AIR FRANCE : L'accident de Caracas ... RÉVÉLATIONS !

 The aircraft cannot return to service without Airbus decision

 

The aircraft cannot return to service without Airbus decision

Le n° 17 du Flight Safety Magazine du constructeur Airbus, publié en Janvier dernier, consacre quatre pages à l'accident ayant gravement endomagé un Airbus A330. Il s'agit d'un atterrissage dur ( impact à 2,74 g ). L'avion a redécollé en l'état et n'ayant pu rentrer le train après le décollage, a donc été contraint de se reposer après avoir "tourné" le temps nécessaire à brûler son carburant afin de se poser à la masse maximum à l'atterrissage, prévue par le constructeur.

Sans jamais nommer la Cie Air France, l'étude " refait " l'enquête du BEA sur l'accident de Caracas, et révèle l'extraordinaire négligence de la Cie. En effet l'avion ne pouvait pas redécoller sans la décision du constructeur Airbus, dont Air France s'est allègrement passée.

Les dégâts sont impressionnants, l'avion a sérieusement "morflé"comme le fuselage froissé le montre. 
Hallucinant, le commandant de bord avait signalé un atterrissage dur ( tu parles ) les passagers s'étaient plaints au chef d'escale qui l'aurait confirmé au personnel de maintenance. 
Et puis rien.... inimaginable ! 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.