Covid-19 : un nouveau pic de la maladie frappe L’iran

Alors que Les provinces mettent en garde les unes après les autres, se déclarent en crise et en rouge, Dans ses chiffres truqués, le ministère de la Santé parle de 81 décès ces dernières 24 heures ce qui est le chiffre le plus élevé de ces 35 derniers jours, Le ministère de la Santé annonce aussi 2979 nouveaux cas positifs qui est le chiffre le plus élevé de ces deux derniers mois.

capture114

« Au Khouzistan comme dans de nombreuses provinces chaudes et celles de Kermanchah, Hormozgan, Sistan-Baloutchistan, nous assistons au retour et à la montée de cette maladie, cette situation peut également se produire dans d'autres provinces », a déclaré aujourd'hui le ministre de la Santé du régime à l’agence IRNA. Il a ajouté : « La semaine dernière, nous avons eu des cas de patients décédés du Covid-19 âgés de 32 ou 42 ans, sans maladie sous-jacente (…) Si nous sommes négligents, la situation reviendra en arrière. »

 Un porte-parole du ministère de la Santé a annoncé aujourd'hui dans ses chiffres truqués que 81 patients étaient décédés du Covid-19 ces dernières 24 heures, soit le nombre le plus élevé des 35 derniers jours. Il a aussi porté les nouveaux cas positifs à 2979 en 24 heures, le plus élevé en deux mois.

 Le gouverneur de Téhéran a affirmé à IRNA hier que « nous ne devons pas donner de fausses assurances aux gens à propos de cette maladie et éviter de normaliser la situation (...) Nous avons environ 1 400 personnes à l'hôpital, dont plus de 600 sont des patients spéciaux ».

 Dans la province du Sistan-Baloutchistan, le président de la faculté des sciences médicales de Zahedan a déclaré à ISNA hier qu’« un nouveau pic de la maladie du Covid-19 avec une courbe croissante a commencé dans la province, spécialement dans les villes du sud ». 

 Dans la province d’Ilam, le président de la faculté des sciences médicales a rapporté hier à Mehr que « l’augmentation des cas positifs se monte à 1004 ». Le gouverneur d’Ilam a expliqué hier à l’agence de presse de la radiotélévision que « l’évolution de chiffres concernant la maladie du coronavirus et l'augmentation des décès sont préoccupants ».

 A Kermânchâh, selon l’agence IRNA hier, le gouverneur a déclaré : « les chiffres montrent que dans la province de Kermânchâh, nous assistons à une tendance à la hausse du nombre d'hospitalisations et de cas positifs, ainsi que du nombre de décès. » Le président de la faculté des sciences médicales de Kermânchâh a précisé au quotidien Asr-e-Iran hier : « 600 tests sont effectués quotidiennement dans la province et 30% sont positifs. » Le gouverneur de Javanroud a dit hier à l’organe des pasdarans, Javan, que « malheureusement cette ville est au rouge en termes de Covid-19 et c’est inquiétant ».

 Dans la province d’Azerbaïdjan de l’ouest, le président de la faculté des sciences médicales a dit au site Javan hier que « au cours des cinq ou six derniers jours, le nombre de personnes atteintes de Covid-19 dans la province a considérablement augmenté, ce qui est un signe avant-coureur de la propagation de la maladie dans la population (...) Nous pourrions connaitre un deuxième pic dans la province dans un proche avenir. »

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.