L'Etat, la Révolution et le transfert social

 

 

Atelier de Psychanalyse Sociale

 

"L'Etat, la Révolution et le transfert social. Perspectives individuelles et collectives"

 

Argument

La crise capitaliste mondiale actuelle interroge de façon très concrète la fonction de l’Etat. Les propos de Friedrich Engels, cité par Lénine dans son ouvrage « L’Etat et la Révolution » en 1917, sont plus actuels que jamais. « L’Etat est bien plutôt un produit de la société à un stade déterminé de son développement ; il est l’aveu que cette société s’empêtre dans une insoluble contradiction avec elle-même, s’étant scindée en oppositions inconciliables qu’elle est impuissante à conjurer » Pour autant la fonction de l’Etat devient elle-même impuissante et la notion de faillite pour un Etat devient une menace sociale concrète. La fonction, toujours décrite par Engels, d’un Etat qui doit maintenir le conflit social dans les limites de l’« ordre », dépérit. Ce chaotique qui s’annonce inquiète. Les effets de la crise se produisent avec le retour des poussées autoritaires, fascistes,ségrégatives et racistes dans la société, le développement de guerres « humanitaires » sélectives au niveau des Etats.

Les pratiques et les théories psychanalytiques peuvent-elles être utiles dans ce contexte ?

Cet atelier élabore depuis son lancement en octobre 2013 une construction dans son travail de formulation individuelle et collective. Marx oriente dans cette direction lorsqu’il écrit « La réponse est dans la formulation de la question »

Il est proposé de confronter l’individuel et le collectif par la mise en place d’une dialectique entre l’état individuel, l’état « clinique » psychanalytique, le changement que doit produire la pratique de transfert psychanalytique, micro-révolution, d’une part et l’Etat et la Révolution prises au niveau collectif d’autre part. L’historien de la philosophie François Châtelet nous y invite lorsqu’il associe deux constats : l’état moderne en Allemagne au tout début du XXème siècle est en crise ; le Président Schreber va mal.

Nous interrogeons donc l’Etat et la Révolution dans cette perspective de « clinique » croisée entre l’individuel et le collectif avec l’outil de travail que nous avons forgé à travers le concept de « transfert social » correspondant à une pratique de psychanalyse sociale

 

La prochaine séance se déroulera le mercredi  11 juin 2014 à 18h

Lieu

 Institut Paul Sivadon – 23 rue de La Rochefoucauld, Paris 9ème

 Entrée libre et gratuite

 

 

 

 

Coordination et inscription

Docteur Hervé Hubert, Psychiatre, Psychanalyste, Chef de Service CPMS, Elan Retrouvé

Hubertherve75@yahoo.com / 06 82 94 62 73

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.