Hervé Labarthe
Commandant de Bord Airbus. Ex Commandant de Bord et Instructeur d'Air France
Abonné·e de Mediapart

281 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 mars 2021

Hervé Labarthe
Commandant de Bord Airbus. Ex Commandant de Bord et Instructeur d'Air France
Abonné·e de Mediapart

Gilles Diharce, encore une victime d'Otelli ? Bien triste pour la DGAC !

Toujours pas diplômé contrôleur Aérien de l'Aviation Civile. Mais soldat zélé de la désinformation au services des officiels, il rabâche des lieux communs, s'affichant comme spécialiste des AWACS, au prétexte qu'il a été contrôleur aérien militaire sur la base de Creil... C'est une plaisanterie ?

Hervé Labarthe
Commandant de Bord Airbus. Ex Commandant de Bord et Instructeur d'Air France
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.


Son livre chez JPO a fait un vrai flop, il tente de le relancer en s'attaquant grossièrement au grand reporter du journal Le Monde, Florence de Changy, qui vient de sortir une enquête hors pair sur le MH370... dont Ghyslain Wattrelos, lui-même, dira 2 jours plus tard sur RTL « qu'avec le livre de Florence de Changy » on approche très près de la vérité...
Minable cette attaque à la personne même de la journaliste, qui n'a pour objet que de tenter de la discréditer, arguant d'une culture aéronautique dont on est bien obligé de constater qu'elle est limitée à sa plus simple expression. 

En tant que contrôleur aérien militaire, prétendez-vous avoir jamais embarqué dans un AWACS ? 
Prétendez-vous avoir jamais reçu une formation classée secret défense sur les contre-mesures et les possibilités d'écoute et de brouillage de ces avions ? Et d'avoir d'autres connaissances que celles connues du grand public ? 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
« Ce slogan, c’est un projet politique »
Alors que des milliers de personnes bravent la répression et manifestent en Iran depuis une semaine, le régime des mollahs est-il menacé ? Nous analysons ce soulèvement exceptionnel impulsé par des femmes et qui transcende les classes sociales avec nos invité·es. 
par À l’air libre
Journal — Social
Mobilisation pour les salaires : pas de déferlante mais « un premier avertissement »
À l’appel de trois organisations syndicales, plusieurs manifestations ont été organisées jeudi, dans tout le pays, pour réclamer une hausse des salaires, des pensions de retraite et des minima sociaux, avec des airs de tour de chauffe avant une possible mobilisation contre la réforme des retraites.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Santé
La hausse du budget de la Sécu laisse un arrière-goût d’austérité aux hôpitaux et Ehpad publics
Pour 2023, le gouvernement propose un budget en très forte augmentation pour l’assurance-maladie. Mais les hôpitaux publics et les Ehpad ont fait leurs comptes. Et ils ont de quoi s’inquiéter, vu la hausse du point d’indice, la revalorisation des carrières et l’inflation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Au Royaume-Uni, la livre sterling tombe en ruine
En campagne, la première ministre Liz Truss avait promis le retour aux heures glorieuses du thatchérisme. Trois semaines après son accession au pouvoir, la livre s’effondre et la Banque d’Angleterre est obligée d’intervenir. Premier volet de notre série sur le chaos monétaire mondial.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Cher Jean-Luc
Tu as dit samedi soir sur France 2 qu’on pouvait ne pas être d’accord entre féministes. Je prends ça comme une invitation à une discussion politique. Je l'ouvre donc ici.
par carolinedehaas
Billet de blog
Violences en politique : combats anciens et avancées récentes
Même si les cellules de signalement sont imparfaites, même si le fonctionnement de certaines d’entre elles semble problématique à certains égards, aujourd’hui, une organisation politique ou syndicale qui ne dispose pas a minima de ce mécanisme interne n’a plus aucune crédibilité sur le sujet des violences faites aux femmes. 
par eth-85
Billet de blog
La diffamation comme garde-fou démocratique ?
À quoi s’attaque le mouvement #MeToo par le truchement des réseaux sociaux ? À la « fama », à la réputation, à la légende dorée. Autrement dit à ce qui affecte le plus les femmes et les hommes publics : leur empreinte discursive dans l’Histoire. Ce nerf sensible peut faire crier à la diffamation, mais n’est-ce pas sain, en démocratie, de ne jamais s’en laisser conter ?
par Bertrand ROUZIES
Billet de blog
Il n’y a pas que la justice qui dit le juste
Dans les débats sur les violences sexistes et sexuelles, il y a un malentendu. Il n’y a pas que l’institution judiciaire qui dit le juste. La société civile peut se donner des règles qui peuvent être plus exigeantes que la loi. Ce sont alors d’autres instances que l’institution judiciaire qui disent le juste et sanctionnent son non respect, et ce n’est pas moins légitime.
par stephane@lavignotte.org