Les Iraniens approuvent l’inscription des pasdaran sur la liste terroriste américaine

La presse en France a rapporté la nouvelle de l'inscription des gardiens de la révolution iraniens (pasdaran) sur la liste des organisations terroristes étrangères des Etats-Unis. Chacun parle politique et affaires mais pas un mot sur la population iranienne, première victime de cet organe ultra répressif.

Pasdaran iraniens Pasdaran iraniens
Les journalistes de la presse libre préfèrent s'agiter dans les hautes sphères de la politique et des affaires, oubliant une fois de plus le premier intéressé, le peuple iranien, qui, lui, applaudit des deux mains la désignation terroriste de ses bourreaux.

Bourreaux

Les pasdaran sont le bras armé de la répression en Iran. Répression des opposants politiques, répression des femmes, répression des minorités ethniques et religieuses, répression des ouvriers, répression des enseignants, répression des jeunes, répression des manifestations et des grèves, répression de la culture, des artistes et des concerts, répression des écrivains et de la presse, répression sur internet. Sans parler de la répression à l'étranger sous forme d'attentats terroristes et d'assassinats.

Les pasdaran sont profondément haïs pas la population en Iran. Pillards, voleurs, matraqueurs, trafiquants d'enfants, de femmes, de drogue et de contrebande à très grande échelle, blanchiment d'argent en tout genre, ce corps "d'élite" comme on peut lire ici et là est la crème de la racaille pure et dure, le cerbère des mollahs.

Les pasdaran ont exécuté des dizaines de milliers d'opposants politiques, principalement les Moudjahidine du peuple d'Iran, commis le massacre de 30.000 détenus politiques durant l'été 1988, participé à la répression de la révolte étudiante de 1999, de la révolte de 2009 et de la révolte de 2017-2018 qu'ils n'ont pu endiguer et qui se poursuit actuellement. Les pasdaran sont ceux qui appliquent à la lettre les fatwas du guide suprême, aussi inhumaines soient-elles: vider les prisonniers politiques de leur sang avant de les exécuter, violer les jeunes filles vierges avant de les exécuter, lapider, amputer mains et pieds, arracher les yeux, vitrioler, fouetter, etc...

Terroristes

Les pasdaran dont la dénomination ne comporte même pas le nom de l'Iran, sont là pour exporter l'intégrisme dans tous les pays musulmans et le terrorisme à travers le monde. Ils se sont "distingués" dans les prises d'otages, notamment de Français au Liban, dans des attentats à la bombe, notamment à Paris, au Liban contre la garnison française Drakar, contre la communauté juive de Buenos Aires, contre l'armée américaine à Beyrouth et en Arabie Saoudite avec les tours Khobar, contre La Mecque, contre les opposants monarchistes, kurdes, arabes, et surtout contre leur alternative démocratique, le Conseil national de la Résistance iranienne avec des assassinats ciblés en Suisse, en Italie, en Turquie et ailleurs. La liste est très loin d'être complète, elle contient plus de 300 attentats.

Cet organe cruel, qui ne répond de ses actes qu'à Khamenei, le guide suprême des mollahs, a accaparé depuis 2005 la part du lion de l'économie iranienne: finances, spéculations, système bancaire, mines, agriculture, usines, communications, routes, import-export, etc. Il occupe aussi la plupart des fonctions politiques. Les SS à la sauce intégriste.

Déstabilisation

Cette entité est le moteur de la quête de la bombe atomique et des missiles balistiques. C'est le moteur des interventions armées dans tout le Moyen-Orient. C'est le financier et l'armurier du Hezbollah du Liban, des milices cruelles en Irak, des Houthis féroces au Yémen, et des sauvages qui massacrent la population en Syrie pour maintenir Bachar Assad à bout de bras.

Toutes les populations du Moyen-Orient sont frappées par ce cataclysme qui cultive la déstabilisation du Moyen-Orient, un fumier du diable qui croit sur la mort, les ravages et l'effusion de sang.

Désertification

Ce sont les pasdaran qui ont détruit systématiquement l'environnement en Iran en pratiquant la déforestation, le détournement des cours d'eau, la construction de barrages et de tunnels n'importe où, l'assèchement des lacs et des rivières. L'Iran qui a perdu 98% de ses ressources hydrauliques, c'est les pasdaran. L'Iran submergé par des inondations hautement meurtrières c’est à cause des pasdaran qui n'ont pas levé le petit doigt pour secourir la population de 26 provinces sinistrées sur les 31 que compte le pays.

On peut être en droit d'attendre de la presse des pays libres un minimum de recherches sur le rôle de cette entité criminelle et un peu de compassion avec les Iraniens qui aujourd'hui reprennent espoir en voyant sanctionner le bras qui les frappe depuis 40 ans.

Alternative

Les Iraniens veulent un changement de régime. Ils n'en peuvent plus de cette dictature religieuse. Ils ont une alternative politique démocratique, le CNRI, dotée d'un programme clair et annoncé.

La dirigeante de l'opposition iranienne, Maryam Radjavi, appelle la communauté internationale à adopter six mesures particulièrement sensées:

1- Reconnaître le droit du peuple iranien et de sa Résistance de renverser la théocratie au pouvoir et d’établir la liberté.
2- Inscrire le ministère du Renseignement (VEVAK) et les autres organes de répression et d’exportation du terrorisme et de l’intégrisme sur les listes du terrorisme du Département d’État américain et de l’UE.
3 - Expulser des États-Unis et d’Europe les agents du VEVAK et de la force terroriste Qods.
4 - Renvoyer le dossier des violations des droits humains du régime des mollahs, notamment celui du massacre de prisonniers politiques, devant le Conseil de sécurité des Nations Unies et la Cour internationale de justice.
5 - Expulser le régime théocratique illégitime de l'ONU et reconnaître la Résistance iranienne comme le véritable représentant du peuple iranien.
6 - Expulser dans la pratique le régime des mollahs et ses forces de Syrie, d'Irak, du Yémen, du Liban et d'Afghanistan.

Il serait sain que l'Union européenne se tiennent aux côtés des victimes et emboite le pas aux Etats-Unis en mettant elle aussi ces criminels sur sa liste terroriste, liste noire des obscurantistes, comme le fascisme religieux au pouvoir en Iran.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.