h.enayat
militant des droits humains et militant politique
Abonné·e de Mediapart

91 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 oct. 2015

Le record terrible du président iranien Rouhani sur les droits des femmes

h.enayat
militant des droits humains et militant politique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© 
© 
© 

Crise du chômage de femmes

Selon le rapport du secrétaire général de L’ONU adressé à la soixante-dixième session  de l’assemblée générale des Nations Unies : « D’après le Rapport du Forum économique mondial de 2014 sur l’écart mondial entre les sexes, la République islamique d’Iran est à la 139e place sur 142 pays pour la représentation des femmes dans le marché global du travail, les femmes âgées de 15 à 64 ans n’étant que 17 % à être activement engagées dans le marché du travail. »

Le ministre de l'Industrie de l'Iran a déclaré à ce sujet que le taux de chômage des femmes est trois fois plus important que celui des hommes. Mohammadreza Nematzadeh, en rappelant le taux de chômage de 30% des femmes dans le pays, a déclaré « qu'à l'heure actuelle il y a environ 22 millions de travailleurs dans notre pays mais que la proportion des femmes dans cette situation est très faible soit de 15 pour cent ».

L’Office des statistiques nationales a évalué le taux de chômage des femmes à beaucoup plus que cela. Selon ce centre, les femmes ont le record du chômage : 38 pourcent des femmes âgées entre 25 et 29 ans  et près de 50 pourcent  des femmes âgées entre 20 et 24 sont au chômage. Cependant,  selon ce centre, le taux de chômage des femmes dans certaines régions et provinces est beaucoup plus élevé.

Selon l'Office des statistiques nationales, basées sur des documents officiels examinés au cours de la dernière période d'hiver, le taux de chômage des jeunes femmes est d’environ 40 % dans neuf provinces, de 50 % dans six provinces, de 60 % dans trois provinces et environ de 70 % dans deux autres provinces iraniennes. Les deux provinces iraniennes qui ont un taux de chômage de plus de 70 % chez les jeunes femmes sont Kohgilouyeh-Boyerahmad et Tchaharmahal-Bakhtiari.

          Basé sur de nouvelles informations de l'Office des statistiques de l'Iran, la participation économique des femmes iraniennes est en déclin. De nouvelles informations indiquent également que le taux de participation économique des femmes en Iran en 2013 par rapport à 2009 a diminué de 16% à un peu plus de 12%.

Selon le rapport annuel du Secrétaire général concernant les violations des droits des femmes en Iran, les femmes iraniennes perdent cent mille emplois par an et s’ajoutent ainsi continuellement au nombre de femmes sans-abri.

La croissance négative économique, la récession et l'inflation, la corruption généralisée et le pillage de l'État, l'insécurité pour les investissements ont causé évidemment cette situation catastrophique. Toutefois, la législation misogyne du régime iranien a donné de nouvelles dimensions à la pauvreté et au chômage des femmes iraniennes qui est en forte augmentation.

Les lois discriminatoires visent à encourager les femmes à la procréation

Dans son rapport à cet égard, Amnesty International affirme que deux lois ont été approuvées par le parlement iranien qui font que chaque femme et chaque jeune fille en Iran subit de graves répercussions sur sa vie quotidienne. Ces lois nient simplement le libre choix et l'autonomie de chaque femme pour son propre corps.

 Ces lois portent atteinte au droit des femmes à l'égalité et à la vie privée. Leur égalité concernant leurs droits à l'emploi, au divorce et aux relations familiales est niée. La femme ne sera pas à l'abri de la violence conjugale ou de la violence sous quelque forme que ce soit. Ces lois limitent l'accès des femmes à l'éducation sexuelle et à la contraception et les obligent à supporter des grossesses non désirées ou dangereuses et les forcent à rechercher des avortements dangereux et illégaux dans le secret.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
« La Cour suprême des États-Unis a un agenda : celui de l’extrême droite »
La Cour suprême des États Unis vient de rendre plusieurs arrêts inquiétants. Le premier, actant la fin de l’autorisation fédérale d’avorter, a mis le monde en émoi. Jeudi 30 juin, elle a nié l’autorité de l’agence pour l’environnement américaine a réduire les gaz à effets de serre. Pour l’américaniste Sylvie Laurent, elle est devenue une institution « fondamentaliste ».
par Berenice Gabriel, Martin Bessin et Mathieu Magnaudeix
Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Covid : face à la septième vague, les 7 questions qui fâchent
Risques de réinfections, protections, efficacité des vaccins actuels et attendus, avenir de la pandémie… Nos réponses pour s’y retrouver face à cette nouvelle vague de Covid-19.
par Rozenn Le Saint
Journal
Urgences : vers la fin de l’accueil inconditionnel ?
La première ministre a reçu, jeudi, 41 recommandations pour l’été « à haut risque » qui s’annonce à l’hôpital. Parmi les mesures mises sur la table : la fin de l’accès sans filtre aux urgences et la revalorisation des heures de travail la nuit et le week-end.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Oui, on peut réduire le soutien populaire aux identitaires !
Les résultats de la Nupes, effet de l’alliance électorale, ne doivent pas masquer l'affaiblissement des valeurs de solidarité et la montée des conceptions identitaires dans la société. Si la gauche radicale ne renoue pas avec les couches populaires, la domination des droites radicales sera durable. C'est une bataille idéologique, politique et parlementaire, syndicale et associative. Gagnable.
par René Monzat
Billet de blog
Lettre d’un électeur insoumis à un électeur du RN
Citoyen, citoyenne, comme moi, tu as fait un choix politique mais qui semble à l’opposé du mien : tu as envoyé un député d’extrême-droite à l’Assemblée Nationale. A partir du moment où ce parti n’est pas interdit par la loi, tu en avais le droit et nul ne peut te reprocher ton acte.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier
Billet de blog
Quand le RN est fréquentable…
La dernière fois que j'ai pris ma plume c'était pour vous dire de ne plus compter sur moi pour voter par dépit. Me revoilà avec beaucoup de dépit, et pourtant j'ai voté !
par Coline THIEBAUX