Existe t-il seulement ce Commandant de Bord de Ryanair ? Il est permis d'en douter devant la médiocrité de certaines analyses !

 

Fletcher... un nom romantique...

 

Celui du premier stagiaire de Jonathan Livingstone The Seagull, dans cette très belle nouvelle de Richard Bach, pilote de chasse américain et arrière petit fils du célèbre compositeur. Ce bel ouvrage, recommandé dans nombre de formations de développement personnel a été traduit et préfacé par le non moins célèbre Pierre Clostermann.

Affligeant donc que Christian Fletcher et ceux qu'il représente sous ce pseudo ternissent en l'utilisant le souvenir que l'on peut avoir de cette belle nouvelle.

Je suis convaincu que ce Commandant de Bord de Ryanair, n'existe pas, la médiocrité professionnelle qui transparaît dans ce livre, ne saurait être exprimée ainsi par un vrai commandant digne de ce nom.

Je suis étonné et songeur à l'idée que Jean-Pierre Otelli ait pu ainsi, semble t-il se fourvoyer... C'est dommage ! Ryanair n'aura aucun mal à mettre à genoux Altipresse dans le procès qui s'annonce.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.