Nous serons toujours du côté du peuple iranien – Els van Hoof

«Je vous souhaite la victoire dans votre lutte pour les droits humains et la démocratie en Iran», a déclaré Els Van Hoof au sommet mondial pour un Iran libre qui s’est tenu sur trois jours en juillet.

Achraf-3, cité de la Résistance iranienne,à laquelle était relié le sommet mondial pour un Iran libre Achraf-3, cité de la Résistance iranienne,à laquelle était relié le sommet mondial pour un Iran libre
La présidente de la commission des relations extérieures de la Chambre des représentants belge a envoyé un message de solidarité qui a été diffusé le 19 juillet lors de la seconde conférence qui portait sur les droits humains et l’appel à la justice pour les victimes des massacres en Iran.

Le sommet en ligne a relié 30.000 points en Iran et cent pays à Achraf-3, cité de la résistance iranienne en Albanie. Un millier de personnalités politiques, dignitaires et parlementaires y assistaient et ont apporté leur soutien à Maryam Radjavi, la présidente élue de l’alternative démocratique, le Conseil national de la résistance iranienne.

Els van Hoof, présidente de la commission des relations extérieures de la Chambre des représentants belge, dans un message vidéo adressé au sommet mondial pour un Iran libre Els van Hoof, présidente de la commission des relations extérieures de la Chambre des représentants belge, dans un message vidéo adressé au sommet mondial pour un Iran libre
« Chère Madame Radjavi, distingués invités, Mesdames et Messieurs, je vous envoie mes salutations et exprime ma solidarité avec le peuple d'Iran qui lutte pour la liberté et la démocratie, a dit Els van Hoof dans son message vidéo.  

« J'aimerais vous informer d'un procès en Belgique contre un diplomate iranien et deux agents iraniens résidant en Belgique. Ils ont mené une tentative d’attentat terroriste contre un grand rassemblement du mouvement de la résistance iranienne en juillet 2018 près de Paris.  La police belge les a arrêtés et a évité une catastrophe humanitaire dans ce rassemblement de 100 000 personnes.  Le procès débutera à la fin de cette année.  Nous espérons que justice sera rendue. 

« La justice est une chose à laquelle vous aspirez tous dans votre travail.  Comme certains d'entre vous le savent peut-être, c'est aussi quelque chose que je recherche dans mon travail parlementaire.  Mes premières pensées vont toujours à ceux qui souffrent, à ceux qui ne sont pas considérés comme égaux, à ceux qui ne sont pas libres. 

« L'égalité des chances pour tous, et en particulier les droits des femmes, sont pour moi d'une importance capitale.  Il faut s’opposer à la violence systématique contre ces droits par le régime iranien. On ne peut pas accepter au XXIe siècle que des femmes et les hommes pourrissent dans les cellules parce qu'ils ont une opinion différente. La plus grande menace pour la liberté est l'absence de critique. Nous serons toujours du côté du peuple iranien. Une fois de plus, je déclare mon soutien à votre mouvement dirigé par Mme Radjavi et je vous souhaite la victoire dans votre lutte pour les droits humains et la démocratie en Iran. »

Maryam Radjavi à Achraf-3, devant un monument dédié aux manifestants abattus durant le soulèvement de novembre 2019 en Iran Maryam Radjavi à Achraf-3, devant un monument dédié aux manifestants abattus durant le soulèvement de novembre 2019 en Iran

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.