h.enayat
militant des droits humains et militant politique
Abonné·e de Mediapart

92 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 avr. 2022

h.enayat
militant des droits humains et militant politique
Abonné·e de Mediapart

Ramadan : Maryam Radjavi dresse un bilan calamiteux pour les mollahs iraniens

En terre d'Islam, l'observation du mois de jeûne qu'est le ramadan est une pratique qui revêt une importance particulière dans la vie des musulmans. Cette année il a commencé le 2 avril et se déroule dans une situation difficile pour les Iraniens qui endurent une misère économique éprouvante et le joug d’un régime brutale qui sévit au nom de l’islam.

h.enayat
militant des droits humains et militant politique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A cette occasion, les démocrates iraniens ont organisé une conférence intitulée « Ramadan, unis contre l’intégrisme et la belligérance ; pour la paix et la fraternité », avec la participation de personnalités religieuses et politiques de divers pays du monde arabo-musulman. Maryam Radjavi, qui dirige le combat de l’opposition contre la dictature religieuse en Iran, a pris la parole pour évoquer la situation dramatique de son peuple et l’échec des extrémistes au pouvoir.

« En ce début du mois sacré de Ramadan, je prie pour la libération de mes compatriotes des griffes de la tyrannie religieuse, a-t-elle déclaré. Œuvrons pour que nos frères et sœurs de la région soient libérés de l’intégrisme, du terrorisme et de la belligérance maléfiques du régime des mollahs. Prions pour que les peuples du monde, en particulier les Ukrainiens qui résistent, parviennent à la paix et à la tranquillité. »

Radjavi s’est indignée contre le fait que le peuple iranien est-il aux prises aujourd’hui avec la pauvreté et la faim, alors qu’il dispose de richesses et de ressources abondantes. « Parce qu’un régime complètement illégitime et hautement détesté, paie le prix de son maintien au pouvoir avec la vie et le sang de la population. »

Une pauvreté écrasante touche aujourd’hui au moins 70 à 80 % de la population du pays, sans précédent au cours des 100 dernières années. « Un million deux cent mille personnes se suicident chaque année, ce qui entraîne la mort de 40.000 d’entre elles », a rapporté récemment le sous-directeur des affaires sociales de l’assistance sociale. Certaines personnes sont contraintes de vendre leurs organes, des femmes totalement démunies vendent parfois leurs bébés. En Iran, la consommation par habitant de protéines et de produits laitiers est inférieure à la moitié de la norme mondiale. Après la viande, les produits laitiers et les œufs sont désormais absents de nombreuses tables. (Site économique Eqtessad, le 13 octobre 2021)

Autre calamité sociale : cinq à huit millions d’enfants ont été livrés au marché cruel du travail, avec des salaires de misère, dans des environnements pollués, sans hygiène, sans la moindre assurance ni le moindre soutien. Au moins 5 000 d’entre eux passent entre 10 à 11 heures par jour dans la capitale à fouiller dans les ordures pour faire gagner aux commerçants affiliés à Khamenei des milliers de milliards de tomans chaque année grâce à ces collectes d’ordures.

Dans une telle situation, par rapport à tous les pays du Moyen-Orient, l’Iran compte le plus grand nombre de milliardaires alimentés directement ou indirectement par le régime.

« Khomeiny et ses partisans ont utilisé la tyrannie religieuse et le règne de la torture, du pillage, de la misogynie et du terrorisme sous le couvert de l’islam et ont causé de graves dommages à tous les aspects politiques, intellectuels, culturels et sociaux de l’Iran et des pays de la région », a conclu Maryam Radjavi. Mais leur tromperie religieuse a échoué face à la persévérance des Iraniens qui aspirent à la liberté, l’égalité et la séparation de la religion et de l’État. »

Elle a enfin appelé les pays Occidentaux à cesser leur politique de complaisance face aux mollahs et a relevé les avancées de l’alternative démocratique pour mobiliser les unités de résistance à l’intérieur du pays pour réaliser le changement de régime. « Une nouvelle ère est en train d’émerger : une période de grands changements internationaux, une période où la dictature religieuse est entrée de manière irréversible dans un état de renversement, et une période de soulèvements inextinguibles du peuple iranien. »

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Un comité de l’ONU défend Assa Traoré face à des syndicats policiers
La sœur d’Adama Traoré a été la cible de messages virulents de la part de syndicats de policiers après avoir été auditionnée par le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations unies. Ce dernier demande au gouvernement d’ouvrir des procédures, si nécessaire pénales, contre les auteurs.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Ce que révèle l’enquête, classée sans suite, visant le chanteur de No One Is Innocent
Mediapart a consulté la procédure judiciaire visant Marc Gulbenkian, figure du rock français, accusé d’agression sexuelle par l’une de ses proches. Alors que la plainte a été classée le 2 novembre, l’avocate de la victime, qui s’appuie sur un enregistrement versé au dossier, dénonce une « hérésie » et annonce un recours.
par Donatien Huet
Journal
Des logements « vite et pas cher » : l’immense défi marseillais
Le premier Conseil national de la refondation (CNR) délocalisé et dédié au logement s’est tenu à Marseille. La deuxième ville de France, où les prix s’envolent avec une gentrification accélérée de certains quartiers, compte aussi une trentaine de bidonvilles. Le chantier du logement digne reste immense.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Paris 2024 : cérémonie d’ouverture entre amis
Le comité d’organisation des Jeux vient d’attribuer le marché de la cérémonie d’ouverture sur les bords de Seine. Le vainqueur : un groupement dont une agence est liée au « directeur des cérémonies » de Paris 2024, qui avait justement imaginé le concept.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Merci pour ceux qui ont faim
Aujourd'hui, samedi, je me rends au centre commercial pour quelques courses. Il est dix heures, et celui-ci est déjà plein de monde : des jeunes gens surtout, des filles entrant, sortant des boutiques de mode, quelques-unes les bras chargés de sacs.
par cléa latert
Billet de blog
« Je vous écris pour témoigner de ma peine de prison qui n'en finit pas »
Rentré en prison à 18 ans pour de la « délinquance de quartier », Bryan a 27 ans lorsqu’il écrit à l’Observatoire International des Prisons (OIP). Entre les deux, c’est un implacable engrenage qui s’est mis en place qu’il nous décrit dans sa lettre.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
« Économiser ils disent ? Je le faisais déjà ! »
Cette mère, dont j'accompagne un des enfants en tant qu'éduc’, laisse ostensiblement tomber ses bras. Elle n’en peut plus : le col roulé, les astuces du gouvernement pour économiser l'énergie, c'est une gifle pour elle. « Des trucs auxquels ils ne penseraient pas, de la débrouille pour économiser des centimes, je suis une pro de la pauvreté ! Face à des pros de l'entourloupe...»
par Mouais, le journal dubitatif
Billet de blog
Y-a-t 'il encore un cran à la ceinture ?
Elle vide le contenu de son sac sur toute la longueur du tapis roulant de la caisse, réfléchit, trie ses achats, en fait quatre parties bien séparées, un petit tas de denrées alimentaires, un livre, un vêtement. Elle montre un billet de 20 euros à la caissière et lui parle. « Tiens » me dis-je, elle a bien compris la leçon du Maître : « Finie l'abondance ».
par dave.tonio