RYANAIR : Vers un incident diplomatique avec la France ?

Le Ministre Français des Transports n'a bien évidemment jamais mis en cause la Cie Ryanair en termes de sécurité des vols. Preuve en est le communiqué de presse officiel qu'il fit publier le 14 Août dernier.

Le Ministre Français des Transports n'a bien évidemment jamais mis en cause la Cie Ryanair en termes de sécurité des vols. Preuve en est le communiqué de presse officiel qu'il fit publier le 14 Août dernier.

Néanmoins, et suite aux décisions de Justice en faveur de Ryanair de ces derniers jours,  il pourrait bien se trouver sérieusement dans l'embarras.


 Un article au vitriol du journal le Point.fr dont l'accroche au caractère diffamatoire évident, bien qu'exprimée sous la forme interrogative, indiquait que le Ministre mettait en cause la Cie Ryanair, aux côtés de médias de pilotes et de maison d'édition. 

" La compagnie low cost irlandaise est mise en cause par un livre, des médias, ses pilotes et le ministre français des Transports " affirme ainsi le journal Le Point.fr, sous la plume de Thierry Vigoureux

Or l'article est publié le 28 Août dernier deux semaines après la publication du communiqué de presse du ministre ...

 

 Il est scandaleux qu'un journaliste puisse ainsi détourner les propos d'un ministre , il est tout aussi surprenant que le Ministre ait laissé faire cette odieuse manipulation, sans le moindre démenti !

Ainsi l'éditeur du livre, un certain nombre d'organes de presse, des pilotes lâches et anonymes se parent-ils de la caution d'un Ministre qui ne l'a jamais ni exprimée ni donnée. Paul Tweed, l'avocat de Ryanair, et son boss Michael O'Leary ne laisseront pas passer l'aubaine de démonter une manipulation dont on commence clairement à comprendre qui l'orchestre. 

Any Airline can only survive on reputation of safety

Le message est clair pour certains, dont l'Aviation Civile française,
le Bureau Enquête et Analyses, et la presse .

29-year Safety Record n'est pas à la portée de certaines Cies qui gagneraient à se faire un peu oublier dans ce domaine. Faire partie de ce club très fermé n'est pas à la portée de toutes, hélas. 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.