Hervé Labarthe
Commandant de Bord Airbus. Ex Commandant de Bord et Instructeur d'Air France
Abonné·e de Mediapart

281 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 avr. 2021

J'écris aussi sur LinkedIn : Critiques du rapport MH370 de la DGA

https://www.linkedin.com/pulse/reasons-criticizing-flaperon-dga-techniques-legal-hervé-labarthe/?originalSubdomain=fr

Hervé Labarthe
Commandant de Bord Airbus. Ex Commandant de Bord et Instructeur d'Air France
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le rapport de la DGA Techniques aéronautiques figure en totalité dans le rapport d'enquête de la Malaisie et est d'ailleurs librement accessible sur le site du Ministère des Transports malais. Il s'agit de la version anglaise, étant précisé que seul l'original français fait foi.

Des centaines de pages, d'appendices, de photos, de schémas, de calculs de haut niveau permettent d'apprécier la haute qualité du travail fourni. C'est incontournable.

Après avoir déterminé de façon incontestable que les dommages observés sur le flaperon de la Réunion permettaient d'expliquer le détachement du flaperon de l'avion, ou plus exactement de son aile droite, on nous annonce donc que tout est dû à un choc violent sur la partie basse du dit flaperon, celle qui manque. Forcément. On précise même, et c'est en effet primordial, que le choc n'a pas eu lieu de façon parfaitement symétrique, mais sur la partie gauche du bord de fuite, ce qui permet d'expliquer le mouvement de torsion qui a conduit au détachement. (Cela implique d'ailleurs que l'aile était inclinée et/ou qu'il y avait dérapage). Il est dit encore que ce raisonnement impeccable n'est fondée que sur la position présumée du flaperon à l'impact. Évidemment dans sa position abaissée au maximum, celle qui offre le plus de traînée...

Le flaperon —contraction de flaps et ailerons—a donc deux fonctions qui sont commandées de façon séparée au travers d'un "mixing-unit". La fonction aileron commandée en roulis par le manche, et la fonction volets commandée par le sélecteur de position volets. Quand le sélecteur de volets est actionné, le flaperon s'abaisse d'une dizaine de degré. Pour autant la fonction ailerons reste active. En croisière le flaperon est aligné avec le profil de l'aile. Il se lève ou s'abaisse comme un aileron. Volets sortis, il est abaissé en tant que position neutre, mais il se lève et s'abaisse autour de cette position.

Il est donc parfaitement possible qu'au moment de l'impact avec l'eau, dans le cas d'un amerrissage sur le ventre, le flaperon soit aligné avec le profil de l'aile et n'offre ainsi aucune traînée. Dans ce cas-là l'impact avec l'eau ne pourrait pas expliquer qu'il se fût détaché...

Fonder ses conclusions sur une position présumée du flaperon, et avec l'amplitude maximum vers le bas du mouvement aileron (dans le sens de la plus grande traînée) ne paraît pas vraiment l'hypothèse la plus probable, loin de là.

Cela impliquerait en outre qu'au moment de l'impact l'avion aurait eu une importante commande en roulis vers la gauche et que ce serait donc l'aile gauche qui aurait touché l'eau en premier.

Non seulement, l'hypothèse d'un flaperon abaissé (puisque volets sortis) avec l'amplitude max vers le bas (fonction aileron) n'est pas la plus probable (parce que totalement orientée), mais encore il semble qu'elle s'auto-détruise, en ce sens qu'elle signifierait un impact sur l'aile gauche.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Comment combattre l’enracinement du Rassemblement national
Guillaume Ancelet et Marine Tondelier, candidats malheureux de l’union de la gauche dans des terres où l’extrême droite prospère, racontent leur expérience du terrain. Avec l’historien Roger Martelli, ils esquissent les conditions pour reconquérir l’électorat perdu par le camp de l’égalité. 
par Fabien Escalona et Lucie Delaporte
Journal
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Parlement
Les macronistes et LR préfèrent les amendes à la parité
Moins de femmes ont été élues députées en 2022 qu’en 2017. Plutôt que respecter les règles aux législatives, des partis ont préféré payer de lourdes amendes : plus de 400 000 euros pour Ensemble, et 1,3 million pour Les Républicains, selon nos calculs. Certains détournent aussi l’esprit de la loi.
par Pierre Januel
Journal — Santé
Entre croyances et tabous, une psychiatrie au chevet des patients « venus d’ailleurs »
Dans beaucoup de familles issues de l’immigration, les problèmes psychiques sont tus, ou traités par des solutions radicales liées à la culture du pays d’origine. La psychiatrie transculturelle, en prenant en compte les croyances des individus, veut offrir les soins les plus adaptés. Témoignages.
par Céline Beaury et Latifa Oulkhouir (Bondy Blog)

La sélection du Club

Billet de blog
Oui, l’inflation s’explique bien par une boucle prix – profits !
Il est difficile d’exonérer le patronat de ces secteurs de l’inflation galopante. C’est pourquoi les mesures de blocage des prix sont nécessaires pour ralentir l’inflation et défendre le pouvoir d’achat des travailleurs. Par Sylvain Billot, statisticien économiste, diplômé de l’Ensae qui forme les administrateurs de l’Insee.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
Les services publics ne doivent pas être les victimes de l’inflation
L’inflation galopante rappelle que le monde compte de plus en plus de travailleurs pauvres dans la fonction publique. Les Etats ont pourtant les moyens de financer des services publics de qualité : il faut faire contribuer les plus riches et les multinationales.
par Irene Ovonji-Odida
Billet de blog
Pourquoi les fonctionnaires se font (encore) avoir
3,5 % d'augmentation du point d'indice, c'est bien moins que l'inflation de 5,5%. Mais il y a pire, il y a la communication du gouvernement.
par Camaradepopof
Billet de blog
L’inflation, un poison qui se diffuse lentement
« L’inflation est un masque : elle donne l’illusion de l’aisance, elle gomme les erreurs, elle n’enrichit que les spéculateurs, elle est prime à l’insouciance, potion à court terme et poison à long terme, victoire de la cigale sur la fourmi », J-Y Naudet, 2010.
par Anice Lajnef