré)expliqué à la Justice
Il y a quelques jours, un non-lieu a été prononcé sur les accusations de viol en réunion portées par une étudiante suédoise sur 6 pompiers. Cette décision résulte d’une méconnaissance (ou de l’ignorance volontaire) de ce que dit la loi et de ce qu’est un viol.
par PEPS Marseille
Billet de blog
Lettre ouverte d’étudiantes d’AgroParisTech
Ces étudiantes engagées dans la protection contre les violences sexuelles et sexistes dans leur école, réagissent à “Violences sexuelles : une enquête interne recense 17 cas de viol à AgroParisTech” publié par Le Monde, ainsi qu’aux articles écrits sur le même sujet à propos de Polytechnique et de CentraleSupélec.
par Etudiantes d'AgroParisTech
Billet de blog
« Promising Young Woman », une autre façon de montrer les violences sexuelles
Sorti en France en 2020, le film « Promising Young Woman » de la réalisatrice Emerald Fennell nous offre une autre façon de montrer les violences sexuelles au cinéma, leurs conséquences et les réponses de notre société. Avec une approche par le female gaze, la réalisatrice démonte un par un les mythes de la culture du viol. Un travail nécessaire.
par La Fille Renne
Billet de blog
« Lutter contre la culture du viol » Lettre à la Première ministre
Je suis bouleversée suite aux actualités concernant votre ministre accusé de viols et de l'inaction le concernant. Je suis moi-même une des 97 000 victimes de viol de l’année 2021. Je suis aussi et surtout une des 99 % de victimes dont l’agresseur restera impuni. Seule la justice a les clés pour décider ou non de sa culpabilité… Pourtant, vous ne pouvez pas faire comme si de rien n’était.
par jesuisunedes99pourcent