h.enayat
militant des droits humains et militant politique
Abonné·e de Mediapart

92 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 févr. 2022

h.enayat
militant des droits humains et militant politique
Abonné·e de Mediapart

Sous le règne des mollahs, les médias sont un outil de répression

Nous vivons à l'ère de l'information. Le point crucial dans les sociétés avancées d'aujourd'hui est la question de savoir comment réaliser une politique d'information saine dans ce contexte. Car le progrès passe aussi par le développement d’un système d'information et de sensibilisation approprié.

h.enayat
militant des droits humains et militant politique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Mais la mission des médias du régime iranien en Iran comme à l’étranger est tout autre chose. Le régime iranien utilise les médias uniquement comme un outil pour renforcer la répression. La politique sécuritaire et policière des mollahs sur les médias n'a d'autre but que d'instaurer un système médiéval. Il n'est pas exagéré de dire qu'il n'y a pas de manifestation ou de protestation en Iran où les gens ne scandent pas "Notre honte, c'est notre radiotélévision" (d’État).

Dans un discours, l'ayatollah Khomeiny, fondateur de la République islamique d'Iran, avait déclaré : « Si la radiotélévision, qui est l'appareil le plus sensible du pays, veut être contre la charia (…) et si ce système n'est pas sur la voie de l'islam [lire : Khomeiny], le danger est plus grand que, par exemple, un ministère qui ne serait pas sur la voie de l'islam (…) Oui, nous sommes réactionnaires et vous, les intellectuels, vous ne voulez pas que nous ne revenions 1400 ans en arrière. ».

Press TV est l'une des institutions que le régime iranien utilise contre son opposition à l'étranger. En diabolisant les Moudjahidine du peuple, l’OMPI/MEK, son ennemi juré à l'intérieur de l'Iran, durant ces quarante dernières années, cette chaine de télévision a cherché à empêcher l’opinion publique occidentale de connaitre et comprendre les faits concernant ses opposants. Le but est de convaincre qu'il n’existe pas d'alternative et qu'il faut donc faire avec la tyrannie religieuse. Bien entendu, cette diabolisation s'inscrit en faveur de la politique de complaisance. Or, des dizaines de milliers de membres de cette organisation ont été exécutés ou massacrés par le régime iranien, en toute impunité.

Récemment, une série de documents concernant Press TV (la chaîne de télévision en langue anglaise du régime iranien diffusée l’étranger), ayant fuité du radiotélédiffuseur d'État en Iran, révèle que Press TV est un outil de diabolisation de l’OMPI/MEK.

Pièce n° 1

Dans l'un de ces documents, Ahmad Norouzi, qui a le titre de "rédacteur adjoint du contenu du réseau de presse", écrit dans une lettre à Peyman Jebeli, alors "directeur adjoint des bureaux extraterritoriaux de l'Organisation de la radiotélévision", le 3 juillet 2021 : "Suite à la réunion de la semaine dernière avec le ministère des Affaires étrangères et le centre des droits de l'homme du pouvoir judiciaire, lesdites entités ont demandé l'accès au contenu préparé par le ministère des Affaires étrangères concernant l'Organisation des Monafeqine [terme péjoratif utilisé par le régime pour désigner l'OMPI/MEK]. En supposant votre approbation, veuillez instruire le bureau de mettre à la disposition des deux entités le contenu produit là-bas, y compris les documentaires, les programmes et les clips d'information."

Comment un mouvement dont les membres ont été massacrés et diabolisés pendant quarante ans et dont on a annoncé à maintes reprises la disparition, réussissent à influer autant la rue iranienne ?

Il est vrai que les dictateurs peuvent tenir longtemps par le recours à la force brute. Mais la présence effective d’une force de résistance organisée et mobilisée, donne de sérieuses raisons au guide suprême Ali Khamenei de s’inquiéter pour l’avenir de son régime.

Les unités de résistance de l’OMPI gagnent du terrain

Malgré les nombreuses arrestations, les unités de résistance de l’OMPI gagnent du terrain à travers l’Iran. Ce sont des Iraniens de tout âge, structurés en petits groupes de militants qui mènent des activités clandestines. Cela va du taggage des murs avec des slogans contre le pouvoir et favorables à la Résistance, à la destruction des symboles du régime, des affiches de propagande, des centres de la milice du Bassidj et des gardiens de la révolution, ou des séminaires religieux obscurantistes qui sont des centres de recrutement et de formation de terroristes et d’extrémistes.

L’objectif des unités de résistance est de briser le climat de terreur et de montrer qu’on peut tenir tête à la tyrannie. En même temps, ces actes de résistance permettent aux militants de s’organiser et de se préparer dans la perspective du soulèvement pour le renversement de la dictature.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
« Après Perdriau maître chanteur, voici Perdriau maître censeur »
Un nouveau conseil municipal sous tension s’est tenu lundi à Saint-Étienne, dix jours après la censure préalable d’un article de Mediapart. Les appels à la démission du maire se sont multipliés, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’hôtel de ville. Inflexible, Gaël Perdriau a déclaré qu’il ne démissionnera pas, même s’il est mis en examen. 
par Mathieu Martinière (We Report)
Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot

La sélection du Club

Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial