Hengameh Hoveyda
Écrivaine, journaliste et militante politique iranienne
Abonné·e de Mediapart

19 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 juin 2020

Être une femme en soi est un crime!

mon crime n'était pas seulement d'être une fille, mon nom de famille a également été ajouté; "Hoveyda"

Hengameh Hoveyda
Écrivaine, journaliste et militante politique iranienne
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Être une femme en soi est un crime. Maintenant que je regarde mon enfance, je découvre un monde plein de crainte. Qu’est-ce qu’elles étaient ces peurs, qui me montrent la plupart de leurs ombres obscures? Je ne sais pas. Mais ils ont tous en rapport avec le sujet de la féminité. Il faut, il ne faut rien de terrible. Toujours sur le soupçon d'être accusé. J'ai trop essayé d'être accusé d'être bonne, bonne dans le sens que la société attendait une femme.
Je sens toujours le poids de ce fardeau sur les épaules de cette fille là.
Qu'est-ce qu'est "être bon" ? À l'exception d'un concept indigne de validité , qui a conditionné toute notre enfance et même notre vie d'adulte pour nous tenir prisonnier.
Cette pression était si forte de la part des écoles et des médias que, dans notre famille non religieuse,  j'étais la seule personne religieuse.
Parce que mon crime n'était pas seulement d'être une fille, mon nom de famille a également été ajouté; "Hoveyda"
Comme il est difficile de prouver à ceux qui se tiennent au-delà des limites du bien ou du mal que je suis de bonne ! De bonne! Toujours je ressens comme des cris étouffés au fond de ma gorge. C'était une tentative vaine, je gardais le Coran et chantais l'adhan et les hymnes révolutionnaires. Le temps était à la guerre.C'était un grand souhait que je sois un garçon d'un âge mûr et que j'aille à la guerre. Souhaitant être martyre. En fait, je voulais me retirer du monde et me purifier avec ce mot. Mais je ne pouvais rien faire. Maintenant je sais que je me suis éliminé, je me suis réfugiée en moi. Comme une personne qui n'a aucune relation avec le monde extérieur. J'ai été appelée malhabile ! Dans la famille également, le comportement de cette fille religieuse était ridicule. J'étais seule!

Et maintenant ... ça fait longtemps depuis ces jours-là.

D'innombrables personnes m'ont entouré et je suis seule. Certaines me traitent d'héroïne! Mais je ne suis qu'un exilée, sans terre, ni patrie.

Comme le vent, la nuit et la solitude sont mon territoire, le monde entier est sous mes pieds et je n'ai peur de rien d'autre que de la peur et des gens qui ont peur.

                       - Hengameh Hoveyda

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Assurances : les résultats s’envolent, pas les salaires
Depuis plusieurs mois, des mouvements sociaux agitent le monde des assurances où les négociations salariales sont tendues, au niveau des entreprises comme de la branche professionnelle. Les salariés réclament un juste partage des bénéfices, dans un secteur en bonne santé.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Le RN s’installe, LFI perd la partie
Les députés ont voté mercredi la répartition des postes de gouvernance de l’Assemblée nationale, offrant deux vice-présidences au parti de Marine Le Pen. Privée de la questure qu’elle convoitait, La France insoumise a dénoncé les « magouilles » de la majorité, qu’elle accuse d’avoir pactisé avec la droite et l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — Violences sexuelles
Les contradictions de la défense de Damien Abad
Damien Abad est visé par une enquête pour « tentative de viol », ouverte ce mercredi par le parquet de Paris. Questionné par BFMTV sur le témoignage de la plaignante, l’avocat du ministre a affirmé que son client ne la connaissait « absolument pas », ne sachant pas de « qui il s’agit ». Ce que contredisent plusieurs éléments obtenus par Mediapart. Contacté, Me Benoît Chabert revient sur ses propos.
par Marine Turchi

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre d’un électeur insoumis à un électeur du RN
Citoyen, citoyenne, comme moi, tu as fait un choix politique mais qui semble à l’opposé du mien : tu as envoyé un député d’extrême-droite à l’Assemblée Nationale. A partir du moment où ce parti n’est pas interdit par la loi, tu en avais le droit et nul ne peut te reprocher ton acte.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Boyard et le RN : de la poignée de main au Boy's club
Hier, lors du premier tour de l’élection à la présidence de l’Assemblée nationale, Louis Boyard, jeune député Nupes, a décliné la main tendue de plusieurs députés d’extrême droite. Mais alors pourquoi une simple affaire de poignée de main a-t-elle déclenché les cris, les larmes et les contestations ulcérées de nombres de messieurs ?
par Léane Alestra
Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier
Billet de blog
Quand le RN est fréquentable…
La dernière fois que j'ai pris ma plume c'était pour vous dire de ne plus compter sur moi pour voter par dépit. Me revoilà avec beaucoup de dépit, et pourtant j'ai voté !
par Coline THIEBAUX