Hélène Fathpour
Traductrice
Abonné·e de Mediapart

62 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 juil. 2020

Sommet en ligne : L’Iran se lève pour la liberté et la démocratie

Les opposants iraniens organisent un évènement inédit pour porter la voix de leur peuple pour la fin de la dictature en Iran. Le sommet mondial, « L’Iran se lève pour la liberté », se tiendra le vendredi 17 juillet en ligne pour soutenir le combat des Iraniens pour le changement de régime et la démocratie en Iran.

Hélène Fathpour
Traductrice
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les participants vont lancer une mise en garde sur la catastrophe du coronavirus en Iran qui a fait réellement 70 000 morts et dénoncer la dissimulation des mollahs. © cnri

Des participants de 102 pays seront connectés depuis 30 000 points dans le monde pour soutenir le changement de régime du peuple iranien et de sa Résistance. Quelque 1 000 personnalités, dignitaires internationaux et parlementaires bipartites vont mettre en garde contre la menace terroriste croissante du régime iranien et exhorter la communauté mondiale à adopter une politique de fermeté.

Les participants vont alerter sur la catastrophe du coronavirus en Iran qui a fait plus de 70 000 morts et dénoncer les dissimulations des mollahs (le chiffre officiel est six fois inférieur ). Alors que la pandémie de Covid 19 fait des ravages en Iran et que l’insouciance des autorités pour la santé publique a provoqué une deuxième vague plus meurtrière, les opposant iraniens insistent pour le renversement de la dictature islamiste considérée comme un fléau pire que le coronavirus.

Le ministère de la Santé du régime a reconnu mardi que 200 personnes étaient mortes ces dernières 24 heures, portant le nombre total de morts en Iran à 11 931. Il s’agit du plus grand nombre de décès annoncé par le régime. Depuis le tout début de l’épidémie, des estimations indépendantes ont été communiquées à la communauté internationale par l’opposition iranienne, l’Organisation des Moudjahidine du Peuple d’Iran (OMPI). Selon ces estimations, l’impact réel de la crise du Covid-19 en Iran est environ six fois pire que ce qui a été officiellement. Sur la base des rapports cumulés dans chacune des 31 provinces du pays, l’OMPI a déterminé que le nombre réel de morts était de plus de 66 900 au début de cette semaine.

Au même moment, la justice belge a renvoyé, mercredi 15 juillet, devant un tribunal correctionnel quatre personnes, dont un diplomate iranien, soupçonnées d’être impliquées dans un projet d’attentat contre des opposants au régime de Téhéran en 2018 en France. Le parquet fédéral belge a indiqué que leur procès devrait se tenir à l’automne à Anvers, où le dossier a été instruit, a précisé Eric Van Der Sypt, porte-parole du parquet fédéral.

Le 2 juillet 2018, ce parquet compétent en matière de terrorisme avait annoncé avoir mis en échec un projet d’attentat à la bombe qui aurait dû frapper, l’avant-veille à Villepinte, près de Paris, le grand rassemblement annuel du CNRI, coalition démocratique dont le membre principal est l'OMPI. Ce complot terroriste de grande ampleur qui aurait pu faire des centaines de victimes, a été découvert et neutralisé dans sa dernière étape.

Un couple d’origine iranienne avait été arrêté le jour même, le 30 juin, en région bruxelloise, en possession d’environ 500 grammes d’explosif TATP et d’un détonateur dans sa voiture. Outre ce couple, deux hommes également incarcérés en Belgique depuis 2018 sont soupçonnés d’avoir fomenté ce projet d’attentat. L’un d’eux, Assadollah Assadi,  le « commanditaire » de l’attentat, est un diplomate iranien qui était en poste à l’ambassade d’Iran à Vienne au moment des faits. Arrêté en Allemagne, il avait été remis en octobre 2018 à la justice belge. C'est lui qui avait remis en main propre les explosifs au couple arrêté en Belgique. 

Le régime iranien était furieux du transfert collectif des Moudjahidine du peuple en Albanie et effrayé par le soulèvement de décembre 2017-janvier 2018. Il était aussi préoccupé par la crédibilité croissante sur la scène internationale du Conseil national de la Résistance iranienne et de sa présidente Maryam Radjavi. C’est pourquoi il a voulu l’assassiner ainsi que les personnalités de premier plan américaines et européennes qui étaient ses invitées à Villepinte.

C’est la première fois qu’un diplomate en poste en Europe est jugé pour participation directe dans une opération terroriste. C’est un immense scandale qui couvre d’opprobre le régime et qui montre que pour annihiler l’OMPI et la Résistance iranienne qui constituent sa principale menace existentielle, la dictature religieuse ne recule devant aucun crime ni aucun prix.

Cliquez ici pour joindre le rassemblement....

Des participants de 102 pays seront connectés depuis 30 000 lieux ! dans le monde pour soutenir le changement de régime par le peuple iranien et sa Résistance. © HF

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
À LREM, des carences systématiques
Darmanin, Hulot, Abad : depuis 2017, le parti d’Emmanuel Macron a ignoré les accusations de violences sexuelles visant des personnalités de la majorité. Plusieurs cas à l’Assemblée l’ont illustré ces dernières années, notamment au groupe, un temps présidé par Gilles Le Gendre. 
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Total persiste et signe pour le chaos climatique
Dans une salle presque vide à la suite du blocage de son accès par des activistes climatiques, l’assemblée générale de Total a massivement voté ce 25 mai pour un pseudo-plan « climat » qui poursuit les projets d’expansion pétro-gazière de la multinationale.
par Mickaël Correia
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelque mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet
Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Amber Heard et le remake du mythe de la Méduse
Depuis son ouverture le 11 avril 2022 devant le Tribunal du Comté de Fairfax en Virginie (USA), la bataille judiciaire longue et mouvementée qui oppose Amber Heard et Johnny Depp divise l'opinion et questionne notre société sur les notions fondamentales de genre. La fin des débats est proche.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
[Rediffusion] Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
En finir avec la culture du viol dans nos médias
[Rediffusion] La culture du viol est omniprésente dans notre société et les médias n'y font pas exception. Ses mécanismes sont perceptibles dans de nombreux domaines et discours, Déconstruisons Tou(rs) relève leur utilisation dans la presse de masse, dans la Nouvelle République, et s'indigne de voir que, depuis près de 10 ans, ce journal utilise et « glamourise » les violences sexistes et sexuelles pour vendre.
par Déconstruisons Tours
Billet de blog
Portrait du ministre en homme fort (ou pas)
Le nom de Damien Abad m'était familier, probablement parce que j'avais suivi de près la campagne présidentielle de 2017. Je n'ai pas été surprise en voyant sa photo dans la presse, j'ai reconnu son cou massif, ses épaules carrées et ses lunettes. À part ça, je ne voyais pas trop qui il était, quelles étaient ses « domaines de compétences » ou ses positions politiques.
par Naruna Kaplan de Macedo