Hervé Labarthe
Commandant de Bord Airbus. Ex Commandant de Bord et Instructeur d'Air France
Abonné·e de Mediapart

280 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 mars 2016

French "narcos pilots" : WHEN THE SAGE POINTS THE MOON, THE FOOL LOOKS AT HIS FINGER

« Quand le Sage montre la lune, l'Idiot regarde le doigt », l'expression fort connue, est devenue parfaitement banale, tant l'opportunité de son emploi est fréquente, tellement fréquente. Chaque fois à vrai dire, qu'il s'agit d'ancrer dans l'opinion des vérités qui n'en sont pas... Ainsi peut-on citer l'histoire du MH 370, ou encore l'inexplicable déroutement à Damas du vol AF562, et bien sûr ....

Hervé Labarthe
Commandant de Bord Airbus. Ex Commandant de Bord et Instructeur d'Air France
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

...cette affaire Air Cocaïne et les aventures du Sieur Naudin.

French « Narcos Pilots » 

 Food-for-Thought Paper  (part 2)

lune-nasa

Quand il s'avéra que les pilotes d'Air Cocaïne étaient revenus en France, l'événement rocambolesque satura les médias et consacra l'omniprésence sur les chaînes d'informations continues et les radios du dénommé Christophe Naudin, criminologue auto-proclamé comme le soulignera une autre figure dans le domaine, Alain Bauer, qui dira gentiment de lui qu'il ne détenait aucun diplôme universitaire en rapport avec la criminologie.

Alain Bauer, titulaire de la Chaire de Criminologie au Conservatoire National des Arts et Métiers, s'est vu confier par le Président Sarkozy et son premier Ministre, une mission sur les question de formation et de recherches stratégiques. À la suite de la remise de son rapport, la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, décida le principe d’une réflexion nationale sur la criminologie, son enseignement, et le champ de recherche qui la constitue.

Elle confia alors au Professeur Loick Villerbu de l'Institut de Criminologie et Sciences Humaines de l'Université Rennes 2‐Haute Bretagne, la présidence d'une conférence nationale de criminologie dont elle expose brièvement les buts :

« Afin de pouvoir prendre une position sur les modalités de création de cette discipline et sur les champs de compétences qu’elle requiert, il a été décidé la mise en place d’une conférence nationale de criminologie permettant de débattre du contenu des enseignements, de recenser ceux existant déjà, de déterminer les débouchés possibles, de définir les conditions d’encadrement du dispositif. »

Créée en septembre 2009 la CNC s’est réunie durant 9 mois, au terme desquels les propositions suivantes sont publiées dans le cadre des 4 missions imparties : la création du champ disciplinaire et les compétences requises, le contenu des enseignements, la détermination des débouchés, les conditions d’encadrement du dispositif. Ses travaux furent consacrées dans le document suivant, fouillé, documenté, et somme toute passionnant :

Synthèse du rapport de la Conférence nationale de Criminologie, juin 2010 

Malgré une lecture attentive il est impossible d'y voir cité le nom de Christophe Naudin, on y retrouve pourtant Alain Bauer et un grand nombre d'universitaires plus ou moins renommés, mais en tous cas très capés. Par le biais de François Hault, et Xavier Raufer, eux en revanche fort connus, on découvre le MCC ( Département de Recherche sur les Menaces Criminelles Contemporaines ) présenté comme relié à l'Université Panthéon-Assas-Paris II , et son Institut de Criminologie de Paris.

mcc

François Haut, Maître de Conférence à la dite Université est responsable du diplome de 3ème cycle « Analyse des Menaces Criminelles Contemporaines » et Directeur de ce curieux Département MCC, dont il sera dit qu'il n'est en fait qu'une association hébergée dans les locaux de l'Université....

Sur la page de ce département MCC on voit apparaître le nom de Christophe Naudin, comme ancien du diplôme “Analyse des Menaces Criminelles Contemporaines” apportant ses compétences et son enthousiasme au dit Département. 

diplome-naudin

Qu'est-ce donc que ce diplôme “Analyse des Menaces Criminelles Contemporaines”  ? Qui n'est pas dénommé diplôme universitaire, même sur la page officielle du site MCC. 
Cette entité MCC n'a jamais été validée comme Département d'Université, et l'association a été dissoute....

Comme dit Alain Bauer, Naudin n'a jamais été diplômé du très officiel Institut de Criminologie de l'Université....

Il est facile de visionner de nombreuses vidéos d'Alain Bauer, ou de Xavier Raufer, quand on voit leur aisance,  la maîtrise de leur sujet, et la qualité de leur expression orale, on ne peut qu'être confondu par l'abîme qui les sépare d'un Christophe Naudin complètement déstabilisé par

Élise Lucet dans l'émission Cash Investigation,

ou ânonnant des horreurs comme « personnes en danger Judiciaire », ou « personnes en danger de mort » s'agissant des pilotes narcos.

Bref difficile en vérité de trop s'émouvoir du sort d'un Christophe Naudin, arrivé au bout de ses impostures ?

Excepté Aymeric Chauprade qui acculé à l'aveu par une Notice Rouge, dont il mesure maintenant toute la véritable puissance, personne et tout particulièrement dans les médias ne s'est jamais élevé voire insurgé contre les étranges abus de langage du criminologue déchu quand il invente le danger Judiciaire, ou l'issue fatale qui guettait en République dominicaine les deux pilotes dorénavant condamnés à une lourde peine.

Quand il invente encore l'urgence qu'il y avait à les extirper d'une Justice dominicaine corrompue et qu'il tente d'en convaincre le grand public on atteint les sommets du surréalisme. L'utilisation du terme " exfiltration " là encore est hallucinante tant il est vrai qu'elle est communément attribuée pour ne pas dire réservée aux services secrets ou aux opérations spéciales, et bien entendu et surtout tenue secrète. Et que dire de la justification affichée comme une vérité suprême de l'évasion de Fauret et Odos par le désir qu'ils avaient de se tenir à la disposition de la Justice française ? 
Là encore des médias incroyablement amorphes n'ont jamais cru bon de relever l'incongruité du propos : « Ils se tiennent à la disposition de la Justice » Des repris de Justice, s'évadent et se tiennent tranquillement à la disposition de la Justice, on croît rêver ! 

De toute évidence la bonne attitude n'était pas de se tenir à la disposition de la Justice, mais bien de se liver à la Justice !

Ainsi peut-on aussi se demander si véritablement leur intention était bien de se présenter à la Justice française. La gendarmerie est présente à Saint Martin, et bien évidemment Fort de France est doté d'un Tribunal de Grande Instance. Pourquoi Odos et Fauret n'ont-ils pas terminé leur petite odyssée à St Martin ou Fort de France ? Pas un journaliste supposé d'investigations n'a eu l'idée de poser la question ? 
Que serait-il arrivé, si le journal Valeurs actuelles n'avait pas révélé l'affaire ? Fauret et Odos seraient-ils toujours en France ? Naudin avait-il prévu un terminus en France, ou au contraire ses compétences en usurpation d'identité aidant, n'avait-il pas imaginé une extension du voyage ? 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un dirigeant du groupe LVMH écope de neuf mises en examen
Atteinte à la vie privée, trafic d’influence, violation du secret professionnel... : l’actuel directeur de la protection des actifs et des personnes de la multinationale, Laurent Marcadier, est mis en cause par la justice dans l’affaire Squarcini. Il dément « catégoriquement » tous les faits.
par Fabrice Arfi
Journal — France
Le Squale, opérations secrètes
Basées sur des interceptions judiciaires ayant visé l’ancien chef des services secrets intérieurs, Bernard Squarcini, notre série de révélations met au jour l’existence d’un État dans l’État, où se mêlent intérêts privés et basse police.
par La rédaction de Mediapart
Journal — France
L’encombrant « Monsieur sécurité » de Yannick Jadot écarté de la campagne écolo
Insultes, menaces, intimidations : depuis plusieurs années, militants et élus alertent les responsables d’EELV sur le comportement de Philippe Bouriachi. Ce conseiller régional, qui faisait office de garde du corps de Yannick Jadot, a été écarté de l’équipe de campagne parallèlement à notre enquête. Il dénonce une cabale.
par Mathieu Dejean et Sarah Brethes
Journal — France
Affaire Hulot : Jadot met « en retrait » un pilier de sa campagne
Proche de Nicolas Hulot, Matthieu Orphelin a été mis « en retrait » de la campagne de Yannick Jadot, en raison d’interrogations sur la connaissance qu’il aurait pu avoir des agissements de l’ancien ministre, accusé de violences sexuelles et sexistes. Une « décision courageuse » de la part du candidat écologiste à la présidentielle, salue Sandrine Rousseau.
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk
Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné