Ce qui se passe en Iran depuis des années est un crime contre l'humanité

Les images montrent la police en embuscade et en train de tirer sur des manifestants.  C'est alors que, comme toujours, la République islamique ment sur les morts, affirmant que le peuple a été abattu par des contre-révolutionnaires.

Les images montrent la police en embuscade et en train de tirer sur des manifestants.  C'est alors que, comme toujours, la République islamique ment sur les morts, affirmant que le peuple a été abattu par descontre-révolutionnaires (Le nom que le régime a donné à ses opposants).

497613e4-8d53-4b60-bcaa-431b4efbb642

Jusqu'à présent, cinq personnes ont été tuées dans les manifestations. Ces protestations généralisées au Khouzestan sont dues au manque d'eau et à l'indifférence des autorités vis-à-vis de cette province. Les manifestations ont commencé simultanément et après la grève générale des travailleurs au cours de laquelle le régime iranien a coupé l'eau aux travailleurs pour mettre fin aux grèves, et des gens de différentes régions se sont joints aux travailleurs pour fournir de l'eau et aider les grèves à se poursuivre.

363f7139-b29c-4aa6-9d3c-6cda63fa9f1a
Étonnamment, la communauté internationale et les organisations de défense des droits humains n'ont pas réagi de manière appropriée à ces cas. Ce qui se passe en Iran depuis des années est un crime contre l'humanité.

bcc7d8da-3269-40ac-bce4-939c7c18bbee
Dans un rassemblement devant lCAO, c’est bien illustrée par Hamed Esmaeilion, un écrivain iranien qui a perdu toute sa famille, sa femme, et sa petite fille, dans un avion blindé abattu par un missile iranien :
« Ce n'était pas comme si cent soixante-seize personnes avaient été touchées par des missiles du CGRI( corps des Gardiens de la révolution islamique) à cet aéroport !
Que nous disons-nous chez nous, les Irano-Canadiens ?
Nous disons que ces organisations, ces gouvernements, ne connaissent pas le régime de la République islamique comme nous.
Oui, c'est vrai, personne ne connaît mieux que nous ce gouvernement, qui pollinisons ce tyran depuis quarante-deux ans.
Nous savons qu'ils sont capables de n'importe quel crime.
Nous savons qu'ils tiennent des procès de trois minutes dans les prisons et les exécutent.
On sait que des enfants de douze ou de treize ans sont envoyés à la guerre.
Des jeunes se font tirer dessus dans la rue.
Ils ne paient pas les salaires de l'ouvrier et de l'enseignant.
Grève et protestation sont détruits dès le début.
Nous savons qu'en dehors de l'Iran, ils exécutent toute menace et terrorisent.
Nous savons qu'eux, oui ils le sont, des commandants corrompus et des clercs criminels commettent n'importe quel crime pour maintenir leur règne.
Ils n'épargnent même pas les passagers d'un avion de ligne pour maintenir leur règne.
Après avoir commis un crime, ils se cachent derrière le droit international de ces organisations.
Ils se moquent de ces règles.
Et ils profitent de l'incapacité et de la peur de ces organisations.»

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.